CSKA Moscou – Arsenal : les notes

Après une première manche facilement remportée à l’Emirates, Arsenal se déplaçait sereinement à Moscou pour valider son billet pour les demi-finales. La tâche a finalement été plus difficile que prévue et les Londoniens ont longtemps tremblé, mais la qualification a malgré tout été acquise.

Les notes : 

Titulaires : 

Petr Čech : 6/10

Le dernier rempart de la défense des Gunners aura été l’auteur de quelques bons arrêts mais a manqué de réussite sur les deux buts, qui découlent de situations où Petr parvient à stopper le ballon avant qu’un Russe ne finisse à bout portant. À part ça, son jeu au pied est toujours aussi aléatoire…

Héctor Bellerín : 6/10

Un match assez sérieux de la part du latéral Espagnol, qui a relativement bien tenu son couloir. Son activité offensive a été plus mitigée, mais là n’était pas le plus important ce soir.

Shkodran Mustafi : 5/10

Des duels gagnés certes, mais aussi pas mal de relances flippantes et de situation mal gérées. On pourra aussi noter sa passivité sur le premier but Russe. Un peu comme d’habitude avec Shkodran, c’est trop inconstant pour qu’on puisse se dire qu’il mérite d’être titulaire indiscutable.

Laurent Koscielny : 4/10

Si le Boss a bien tenu son rang au niveau des duels et des interceptions, ses (trop) nombreuses relances flippantes auront été l’un des principaux facteurs de dangers apportés vers la cage de Čech. Une panique inhabituelle chez le capitaine, heureusement sans trop de conséquences.

Nacho Monreal : 2/10

Ça fait mal de mettre une sale note à Nacho, lui qui est d’habitude si régulier. Mais une fois n’est pas coutume, le taulier Espagnol a été en grande difficulté dans son couloir et est surtout le principal fautif sur les deux buts encaissés par les Gunners. Un match sans, mais on est pas trop inquiets pour lui.

Mohamed Elneny : 9/10

Clairement l’homme du match côté Gunners. L’Égyptien aura été pratiquement le seul joueur à calmer le rythme au milieu d’une équipe en panique totale, réussissant systématiquement à relancer proprement et à proposer des solutions à ses partenaires. « Momo » a également été précieux par sa grosse débauche d’activité pour défendre et a surtout contribué à rassurer des millions de supporters en étant à la passe sur les deux buts de son équipe alors que les Gunners n’étaient plus très loin de se faire sortir. En bref, un match plein qui confirme tout le bien qu’on pensait déjà de lui.

Jack Wilshere : 2,5/10

Wilshere a réalisé un match extrêmement pauvre. Jamais dangereux, l’Anglais aura également multiplié les pertes de balles à un point qui ferait rougir Alexis Sánchez, et pire encore, Jack n’a simplement pas semblé impliqué dans ce quart de finale. Peut être a-t-il déjà la tête ailleurs ?

Aaron Ramsey : 6/10

Après son très gros match de la semaine dernière, on attendait beaucoup de Ramsey. Le Gallois aura finalement été assez discret, bien qu’il n’ait jamais ménagé ses efforts en proposant sans cesse des courses vers l’avant. Au final, Aaron se voit crédité d’un but assez anecdotique mais qui lui permettra de garder sa confiance.

Mesut Özil : 6,5/10

Lui aussi plus discret après un match énorme, l’Allemand a néanmoins été essentiel à son équipe en affichant une excellente maîtrise technique qui a permis quelques importantes phases de conservations de balle.

Danny Welbeck : 7,5/10

Danny est en feu en ce moment, et on lui doit ce soir une fière chandelle. « Dat Guy » a comme à son habitude réalisé un match irréprochable dans l’attitude, mais c’est surtout lui qui a libéré son équipe en inscrivant un but salvateur, sur une action qu’il a lui même initié après un bon relai avec Elneny. Dire que certains ont osé douter de lui…

Alexandre Lacazette : 5,5/10

Après une bonne première période pendant laquelle le Français s’est montré précieux dans le jeu en étant efficace notamment dans la conservation de balle, Alex s’est complètement éteint en seconde période avant de sortir. Peut être est-il encore un peu court physiquement ?

 

Remplaçants : 

Calum Chambers (pour Jack Wilshere, 68ème) : 7/10

Entré à la place d’un Wilshere abyssal, Chambers a amené un peu de sérénité en défense et a permis à son équipe de terminer le match proprement.

Alex Iwobi (pour Alexandre Lacazette, 76ème) : non noté

Iwobi ne s’est pas franchement signalé sur sa petite entrée en jeu… mais a quand même trouvé le moyen de vendanger une situation de un contre un avec le gardien. Quel joueur frustrant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *