Liverpool – Arsenal : les notes d’un match fou

Un 8e de finale de Carabao Cup très spectaculaire qui a vu s’affronter la jeune garde de Liverpool face à l’équipe B d’Arsenal. La première mi-temps est animée et se termine sur le score de 3-2 en faveur d’Arsenal. La seconde est tout aussi folle, avec des buts venus d’ailleurs, pour un score de parité 5-5 au bout du temps réglementaire. La séance de penalties qui suit voit Liverpool l’emporter (5-4). La VAR n’aurait pas fait tache dans ce match (but hors-jeu, main non sifflée, penalty imaginaire sifflé entre autres).

Les titulaires :

Emiliano Martinez : 2/10
Un match pour le moins compliqué pour le portier argentin qui a dû aller chercher le ballon à cinq reprises avant la séance de tirs au but. Pour couronner le tout, il n’a pas réussi à stopper un seul penalty de Liverpool. Dure soirée, pour celui qui prétend à une place de numéro un.

Hector Bellerin : 5/10
L’Espagnol revient doucement mais sûrement au niveau qui était le sien avant sa grave blessure. Capitaine ce soir, il a fait honneur à la fonction, en se chargeant notamment de transformer le premier penalty de son équipe.

Shkodran Mustafi : 3/10
Malheureux sur l’ouverture du score de Liverpool, Mustafi a été en difficulté le reste de la partie.

Rob Holding : 3/10
Très, très, très compliqué pour Rob, il va devoir élever son niveau de jeu s’il souhaite concurrencer les vieux briscards alignés en Premier League.

Sead Kolasinac : 3/10
Match assez neutre du bosniaque qui s’est distingué par son plaquage en fin de match.

Lucas Torreira : 5/10
Buteur heureux, car hors-jeu, l’Urugayen s’est démené pour ses coéquipiers.

Joe Willock : 5/10
Transparent en début de partie, Joe est monté en puissance au fil du match, au point d’envoyer un missile dans la lucarne adverse.

Ainsley Maitland-Niles : 6,5/10
Bon sur son aile droite, certainement le poste qui lui convient le mieux aux vues de ses qualités.

Mesut Özil : 7/10
Deux fois avant-dernier passeur, puis passeur décisif pour AMN, Özil a fait parler ses qualités techniques et créatives. Sa sortie à la 64′ a signé la fin du jeu chez les Gunners.

Bukayo Saka : 6/10
Très remuant sur le front de l’attaque, Saka impressionne toujours autant.

Gabriel Martinelli : 8/10
Le crack surprise de ce début de saison. Véritable renard des surfaces, c’est aussi un gros bosseur sans ballon, doté d’un mental exceptionnel. Une nouvelle fois auteur d’un doublé, il transforme également son penalty lors de la séance de tirs au but.

Les remplaçants :

Matteo Guendouzi (pour Özil 64′) : non noté

Dani Ceballos (pour Torreira 72′) : non noté
Malheureusement son penalty est arrêté par le gardien adverse.

Kieran Tierney (pour Kolasinac 82′) : non noté

Barème des notes :
10, match parfait ; 9, match exceptionnel ; 8, très bon match ; 7, bon match ; 6, match satisfaisant ; 5, match moyen ; 4, match insuffisant ; 3, mauvais match ; 2, très mauvais match ; 1, match exécrable ; 0, match ponctué d’un comportement inadmissible.


#Julien #COYG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *