Francfort – Arsenal : les notes de la “rédemption”

Dans un match très ouvert, les Gunners, très remaniés par Unai Emery, sont allés s’imposer 0-3 sur la pelouse de Francfort. Une belle opération chez le rival pour la première place de ce groupe F d’Europa League. Un score qui ne reflète pourtant pas forcément la physionomie de la rencontre. 

La compo (en 4-2-3-1) : 

Martinez (8) : La doublure de Léno aura fait le taff. Propre dans ses interventions, rapide dans ses relances et surtout, décisif sur 2-3 situations chaudes, l’Argentin s’est montré très solide. Il a pourtant vu les allemands frapper 24 fois en direction de son but, en vain. Clean sheet.

Chambers (6) : Lui aussi plutôt propre dans tout ce qu’il a entrepris. L’Anglais joue avec l’envie de bien faire et ça se voit. Pas de fioritures à la relance ni d’erreurs, et c’est déjà bien quand on voit les dernières sorties des Gunners.

Mustafi (5) : Il aura fallu qu’il nous sorte son fameux “je lève les bras pour signaler le hors-jeu alors qu’en fait bah non il n’y a pas hors-jeu”. Du Mustafi dans le texte, débordé de tous les côtés, tout le temps. Sa 2e période est cependant de meilleure facture que la première. 

David Luiz (4) : Son placement laisse encore énormément à désirer. Sur la levée de bras de son compère Mustafi, c’est lui qui couvre largement Bas Dost par flemme de se repositionner correctement. Par chance, les attaquants de Francfort avaient décidé de croquer, bien comme il faut.

Kolasinac (4) : Son regard hagard 90% du temps n’inspire en rien la confiance. Le Bosnien n’a rien apporté offensivement et a souvent été pris dans son dos dans une défense pourtant très basse. A l’image du reste du back four des Gunners, sa note aurait pû être bien pire si Francfort avait été réaliste.

Xhaka (3 puis 6 en 2e période) : Catastrophique en première période, à l’image de l’une de ses premières relances directement dans les pieds adverses, le milieu Suisse s’est bien repris au fil du match. Sa deuxième mi-temps est en effet bien meilleure que la première avec de nombreuses interventions tranchantes. Son geste à l’adresse des supporters d’Arsenal sur le 2e but des Gunners est cependant à retirer, surtout lorsque l’on porte le brassard de capitaine.

Torreira (6) : Totalement perdu en première mi-temps, le petit Uruguayen s’est lui aussi bien repris après la pause. Positionné en milieu box-to-box, il ne savait clairement pas où se situer dans le milieu du terrain et a perdu quelques ballons dangereux. De plus en plus face au jeu au fil des minutes, Torreira aura été beaucoup plus intéressant dans un rôle de relayeur/harceleur. 

Willock (7) : Il aura mis du temps à rentrer dans la rencontre. Mais une fois en jambes, le jeune milieu Anglais de 20 ans a livré une très belle prestation dans un rôle de box-to-box qui lui convient parfaitement. En atteste sa chevauchée fantastique en deuxième mi-temps qui aurait pu déboucher sur un but d’Aubameyang. Après avoir loupé l’immanquable, Willock s’est rattraopé en inscrivant le premier but du match sur une frappe contrée qui touche la barre et franchit ensuite la ligne. 

Emile Smith-Rowe (4) : C’est peut-être celui que l’on aura le moins vu sur le front de l’attaque des Gunners. Il s’est tout de même procuré une énorme occasion mais Kevin Trapp a remporté le face à face.

Saka (9) : Man of the Match. Deux passes décisives et un but pour le jeune Anglais de 18 ans. Timide en début de match, il a illuminé la rencontre par sa qualité technique et sa lucidité dans les trente derniers mètres. Il signe son premier but en professionnel avec Arsenal sur un magnifique enroulé du plat du pied gauche de l’extérieur de la surface. Wonderkid à suivre.

Aubameyang (7) : Sa note aurait pu être plus basse mais son but en fin de match vient récompenser son travail pendant 90 minutes. Le Gabonais a été excellent dans le jeu au cours de la première mi-temps avant de s’éteindre physiquement en seconde. Il loupe lui aussi l’immanquable quelques minutes avant de crucifier Trapp sur un service en profondeur de Saka. 

Les remplaçants (non notés) :

Pépé (pour Smith-Rowe à la 60e) : Nico, il va falloir que tu réveilles parce que là c’est compliqué. L’Ivoirien attend toujours de marquer son premier but avec Arsenal, ce qui lui redonnerait confiance dont il a besoin. Malgré les boulevards laissés par Francfort, Nicolas Pépé n’aura pas su en profiter, ni en faire profiter ses coéquipiers. A noter tout de même une passe anodine pour Saka à la 85e qui se termine comme une passe décisive suite à l’exploit de son jeune partenaire.

Ceballos (pour Willock à la 72e) : L’Espagnol devrait avoir les clés du camion toute la saison, à lui de saisir sa chance. Très intéressant dans sa justesse technique et dans l’envie qu’il met. 

Maitland-Niles (pour Kolasinac à la 80e) : Le couteau-suisse d’Arsenal. 

Prochain match pour Arsenal dimanche contre Aston Villa. Une rencontre à domicile pour le compte de la 6e journée de Premier League. 

#Albin #COYG

Barème des notes :

10, match parfait ; 9, match exceptionnel ; 8, très bon match ; 7, bon match ; 6, match satisfaisant ; 5, match moyen ; 4, match insuffisant ; 3, mauvais match ; 2, très mauvais match ; 1, match exécrable ; 0, match ponctué d’un comportement inadmissible.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *