Europa League : Arsenal se qualifie sans briller

Arsenal recevait ce soir l’équipe suédoise du FK Östersunds pour le compte du 16ème de finale retour de l’Europa League. Après une confortable victoire 3-0 à l’extérieur, les Gunners pouvaient aborder ce match sereinement, et Arsène Wenger en a profité pour faire un peu de turn-over : Maitland-Niles, Chambers, Holding ou encore Kolasinac retrouvaient donc une place de titulaire.

On espérait voir un match plaisant, on voulait voir une équipe d’Arsenal entreprenante pour plier la qualification rapidement et se mettre en confiance avant la finale de dimanche… Mais comme d’habitude avec cette équipe, rien ne va comme prévu et ce sont bien les Suédois qui ont mis une énorme pression d’entrée : suite une mauvaise relance, l’anglais Hopcutt parvient à s’infiltrer dans la surface et à armer une frappe qui est contrée in-extremis par Holding (4ème).

Arsenal n’arrive pas à se mettre dans le bon sens et les visiteurs continuent de mettre la pression. Il s’en faut une nouvelle fois de très peu pour voir les Suédois mener quand Hopcutt lance parfaitement Nouri dans le dos de la défense d’Arsenal : le joueur d’Östersund rate par miracle son contrôle (9ème).

Après cette entame plus que poussive, on assiste à une période un peu plus calme durant laquelle les hommes d’Arsène Wenger réussissent à mettre un peu le pied sur le ballon, sans néanmoins créer grand chose, tandis que les Suédois ne se posent pas de question et donnent tout sur les opportunités qu’ils se créent en contre : ainsi, sur une belle passe en profondeur sur laquelle Holding et Kolasinac sont très en retard, le Palestinien Aiesh parvient à s’infiltrer dans la surface et à décocher une frappe croisée qui trompe Ospina après avoir été contrée par Chambers (0-1, 22ème).

On pense avoir touché le fond à ce moment, mais le pire arrive bien assez tôt : à peine quelques secondes plus tard, Iwobi perd un ballon dans sa moitié de terrain et Ghoddos envoie une très belle passe longue pour Sema. L’ailier d’Östersund se joue bien trop facilement de Chambers et envoie une lourde frappe en pivot pour battre Ospina à son tour (0-2, 23ème).

arsost2

Östersund mène à ce moment 2-0 et n’est plus qu’à un but de l’égalisation, un exploit d’un point de vue extérieur, mais surtout une honte d’un point de vue Goonner. Le plus inquiétant est peut être l’absence de réaction des joueurs d’Arsenal, qui se contentent tranquillement de gérer… il faut attendre la 34ème minute pour voir une frappe cadrée : une tête déviée par Welbeck suite à un coup-franc de Mkhitaryan. Une tentative bien trop facile pour Keita cependant.

Ce sera suite à un autre coup-franc de l’Arménien que viendra la seule grosse occasion pour Arsenal dans cette mi-temps : sur un ballon mal relâché par Keita, Jack Wilshere s’empare du cuir et envoie une frappe sèche… qui passe au dessus. L’Anglais était pourtant très bien placé (42ème).

Pour répondre à cette première mi-temps calamiteuse, Arsène Wenger se contente d’un changement à la pause : Xhaka remplace ainsi un Maitland-Niles clairement pas au mieux. Coïncidence ou non, Arsenal va bien mieux au retour des vestiaires et réduit très vite la marque : sur une action initiée par Iwobi, Mkhitaryan décale Bellerín, qui centre au second poteau. Kolasinac voit le défenseur Mukiibi rater son dégagement et profite de ce cadeau pour contrôler et expédier une lourde frappe sous la barre de Keita (1-2, 47ème). Arsenal réduit le score et se donne enfin un peu d’air.

arsost3

Les Gunners sont bien mieux et passent même proche d’égaliser dans la foulée, mais Welbeck gâche une bonne situation en tentant un curieux piqué dans un angle très fermé alors qu’une solution de passe existait (49ème)

Après cette reprise difficile, les Suédois se reprennent et mettent le pied sur le ballon. Ils se procureront même une nouvelle situation dangereuse sur corner, mais Ospina se montre vigilant devant Mukiibi (54ème).

Cette seconde période est assez peu passionnante et il faut se contenter de quelques maigres occasions pour ne pas s’endormir, à l’image de cette impressionnante percussion d’Elneny qui se conclut par une lourde frappe malheureusement bien boxée par Keita (62ème).

Le rythme retombe considérablement et Arsène Wenger fait son deuxième changement en remplaçant un Wilshere bien timide par le jeune Joe Willock à la 75ème minute. La rencontre s’animera à nouveau dans ses derniers instants, avec une grosse occasion de chaque côté : d’abord côté Suédois : sur un bon centre de Ghodos, Islamovich s’impose trop facilement entre Holding et Chambers et parvient à reprendre le ballon… mais sa tentative fuit de peu le cadre (84ème). Finalement, dans le temps additionnel, Danny Welbeck se procurera une ultime occasion de sauver son match en réussissant à se retrouver en un contre un avec Keita, mais l’Anglais confirme malheureusement son match catastrophique en envoyant une frappe bien trop facile pour le gardien d’Östersund, par ailleurs auteur d’un très bon match.

Le match se termine ainsi sur le score de 2-1 en faveur du FK Östersunds. Un résultat extrêmement décevant mais mérité tant les visiteurs ont mis en difficulté les Gunners, notamment dans première période d’une rare pauvreté.

Arsenal se qualifie néanmoins pour les huitièmes de finale de l’Europa League grâce à sa victoire en Suède au match aller, mais il semble bien illusoire d’espérer quoi que ce soit si nous continuons à jouer à ce niveau plus que médiocre. On le dit à quasiment tous les matchs cette saison, mais il va falloir sérieusement monter en régime si on veut sauver cette saison.

#COYG

#AntoineL

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *