Le Bilan du Mercato

Depuis ce jeudi 8 août, 18h, heure française, le marché des transferts est officiellement clos en Angleterre. Les clubs anglais ne peuvent ainsi plus recruter mais peuvent toujours vendre des joueurs sur les autres marchés européens. Après un peu plus de deux mois de tractations et d’intenses négociations, les clubs de Premier League ont donc bouclé leur recrutement estival. Si Arsenal a commencé timidement ce mercato avec un mois de juin très discret, les dernières semaines ont été assez intenses pour les fans. Retour sur cette période plutôt agitée avec un bilan de ce mercato estival 2019.

Emery EL

Souvenez-vous, c’était il y a quelques mois seulement. Arsenal échoue en finale d’Europa League face au rival londonien de Chelsea, synonyme de non-qualification pour la prochaine édition de la Ligue des Champions, après avoir également échoué à se qualifier via la quatrième place en championnat. Un souvenir douloureux pour les supporters des Gunners. Les joueurs sont abattus, Unaï Emery également. D’autant que le budget annoncé par les médias semble absolument ridicule. On parle de 45 millions de livres, soit environ 50 millions d’euros… Avec de telles restrictions budgétaires, il semble impossible pour le club de renforcer considérablement l’effectif, tant les prix du marché ont flambé ces dernières années.

Chez les fans, la colère gronde. Après des années et des années de frustration par rapport à la gestion du club, l’actionnaire majoritaire, le milliardaire américain Stanley Kroenke, ne semble toujours pas disposé à mettre la main à la poche pour aider le club à se reconstruire. En douze ans à la tête d’Arsenal, il n’a pas injecté le moindre centime personnel dans les caisses du club. Il s’agit d’ailleurs du seul club de Premier League dans cette situation. Profondément écœurés par cette attitude de désintérêt total de la part de leur actionnaire, les fans mettent en place un collectif pour tenter de faire bouger les choses et adressent une lettre à la famille Kroenke dans laquelle ils lui reprochent notamment son non-investissement au sein du club, tant sur le plan personnel que financier.

Le slogan “We care, do you ?” (On s’en soucie, et vous ?), symbole du mouvement, fait massivement son apparition sur les réseaux sociaux avec le #WeCareDoYou) et se propage à travers la fanbase international d’Arsenal. Une pétition est mise en ligne et enregistre plus de 100 000 signatures en l’espace de quelques jours. Interviewé à ce sujet à la mi-juillet, Josh Kroenke, le fils de Stanley, réagit avec un certain mépris vis-à-vis du mouvement, expliquant que la mission des fans est uniquement de soutenir l’équipe. Si ce passage ne fait qu’accentuer un peu plus le fossé entre la famille Kroenke et les supporteurs, il conclut cependant son interview en expliquant que la nouvelle direction du club travaille très dur pour renforcer l’équipe et que les fans devraient logiquement être excités par ce qui se prépare.

Wecaredoyou

Seulement voilà, après des années de tromperies et de promesses non tenues, les supporters des Gunners n’ont plus aucune confiance en leurs dirigeants et encore moins en leurs actionnaires. De plus, la presse confirme une nouvelle fois que le budget alloué pour le mercato est estimé à 50 millions d’euros maximum. Dans ces conditions, il paraît totalement improbable que le club parvienne à signer des joueurs en mesure de renforcer considérablement les manques de l’effectif, notamment sur le plan défensif.

Le 2 juillet, Arsenal officialise sa première recrue estivale, il s’agit du jeune ailier brésilien Gabriel Martinelli (18 ans) en provenance du club brésilien d’Ituano (troisième division  du championnat brésilien). Recruté en janvier, il signe officiellement pour 5 ans après avoir atteint sa majorité, pour une somme de £6M, soit 8 millions d’euros. Moins d’une dizaine de jours après l’intervention du fils Kroenke, le club officialise deux nouvelles recrues. Il s’agit du milieu de terrain espagnol Dani Ceballos (23 ans), qui arrive sous forme d’un prêt d’un an en provenance du Real Madrid, et du jeune défenseur central français William Saliba (18 ans), qui débarque lui pour 5 ans contre un chèque de 30 millions d’euros (payement échelonné sur 3 ans) en provenance de l’AS Saint-Etienne. Dans la foulée, Saliba retourne en prêt à l’ASSE pour la saison, une condition non-négociable pour que la direction des Verts accepte de céder son joueur.

Les choses commencent donc à se décanter, tardivement, mais sûrement. Entre-temps, le club a officialisé plusieurs départs, notamment ceux de Petr Cech (retraite sportive), Aaron Ramsey (libre, Juventus), Stephan Lichtsteiner (libre), Danny Welbeck (libre, Watford), Denis Suarez (retour de prêt) et David Ospina (4 millions d’euros, Naples) pour l’équipe professionnelle, mais également le départ de plusieurs jeunes. Dans le même temps, le club annonce la promotion en équipe première de plusieurs jeunes talents qui ont eu l’occasion de faire leur preuve la saison passée. Il s’agit de Edward Nketiah (19 ans), Reiss Nelson (19 ans), Joe Willock (19 ans), Emile Smith-Rowe (18 ans) et Zech Medley (18 ans), tous formés au club.

L’arrivée de Ceballos et Saliba, ainsi que la promotion des jeunes égayent quelque peu les supporters, mais il reste encore beaucoup de travail pour renforcer l’effectif dont le chantier prioritaire s’avère être la défense. C’est pourtant la signature d’un joueur offensif qui va faire basculer le mercato d’Arsenal et  déclencher une véritable effervescence auprès des fans. Le 1er août, à la surprise générale, l’Ivoirien Nicolas Pépé (24 ans), signe lui aussi pour 5 ans contre la somme faramineuse de 80 millions d’euros (paiement échelonné sur 5 ans), devenant la recrue la plus chère de l’Histoire du club londonien.

Pepe 55 190730MAFC

Recruté pour 80M d’euros, Nicolas Pépé est la recrue la plus chère de l’Histoire d’Arsenal

Débarqué en provenance du LOSC, l’ailier ivoirien était pourtant pressenti du côté des plus grosses écuries européennes. Samir Khiat, l’un de ses agents, expliquera quelques jours plus tard que le joueur a choisi Arsenal pour son projet sportif, mais également pour le rôle que le club souhaitait lui confier. Malgré des offres supérieures de la part de plusieurs autres clubs européens, Nicolas Pépé a donc décidé de rejoindre les Gunners.

Dès lors, les fans commencent à penser que ce mercato n’est pas comme les autres et que tout peut arriver, dans un sens comme dans l’autre. Il faudra cependant attendre les tous derniers jours du mercato pour voir la situation se décanter positivement. N’ayant que peu de chance de s’imposer à Arsenal au vue de la concurrence, le défenseur polonais Krystian Bielik (21 ans) est vendu pour une dizaine de millions à Derby County. Barré lui aussi par la concurrence, Xavier Amaechi (18 ans), a décidé de ne pas prolonger son contrat avec les Canonniers et rejoint Hambourg pour 2,5 millions d’euros. Takuma Asano (24 ans) est lui vendu au Partizan Belgrade pour la modique somme de 1,5 millions d’euros, tandis que Carl Jenkinson (27 ans), s’envole pour Nottingham Forest contre 3 millions d’euros, après avoir passé huit saisons dans le club de ses rêves.

En conflit avec le club et après avoir refusé de rejoindre les Etats-Unis pour la tournée de pré-saison, le Français Laurent Koscielny (33 ans) est cédé aux Girondins de Bordeaux contre un chèque de 5 millions d’euros. Dominic Thompson (19 ans), prend lui la direction de Brentford, rapportant un peu plus de 4 millions au club.

Koscielny à Bordeaux

Après neuf saisons passées du côté d’Ashburton Grove, Laurent Koscielny a choisit de rejoindre les Girondins de Bordeaux.

De son côté, le jeune Eddie Nketiah est extrêmement courtisé, notamment par des clubs de Championship (deuxième division anglaise) et de Bundesliga. Il opte finalement pour Leeds où il est prêté une année sans option d’achat. Une aubaine pour notre jeune attaquant qui évoluera sous les ordres de l’argentin Marcelo Bielsa, réputé pour son savoir faire auprès des jeunes joueurs.

Le dernier jour du mercato (Deadline Day) est très attendu pour Arsenal, puisque le club espère officialiser encore au moins deux recrues, cette fois-ci dans le secteur défensif. Annoncé depuis plusieurs mois très proche d’Arsenal, le latéral gauche écossais du Celtic Glasgow, Kieran Tierney (22 ans) signe enfin son contrat de 5 ans contre un beau chèque de 27 millions d’euros. Le club boucle officiellement son recrutement avec l’arrivée du défenseur brésilien David Luiz (32 ans) en provenance de Chelsea. Celui-ci parachève un contrat courte durée de deux saisons, pour environ 10 millions d’euros.

Victime du recrutement de Nicolas Pépé et de l’émergence de plusieurs jeunes joueurs du centre de formation, le Nigérian Alex Iwobi (23 ans), rejoint finalement Everton dans les toutes dernières heures du mercato contre un joli chèque de 40 millions d’euros. Si son départ divise après des fans, son faible rendement statistiques et sa difficulté à se montrer décisif auront certainement eu raison de son avenir au sein de l’institution Arsenal qu’il représentait depuis l’âge de huit ans.

Recrues 2019

Voici un petit récapitulatif des arrivées et des départs de ce mercato estival 2019 :

Arrivées :                                                                                                   

Gabriel Martinelli (£6M – Ituano)

Dani Ceballos (prêt – Real Madrid)

William Saliba (£27M – AS Saint-Etienne)

Nicolas Pépé (£72M – LOSC)

Kieran Tierney (£25M – Celtic Glasgow)

David Luiz (£8M – Chelsea)

Départs :

David Ospina (£3,16M – Naples)

Xavier Amaechi (£2,5M – Hambourg)

Krystian Bielik (£9,5M – Derby County)

Denis Suarez (retour de prêt- Barcelona)

Takuma Asano (£1M – Partizan Belgrade)

Laurent Koscielny (£4,6M – Bordeaux)

Carl Jenkinson (£2M – Nottingham Forest)

Dominic Thompson (£3M – Brentford)

Alex Iwobi (£35M – Everton)

Fin de contrat :

Petr Cech (retraite sportive)

Stephan Lichtsteiner (libre)

Aaron Ramsey (libre – Juventus)

Danny Welbeck (libre – Watford)

Cohen Bramall (libre – Colchester United)

Charlie Gilmour (libre – Norwich City)

Julio Pleguezuelo (libre – FC Twente)

Prêts (sans option d’achat) :

Jordi Oseï-Tutu (VLF Bochum)

Daniel Ballard (Swindon Town)

Ben Sheaf (Doncaster Rovers)

Dejan Iliev (SKF Sered)

Kelechi Nwakali (SD Huesca)

William Saliba (AS Saint-Etienne)

Eddie Nketiah (Leeds United)

On constate aisément que durant ce mercato, Arsenal a beaucoup vendu (8 joueurs, pour un total de £60,76M) et a également enregistré de nombreux départs en fin de contrat (7 joueurs), soit un bilan de 15 départs définitifs, pour seulement 6 arrivées (pour un total de £138M, dont près de £100M en payement échelonné).

Par ce biais, il est amusant de constater que le budget de £45M fixé au départ n’a finalement pas été dépassé en dépense net. L’objectif de réduire la masse salariale a été atteint et le club semble donc sur la bonne voie. La cellule de recrutement, emmené par le trio Raul Sanllehi, Edu Gaspar et Huss Fahmy, a donc formidablement bien travaillé sur ce mercato, réussissant à combler les manques de l’équipe en ciblant majoritairement de jeunes joueurs de qualités.

Raul et Edu

Raul Sanllehi (à gauche) et Edu Gaspar (à droite), les deux principaux protagonistes du mercato

Avec ce recrutement ambitieux, le club annonce clairement ses objectifs. Se qualifier pour la prochaine édition de la Ligue des Champions 2020-2021 et jouer les premiers rôles en Europa League, avec en point de mire, un premier titre européen depuis 1994.

Par ailleurs, le mercato Outre-Manche se clôturant le 31 août prochain, il n’est pas exclu que le club enregistre d’autres départs d’ici là. Plusieurs jeunes joueurs à la recherche de temps de jeu pourraient êtres prêtés dans les semaines à venir, tandis que certains joueurs de l’équipe première pourraient être poussés vers la sortie pour de bon. C’est en tout cas ce qu’Unaï Emery a laissé entendre dans sa dernière conférence de presse, le technicien espagnol étant désireux de réduire encore davantage son groupe.

#FlyMillenium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *