Pour la deuxième fois de la semaine, Arsenal se fait renverser…

Arsenal ouvre le score, se fait rattraper puis fini par craquer. Voilà le scénario des deux derniers matchs de Premier League. Mardi à Goodison Park, et ce dimanche à l’Etihad Stadium (1-2).

IMPECCABLE

Dès la cinquième minute, Walcott bien trouvé par Alexis va tromper Bravo et ouvrir le score. L’entame de match est parfaite. Suite à cela, les Gunners vont se replier et procéder par contres, sans doute le plan de base de Wenger qui laisse le ballon aux Skyblues. Arsenal va alors subir plusieurs occasions franches par Sterling (6′) et Toure (11′). Les Gunners n’ont pas la possession mais sont très disciplinés et emploient parfaitement leurs ballons. De plus, ils remportent beaucoup de duels. Mauvais point de cette première mi-temps, le manque de réalisme.  Par deux fois, le deuxième but aurait pu arriver et nous mettre un peu plus à l’abri, d’abord par Walcott (32′) ensuite Xhaka (36′) n’arrive pas à cadrer sa tête. Mais dans l’ensemble, très bonne performance réalisée jusque-là.

RENVERSÉS

On imaginait Arsenal continuer sur la lignée du premier acte mais sur la première occasion de City, Leroy Sané se présente face à Cech et égalise (47′). Après ce but, les hommes d’Arsène Wenger ne respirent plus, Xhaka manque tout et Özil disparaît… Et la vague bleu va s’abattre sur notre défense mais Cech repoussera l’échéance. Ni Sané (62′) ni De Bruyne (69′) ne le trompera. Mais à la 71e, après une touche (une touche !) côté opposé, De Bruyne renverse le jeu côté droit pour Raheem Sterling qui entre dans la surface et frappe  au premier poteau donnant l’avantage aux siens (71′). Arsenal est K.O. La deuxième mi-temps est pitoyable, la faute aux  joueurs qui nous ont offert ce piètre spectacle sans jamais nous donner l’espoir de pouvoir renverser City. Ce match est déjà un tournant.

MAUVAISE PRESTATION, MAUVAISE OPÉRATION AUSSI…

cz-gz6gweaetsb1

Malheureusement, la seconde période éclipse la seconde. Certains joueurs et ont été d’un niveau inadmissible. Xhaka était absent et absolument inutile. Ni dans ses interventions, ni dans ses relances. Parfois ratant les passes les plus simples… Autre gunner, Mesut Özil qui a choisi cette affiche pour remettre sa cape d’invisibilité. Cette cape bien connue des supporters, quand l’Allemand devient très frustrant, surtout comparé à Silva dans les rangs d’en face. On en attend beaucoup plus de lui. Certains, eux, ont surnagé: Alexis Sanchez (évidemment) s’est arraché mais reste beaucoup trop seul,  Petr Cech, Bellerin, qui malgré son âge ne déçoit rarement et sans oublier notre capitaine Koscielny. L’état d’esprit est un point négatif, symbolisé par ce « non-match ». Arsenal ne doit pas autant se replier et continuer à jouer. Bien sûr face à un adversaire comme le Barça ou le Bayern c’est compréhensible, moins face à Everton ou Manchester City ou le débat est plus équilibré.

Au classement, Chelsea prend neuf longueurs d’avance. Le rêve d’être champion s’éloigne. Quand on sait que dimanche passé, Arsenal était encore à trois points des Blues…

#Sabri

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *