Giroud vs Benteke, duel dans les cîmes

Les deux joueurs intéressants à suivre durant sont ce match, au delà des Aaron Ramsey, Andres Weimann ou Santi Cazorla (s’il est prêt), sont Christian Benteke et Olivier Giroud. Leurs similitudes physique (1m92, 88 kg pour le Français contre 1m90 et 83 kg chez le Belge) amènent obligatoirement à les comparer. Tout deux novice en Premier League la saison passée, l’attaquant belge d’Aston Villa a été l’une des révélations de la saison passée alors que le Français peinait à trouver ses marques avec les Gunners.

Ayant fait clairement savoir qu’il voulait quitter Aston Villa cet été (pour Arsenal), Benteke s’est finalement rétracté et a prolongé jusqu’en 2017 pour le plus grand plaisir des Villans. En effet, la saison dernière, le Belge a inscrit la bagatelle de 19 buts pour Aston Villa, soit 40% des buts du club de Birmingham. Avec 26% de ses occasions converties, il a été l’atout majeur du sauvetage d’Aston Villa en Premier League. A seulement 22 ans, il démontre un énorme potentiel. Son ratio de 59% de tirs cadrés est d’autant plus impressionnant qu’il jouait dans une équipe se battant pour ne pas descendre. Face à Arsenal ce week-end, il sera certainement l’homme le plus dangereux sur lequel ses coéquipiers s’appuieront pour s’imposer à l’Emirates Stadium.

Olivier Giroud a réalisé une première saison correcte et prometteuse. Bien mieux entouré que Benteke, le Français n’a pas autant brillé que adversaire. Utilisé plus dans un rôle de pivot avec Arsenal, Giroud s’est souvent mis au service de son équipe, contrairement au Belge sur qui Aston Villa s’appuyait pour gagner. Giroud n’a donc inscrit que 11 buts en Premier League avec un ratio de 13% d’occasions converties. Le jeu plus collectif d’Arsenal, loin du jeu proche du kick & rush pratiqué par Villa, n’a pu permettre à Olivier Giroud de montrer la plénitude de ses qualités. Cette saison est d’autant plus importante pour le Français puisqu’il devra progresser dans sa finition et prouver qu’il peut être cet attaquant tant recherché par Arsenal. Pourtant, le Français excelle dans les déviations et le jeu en première intention. Une meilleure compréhension avec ses coéquipiers ainsi qu’une confiance retrouvée cette saison devrait lui permettre de se montrer plus décisif.

Des attaquants qui savent se servir de leurs points forts

Giroud + Benteke

Sur le graphique ci-dessus, les parties du corps sollicités par les deux attaquants pour forcer la décision devant les filets adverses. La première chose notable ? Les deux attaquants évitent souvent d’utiliser leur mauvais pied (21% pour le Villan mais l’ancien Montpelliérain fait encore pire avec 9%). Tout le monde doit encore avoir en mémoire cette fameuse grosse première occasion contre Sunderland avec un Giroud gâchant complètement une occasion de but en s’étant mis… sur son pied droit. L’un étant un droitier naturel, l’autre un gaucher naturel, la majorité de leurs buts ont vu le jour du bout de leur pied de prédilection (Benteke 63%, Giroud 54%). Grands, puissants, les deux comparses ne sont pas non plus en reste dans les airs. Si le profil de Benteke est parfait pour un club qui joue le maintien, celui de Giroud n’a jamais été vraiment une réussite dans une équipe joueuse et terre-à-terre comme l’est Arsenal. S’il n’a pas été le tueur tant recherché (quasiment aucun de ses buts n’a été décisif), Giroud a compensé son manque de vista technique par un bon sens du placement et une combativité certaine devant la défense adverse.

Conclusion: Ses statistiques et son passif parlent clairement à son avantage. Dans ce duel qui les oppose, Benteke est bien largement au-dessus de Giroud. Mais attention au Français qui sort d’une pré-saison très réussie avec de jolis buts, certains opportunistes et d’autres qui sont vraiment l’oeuvre d’un buteur en puissance (quel lob sur Hart!). Pour l’un ce sera la saison de la confirmation. Pour l’autre, celle de la réincarnation?

#Yann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *