Everton 0 – 2 Arsenal : Iwobi le détonateur

Victoire ! Arsenal s’est enfin relancé en championnat grâce à leur succès 2-0 sur Everton à Goodison Park. Des réalisations de Welbeck et Iwobi en première mi-temps ont permis aux Gunners de gérer pour assurer les trois points.

Comme souvent en Angleterre, le match est parti sur les chapeaux de roue, Everton frappant le poteau dès la 1ère minute sur un corner repris au 1er poteau par Coleman. Sur l’action qui suit Welbeck dribble deux défenseurs et perd le ballon, mais le dégagement de Besic lui rebondit dessus et vient frapper le poteau. On passe vraiment d’une surface à l’autre et Welbeck vient obtenir un corner pour les Gunners cette fois ci mais ça ne donne rien. Le bon début de matchs des Gunners est récompensé dès la 7ème minute de jeu. Un une deux entre Alexis et Özil permet au chilien de glisser la balle à Welbeck qui contourne Robles et pousse le ballon au fond des filets (0-1 Welbeck 7’).

Suite à ce but, les Gunners laissent le ballon aux Toffees, mais paraissent beaucoup plus tranchant. Très discipliné tactiquement, ils empêchent Everton de construire leur jeu. Il faudra même attendre la 23ème minute pour qu’Ospina soit sollicité. Le colombien se détend bien sur une frappe vicieuse de Besic et évite la sortie en corner. Les londoniens continuent à se montrer dangereux lorsqu’ils s’aventurent dans le camp bleu, et Alexis aurait même dû bénéficier d’un penalty à la 35ème minute. Alors qu’il slalome dans la surface, le numéro 17 tombe suite à un contact de Besic, mais l’arbitre Clattenburg ne veut rien savoir.

Toujours aussi solide derrière, les Gunners ont su doubler leur avantage quelques minutes plus tard. Après un tacle tranchant de Koscielny, Bellerin récupère et lance Iwobi dans le dos de la défense. Le jeune nigérian s’emmène le ballon, fait parler son physique pour écarter le retour d’un défenseur et glisse le ballon entre les jambes de Robles (0-2 Iwobi 41). Galvanisé par son premier but en Premier League, Iwobi combine superbement avec Welbeck mais sa frappe passe à côté des buts. C’est donc sur ce score de 2-0 que l’arbitre renvoie les 22 joueurs aux vestiaires.

Malgré un passage à 3 défenseurs centraux suite à l’entrée de Stones, les Toffees continuent à éprouver d’énormes difficultés à sortir le ballon en début de seconde période. Les Gunners sont bien en place et empêchent la construction adverse. Everton eux sont complètement à côté de leurs pompes, à l’image d’une erreur monumentale de Stones dont Welbeck profite pour se présenter face à Robles. Le défenseur se reprend bien et l’empêche de conclure mais on sent les joueurs de Liverpool extrêmement fébriles. Alors que les Gunners baissent le pied physiquement, ils se contentent de laisser la balle à leurs adversaires, toujours aussi inoffensifs.

La grosse alerte de la deuxième mi-temps sera un choc assez impressionnant entre Lukaku et Ospina. A la lutte pour reprendre un centre venu de la droite, le genou du Belge vient percuter le gardien qui semble souffrir énormément mais gardera sa place jusqu’à la fin. Cette blessure amène un peu de flottement en défense, mais Everton n’a jamais su en profiter. Wenger fait sortir un Özil retrouvé mais qui venait de subir un coup et un Welbeck rincé après sa grosse performance devant pour Gibbs et Giroud. Ce dernier croit d’ailleurs tenir son premier but en championnat depuis le mois de janvier après avoir mis sa tête sur un corner, mais l’arbitre siffle un contact sur Jagielka et annule le but. Arsenal gèrera tranquillement son avantage jusqu’à la fin pour engranger les trois points, Giroud tentant une nouvelle fois sa chance dans le temps additionnel.

Belle performance et victoire certes, mais il faut tout de même souligner que l’on faisait face à une très mauvaise équipe d’Everton. Magré tout, au point où les Gunners en sont en championnat, on ne va pas se plaindre qu’ils aient réussi à se sortir de leur spirale négative. Au rang des satisfactions, on notera la belle prestation de Coquelin et Elneny qui semblent très complémentaires et la fluidité des quatre joueurs offensifs. Egalement à signaler le gros duel physique qu’a livré et remporté Gabriel face à Lukaku. Ne reste plus qu’à enchainer à domicile face à Watford (tiens encore eux) après la trêve internationale pour espérer finir la saison de la plus belle des manières.

#Alex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *