Giroud, c’est quoi le problème ?

Il a été hué, sifflé et insulté. On ne parle pas d’un joueur d’une équipe adverse mais bien d’Olivier Giroud, joueur français. A 10 jours du coup d’envoi de l’Euro 2016 dans l’Hexagone, la France donne son maximum pour se faire basher par l’Europe entière en insultant l’un de ses joueurs clés. La grève du bus à Knysna n’aurait donc pas servi de leçon.

30 mai 2016, à Nantes, les Bleus sortent de l’hôtel pour rejoindre la Beaujoire et affronter en amical le Cameroun dans le cadre de la préparation à l’Euro.

Les joueurs sont acclamés, applaudis, jusqu’à l’apparition de Giroud, alors sifflé et conspué. Un gamin tient une pancarte où il est inscrit « Giroud, blesse toi stp ». Quelques jours plus tôt lors d’une séance de dédicace, même scène, avec des « Benzema à l’Euro » qui jaillissent de la foule.

Évidemment, cela ne concerne qu’une partie des supporters mais hier à Nantes, les sifflets étaient vraiment audibles et le but du français à la 45ème minute n’aura pas suffit à calmer le peuple, qui scandait des « Gignac ! Gignac ! » pour encourager Deschamps à sortir Giroud.

Hué lors de l’annonce de son nom avant le match, applaudi après son but, puis hué après son face à face perdu contre Ondoa, puis encore sifflé lors de sa sortie. Le supporter français agit comme un enfant gâté, jouant avec les émotions et le mental d’un joueur dont la France a besoin pour remporter l’Euro.

Sur les réseaux sociaux, comme toujours, la violence des propos est démultipliée. Sur Facebook, la page « Prier pour que Giroud se blesse avant l’Euro » regroupe 65 000 participants, et 90 000 personnes intéressées ! Sur Twitter, la déferlante est continue, aucun droit à l’erreur pour le français. Nous avons tenté quelques tweets hier soir, on ne vous cache pas que nos mamans n’ont pas été épargnées.

Hormis les insultes basiques et truffées de fautes, la plupart des commentaires concernaient la victoire en Ligue des Champions de Karim Benzema et la saison blanche d’Olivier Giroud. Le problème de ces « supporters » c’est qu’ils nous croient totalement acquis à la cause de Giroud. « Baisez vos mères Arsenal » par ci, « Niquez-vous bien supporters d’Arsenal » par là, dès qu’on a le malheur de dire que Giroud a répondu de la meilleure des manières aux sifflets en inscrivant son but hier soir.

Pour poser les choses clairement, oui Benzema est meilleur que Giroud, oui Benzema aurait dû être à l’Euro.

Sommes-nous coupables de la non sélection de Benzema ? Giroud l’est-il ? Sommes-nous responsables de l’implication de Benzema dans une affaire de sextape ?
La vraie personne qui devrait être sifflée c’est Benzema, comment peut-on être assez débile pour s’impliquer dans une affaire aussi grotesque juste avant un Euro dans son pays ?

Interrogé sur les événements d’hier, Giroud a répondu : « Les sifflets ? Oui je les ai entendus… Je ne comprends pas trop. C’est vrai que c’est dommage ».

On sent que le français essaye de garder la tête haute, mais son incompréhension est grande. Lui qui a marqué autant de buts que Benzema lors de leurs 48 premières sélections en Bleus. Lui qui a toujours été irréprochable avec l’équipe de France, installé depuis 5 ans chez les Bleus.

Enfin, concernant Hatem Ben Arfa, on aimerait tous le voir jouer. Force est de constater que l’effectif offensif est considérable et que Deschamps est le sélectionneur. Peut-on se priver d’un Payet qui a encore illuminé de son talent avec son coup-franc hier soir ? Peut-on se passer d’un Griezmann qui sort d’une saison exceptionnelle ? Peut-on se passer d’un jeune comme Coman qui est l’avenir des Bleus ? Bref, le football est parfois injuste mais il faut savoir l’accepter.

La presse étrangère et notamment anglaise commence à s’interroger sur ces agissements envers Giroud. Serons-nous assez bêtes pour reproduire des événements comme Knysna qui au-delà de ternir l’image des Bleus, ternissent l’image de la France entière.

Nous sommes à 10 jours d’un Euro en France, une fête nationale qui n’arrive que rarement, alors qu’on soit fan ou non de Giroud, nous devons faire corps derrière l’équipe de France et encourager chaque joueur !

#Ben

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *