L’histoire méconnue de Gunnersaurus!

Gunnersaurus Rex vient de finir de saluer les joueurs de Burnley à leur descente du bus, dans les travées de l’Emirates. Agitant ses grandes pattes vertes devant Sean Dyche, Ashley Barnes et Ben Mee. Nick Pope, le gardien de Burnley, a fait un grand écart pour l’éviter, ce qui n’a pas plu aux supporters, déçu de ce comportement. Mais Gunnersaurus n’en a cure, son grand sourire reste flanqué à sa tête bienveillante.

Tout ce qui l’importe, c’est l’arrivée des joueurs en rouge et blanc. Lorsque leur bus arrive, Gunnersaurus tape sur le blason cousu sur son torse, et ouvre grand les bras. Matteo Guendouzi, le premier sorti du bus, accepte un gros câlin plein d’amour. Lorsque tous les joueurs sont passés, il se dirige vers l’ascenseur pour rejoindre le terrain. Bien qu’on l’ai prévenu, il se cogne la tête au dessus de la porte. Pas facile de faire 2m15 en Angleterre…

Le meilleur Dinosaure footballeur au monde!

Très vite, il se fait encercler par de jeunes fans avides de photos et de souvenirs. Tout le monde a de l’affection pour lui, et il en a pour tout le monde. Il multiplie les câlins, les accolades et les photos. Un jeune garçon d’une douzaine d’année décide même de se laisser tomber dans ses grands bras verts, ce qui donne l’occasion à son père de prendre une excellente photo.

Cela fait plus de 25 ans que Gunnersaurus est dans les parages. Cependant, beaucoup de gens sont surpris lorsqu’ils le voient. Agréablement surpris. Gunnersaurus est une machine à distribuer des sourires.

Arsenal a toujours été assez obscur quand aux origines de ce fameux dinosaure vert. D’après les archives, Lorsqu’Arsenal a voulu rénover une tribune du mythique stade d’Highbury, à l’été 1993, les ouvriers qui creusaient les fondations sont tombés sur quelque chose qui ressemblait à un gros rocher. Était-ce effectivement un rocher? une bombe datant de la guerre? Rien de tout ça, c’était un énorme œuf.

L’œuf était tiède au toucher, et certains des ouvriers présents ce jour là ont assuré qu’il bougeait. Lorsqu’ils l’ont délicatement sorti du sol, les travailleurs ont enroulé l’œuf dans une écharpe à l’effigie du club. Quelle ne fût par leur surprise lorsque l’œuf éclot, laissant apercevoir un petit dinosaure vert, toujours flanqué de son écharpe rouge et blanche!

Très vite, le dinosaure a dépassé les 2 mètres de haut, a été flanqué d’un maillot et d’une casquette aux couleurs du club, et le 20 Août 1993, a été révélé au public d’Higbury à l’occasion de la réception de Manchester City. Il fût baptisé Gunnersaurus Rex, ou simplement Gunner, et a été immédiatement adopté par le public, notamment grâce à son sourire et sa bonne humeur inébranlable.

Sa popularité a grandi si vite et si grande, qu’il a récemment gagné la Coupe Du Monde des Mascottes, devant de redoutables adversaires tels que Grayou, le dragon du FC Metz; Boiler Man, la bouilloire humanoïde de West Bromwich Albion, ou encore Kinglsey, le soleil au mono sourcil de Patrick Thistle’s. Il a été invité à des centaines d’anniversaires, mariages et autres bar mitzvahs, et a dépassé les 100 000 followers sur Instagram, ce qui fait de lui l’un des dinosaures les plus populaires de la planète.

Gunnersaurus, vainqueur en quart de finale face au fameux Grayou.

Un certain Peter Lovell, un fan d’Arsenal de 37 ans vivant à Cambridge, prétends avoir inventé Gunnersaurus Rex. Il a présenté des dessins qu’il a réalisé lorsqu’il avait 11 ans, lors d’un concours pour imaginer une nouvelle mascotte, lancé par Les Juniors Gunners. Il dit s’être inspiré du film “Jurassic Park”, sorti au cinéma le même été. Il aurait gagné le concours, et voilà d’après lui la véritable origine de Gunnersaurus Rex.

Mais Peter Lovell se fait des idées. Oui, l’histoire d’un petit garçon qui dessine la future mascotte de son club de cœur est belle, mais une chose aussi incroyable qu’un dinosaure vert de 2 mètres de haut qui apporte sourire et joie à tant de monde ne peut en aucun cas être inventée.

Le soi-disant dessin original.

Gunnersaurus est bien réel. Le bonheur qu’il apporte aux enfants, la bonne humeur qu’il prodigue aux adultes, les sourires qu’il déclenche sur le visage de quiconque croise son chemin, tout cela est bien réel. Si ça ne l’était pas, le monde serait bien triste, non?

Article de Chris Jones du 29/08/2019, propos originaux recueillis sur www.espn.co.uk, traduit de l’anglais par Matthieu Rolland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *