De la réserve de City à la gloire au Brésil, La carrière de Pablo Mari

Le défenseur Espagnol Pablo Mari est arrivé à Londres la semaine dernière afin de finaliser son transfert à Arsenal, nouvelle étape de sa jeune carrière, déjà bien chargée.

Lorsque Pablo Mari a signé à Flamengo en 2019, il pensait certainement avoir enfin trouvé un club dans lequel s’installer durablement, après un début de carrière mouvementé qui l’a conduit en Angleterre, en Espagne, aux Pays-Bas et donc au Brésil. Six mois après le début de sa carrière brésilienne, le voilà de nouveau en impliqué dans un transfert, et pas n’importe lequel, puisque c’est Arsenal qui le demande!

Arrivé à Arsenal à la fin du mercato d’hiver 2020, Pablo Mari a signé un contrat de 6 mois, correspondant à un prêt de la part de son actuel club, Flamengo. Prêt auquel est ajouté une option d’achat pour l’été 2020.

Cette avancée dans sa carrière vient récompenser 6 excellents mois à Flamengo, le tout pour un joueur qui avait principalement évolué dans la seconde division espagnole jusqu’ici. En effet, Mari a été formé à Majorque, au Real Club Deportivo. Il n’y aura fait que 2 apparitions avec l’équipe première, avant de signer en seconde division, au Gimnastic Tarragone.

Là encore, la plupart de ses apparitions en match officiel l’ont été avec l’équipe B, Mais cela a suffi pour qu’il tape dans l’œil du redoutable réseau de recrutement de Manchester City.

Ce n’était cependant pas un transfert en grandes pompes, comme l’admets l’intéressé :”Je n’ai été là-bas qu’une seule fois en 3 ans, pour ma visite médicale. Je n’ai jamais rencontré Pep Guardiola ou les joueurs de l’équipe première.”

C’est donc naturellement que Mari est reparti en prêt, en seconde division espagnole à nouveau, mais cette fois-ci à Girone, club du “City Football Group”, un regroupement de clubs autour de Manchester City dans lequel on retrouve le New York City FC, le Melbourne City FC et donc Girone, entre autres.

Il a ensuite passé la saison 17/18 au NAC Breda, en Hollande, puis la saison 18/19 en Espagne, au Deportivo La Corogne. C’est à la fin de cette saison que la carrière de Pablo Mari a pris un tournant, avec une offre de 1,5m de livres, soit un peu moins de 2 millions d’euros, de Flamengo pour s’attacher ses services.

“J’aimais l’idée de jouer pour un grand club. Ils m’ont dit qu’ils voulaient gagner des titres. Quel footballeur ne rêve pas de gagner des titres?”

Et en tout juste six mois, c’est exactement ce que Pablo Mari et Flamengo ont fait. A l’arrivée de Pablo Mari, cela faisait 38 ans que Flamengo n’avait plus gagné la Copa Libertadores, l’équivalent de la Ligue des Champions en Amérique du Sud. C’était chose faite un soir de novembre 2019, avec une victoire 2-1 face à River Plate. Au coup de sifflet final, Mari a fondu en larmes. Il est devenu le premier espagnol de l’histoire à soulever ce fameux trophée.

24 heures plus tard, à la faveur de la défaite de Palmeiras, le club de Flamengo est sacré champion du Brésil, son premier titre de champion depuis 2009. A la fin de la saison, Pablo Mari compte 27 matchs avec Flamengo, et donc deux titres. Les fans du club ont trouvé leur nouveau porte bonheur. Voilà ce que l’un d’eux déclare à son propos :

“Il est arrivé pour remplacer Léo Duarte, qui a été vendu au Milan. Il s’est fait tout de suite une place dans la charnière centrale, aux cotés de Rodrigo Caio. Il est dur sur l’homme et investi, et c’est là toute la philosophie du club. Il a marqué un très beau but lors de l’un de ses premiers matchs, et il s’est montré très investi et travailleur par la suite. Il a su se faire aimer des supporters, et c’est ce qu’il l’a rendu populaire.”

Mari est réputé pour sa qualité de passe. Il n’est pas spécialement rapide, mais sa qualité balle au pied et son sens du positionnement jouent en sa faveur.

“Pablo Mira a passé une excellente saison avec Flamengo. Il a renforcé l’équipe défensivement, et il mérite l’affection dont les fans font preuve à son égard”, déclare Bruno Andrade, journaliste pour Goal Brazil.

“Il peut prendre la place qu’occupe actuellement David Luiz, en tant qu’axial gauche. Il lui faudrait un défenseur comme Laurent Koscielny à ses côtés, avec une bonne vitesse pour combler ses lacunes. Il pourrait être très bon avec William Saliba l’année prochaine.”

Le problème que va rencontrer Mari maintenant va être de s’adapter au rythme de la Premier League en pleine saison, et de s’adapter à des coéquipiers en manque de confiance et de condition physique.

Il va donc devoir s’adapter, mais il a prouvé durant ses 6 mois au Brésil qu’il savait contenir la pression, et qu’il avait le physique nécessaire pour les joutes de le Premier League.

Seul le temps nous dira si Pablo Mari va enfin poser ses valises quelque part pour plus d’une saison, mais ce qui est certain, c’est qu’Arsenal vient de signer un joueur qui aura à cœur de rattraper le temps perdu.

 

propos originaux recueillis sur www.goal.com, traduit de l’anglais par Matthieu Rolland.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *