Liverpool – Arsenal (4-0) : après la purge, les notes

Puisqu’il faut bien noter cette pitoyable performance, allons-y : 

Titulaires : 

Arsène Wenger : 0/10

On t’aime coach. Mais ta compo d’aujourd’hui c’était pas possible. Et cette attitude des joueurs sur le terrain… soit ils te détestent, soit tu t’en fiches autant qu’eux, mais y’a un truc qui ne va vraiment pas. La saison s’annonce longue, et la fin de mercato fait peur. Donne-nous tort, on ne demande que ça.

Petr Čech : 6/10

L’un des deux joueurs qui a réussit l’exploit de ne pas passer au travers. Le portier tchèque a permis aux Gunners de ne pas sombrer en réalisant de nombreuses parades de grande classe, mais est tout de même parvenu à en prendre 4… C’est dire.

Rob Holding : 1/10

On l’aime bien le petit Holding. Mais c’était juste pas possible aujourd’hui, le jeune anglais a quasiment tout raté. Des relances catastrophiques du début jusqu’à la fin, de trop nombreux duels perdus, un manque de repères évidents… Un match à oublier. Manquerait plus que Mustafi s’en aille tiens, on serait pas dans la merde.

Laurent Koscielny : 5/10

Un peu comme Čech, le capitaine français, qui faisait son grand retour après ses matchs de suspension, a joué les pompiers de service mais n’a pu empêcher une incroyable déroute collective. Coeur sur toi lolo.

Nacho Monreal : 2/10

Un peu moins catastrophique qu’Holding, l’espagnol n’a néanmoins jamais semblé dans son match, très loin de ses standards habituels, que ce soit en défense centrale ou au poste de latéral (en seconde période).

Alex Oxlade-Chamberlain : Aurevoir/10

Alors qu’on l’annonçait hors du groupe à cause de son probable transfert immiment, « The Ox » était bien là, et dans un rôle de titulaire au poste de piston droit qui lui sied tant. Sauf qu’il s’en battait les reins du match visiblement, il était venu pour visiter Anfield.

Aaron Ramsey : 2/10

Encore un match bien compliqué pour Ramsey. Le Gallois a beaucoup couru mais n’a jamais réussi à peser au milieu de terrain. Dépassé dans l’impact physique, trop brouillon offensivement, cette piètre performance nous fait penser que recruter au milieu avant la deadline ne serait pas trop con.

Granit Xhaka : 1/10

Si Ramsey a galéré au milieu, on peut dire la même chose de son partenaire Suisse. L’ancien de Gladbach n’a jamais eu le moindre impact durant les 90 minutes qu’il a disputé, en plus d’avoir eu un déchet technique indigne de sa qualité. Cerise sur ce délicieux gâteau parfumé à la merde, il aurait probablement dû se faire expulser juste avant la mi-temps. L’arbitre a sans doute eu pitié.

Héctor Bellerín : 1/10

L’espagnol aux cheveux rebelles a encore réalisé une rencontre splendide du début jusqu’à la fin. Placé côte gauche (pourquoi ?) en première période, « El Cabrón Barcelonista » nous a montré ses déficiences techniques tout en réalisant l’exploit d’être catastrophique défensivement (cette relance sur le 1er but, sérieusement ?). Pas bien mieux en seconde période (alors qu’il avait retrouvé son côté droit de corazón), c’est à se demander pourquoi on a refusé de le renvoyer chez lui pour 50 patates.

Et pendant ce temps là, Sead Kolasinac réchauffe le banc en faisant des mots croisés. C’est bien, ça lui permet d’apprendre la langue !

Mesut Özil : ?/10

 

Danny Welbeck : Jean-Marie Le Pen/10

Parce que c’est difficile de jouer avec un seul oeil, n’est-ce pas ?

Il a été à chier sinon, comme d’hab.

 

Alexis Sánchez : 1/10

Le retour de l’enfant prodigue ! Celui qui devait nous permettre de retrouver une animation offensive de qualité, capable d’inquiéter n’importe quelle défense, à n’importe quel instant !…

Il a tout raté. Genre vraiment. La moindre passe était un calvaire. Soit il le fait exprès, soit il a laissé son niveau dans une chambre au Royal Monceau.

 

Remplaçants : 

Francis Coquelin (entré à la place d’Aaron Ramsey à la 46ème) : 3/10

Il devait nous permettre de retrouver un peu de sûreté défensive et d’impact physique au milieu de terrain. Autant vous dire que ça ne s’est pas produit.

 

Alexandre Lacazette (entré à la place d’Alexis Sánchez à la 62ème) : non noté

Entré à 3-0 dans un collectif en ruines, que vouliez-vous qu’il fasse ? On a de la peine pour lui, d’autant plus que sa mise sur le banc est assez incompréhensible.

 

Olivier Giroud (entré à la place d’Oxlade-Chamberlain à la 62ème) : non noté

Même commentaire que pour Lacazette.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *