London, home sweet home

Vainqueur de Fulham (3-1) en ouverture du deuxième week-end de Premier League, Arsenal a parfaitement réussi son premier test à l’extérieur. Olivier Giroud et Lukas Podolski ont marqué.

pic_1793692a

Quoi de mieux qu’un bon petit derby pour se remettre d’aplomb ? Alors que tous les médias annoncent une chute de la cote sportive d’Arsenal, au profit des voisins Chelsea et Tottenham, Arsène Wenger et ses hommes ont prouvé qu’ils n’étaient pas encore dépassés. De toute façon, avec les médias on a l’impression de revivre la même histoire à chaque fois: Arsenal jugé en peine au premier regard puis finalement, les gens découvrent que le club n’est pas si largué que ça. En tout cas, dans le futur livre de la saison 2013/2014, on écrira que c’est à Craven Cottage qu’Arsenal enregistra ses trois premiers points mais dans le livre de l’histoire du club, ce sera la 100e victoire en derby du club qu’on retiendra. Cap qu’aucun club de la Capitale n’avait atteint jusque-là. Londres n’est pas rouge pour rien et Fulham, pas le meilleur sparring-partner pour rien non plus (9 victoires en 13 visites).

Sous une pluie démentielle, Arsenal a bien pris les choses en mains,  réussissant même à ouvrir le score par l’intermédiaire d’Olivier Giroud, auteur de son troisième but en trois matchs officiels, son deuxième en Premier League et surtout son treizième à Londres. Le Français n’a jamais réussi à marquer ailleurs en PL et a marqué à la 15e minute en héritant d’une frappe manquée de Aaron Ramsey avec un peu de chance. Mais Arsenal n’a jamais douté dans le jeu et se mit à l’abri avant la pause par l’intermédiaire de Lukas Podolski. L’Allemand y est allé de son premier doublé de la saison pour mettre définitivement les siens à l’abri des trois points grâce à deux jolis buts (41e, 68e). Une joli façon de récompenser le soutien de Wenger qui n’a pas hésité à titulariser l’ancien attaquant de Cologne dans son couloir de prédilection, le gauche. Le but des Cottagers marqué par un Bent (77e) toujours inspiré face aux Gunners ne changera rien, Arsenal a bien remporté son premier match en Premier League et peut maintenant envisager la réception de Fenerbahçe (mardi) avec sérénité.

Tout juste on notera dans ce match quelques faits intéressants comme la présence de Gedion Zelalem (16 ans) sur le banc, l’activité incroyable de Cazorla (pour changer), le centième match de Wilshere ou encore les premières minutes de Sanogo en Angleterre. Wojciech Szczesny a montré, pour la deuxième fois de suite, un visage plus en accord avec ce qu’on attend de lui, comme en atteste sa double parade sublime en première période. Sa sortie gag devant Agbonlahor est déjà rangée dans l’armoire…

En attendant les résultats de la deuxième journée, Arsenal est potentiellement 9e. Les Gunners réalisent leur meilleur début de saison depuis 2010 avec trois points en deux journées. En 2011 ce fut un point et en 2012, deux points. Comme quoi, il n’y avait vraiment pas matière à s’inquiéter pour cette belle bande de potes !

Notes des joueurs: 
Szczesny (7) : Auteur d’une excellente première mi-temps avec plusieurs arrêts cruciaux. Il effectue notamment un double-arrêt (18ème) ou il a le reflexe de se relever rapidement afin de déjoué le deuxième tir. Il aurait mérité un clean-sheet mais Darren Bent a réussi, en deuxième mi-temps, à marquer (pour la 7eme fois en 9 matchs contre les Gunners) sans que Szczesny ne soit vraiment en faute ayant arrêté le premier tir de Berbatov.

Jenkinson (4.5) : Match assez propre de Jenkinson. Peu de fautes et un bon ratio de passes réussies (92%) La doublure de Sagna profite donc des absensces en defense centrale pour s’illustrer. Seul bémol un placement un peu fautif, sur le but, ce qui laisse Darren Bent marquer.

Sagna (7) : A croire qu’il est meilleur en défense centrale. Un bon match de Sagna en défense central pour pallier l’absence de Vermaelen (blessé) et Koscielny (suspendu et blessé). Une bonne entente avec Mertesacker ce qui permet aux Gunners de tenir la défense dans ce match important.

Mertesacker (6) : Voilà un Mertesacker serein. Un match propre de belle lecture de jeu comme la coupure de trajectoire du centre de Riise (37ème) qui permet au gunners de maintenir une cage inviolée a ce moment du match. Imperturbable dans sa défense pour la deuxième fois dans la semaine, attention à ne pas se relâcher.

Gibbs (4) : Bonne première mi-temps mais deuxième mi-temps un peu plus dure pour Gibbs. Des relances approximatives, des incursions dans le camp adverse finissant en perte de balle et des centres assez moyens sont légions. Il aurait pu marquer un but (38eme) mais le temps de se replacer et de se mettre sur son bon pied la défense l’empêcha de cadrer sa frappe. Dommage.

Rosicky (6) : Auteur d’un match assez propre. Dès la 10ème minute, il s’illustre en servant Walcott d’une passe magnifique qui passe au dessus de la defense de Fulham. Le reste de son match est propre, peu de fautes et beaucoup de bon échange avec Cazorla et Walcott. Il fut remplacé par un Jack Wilshere célébrant son 100e match au club, à la 70eme minute.

Ramsey (5,5) : Ramsey a connu un match un peu plus difficile que contre le Fener. C’est encore celui qui touche le plus de ballon pour les Gunners prouvant que ses partenaires lui font entièrement confiance pour orienter le jeu vers l’avant. Une nouvelle assist (chanceuse) pour Ramsey dans ce match. Malgré tout, beaucoup de fautes viennent, un peu, ternir son jeu. Il fut d’ailleurs averti d’un jaune par Webb assez tôt dans le match (20ème)

Walcott (6) : Walcott nous as encore une fois montré sa pointe de vitesse phénoménale. Lors des nombreuses contre-attaques des Gunners, les joueurs se servaient de Walcott pour avancer rapidement dans le camp adverse. Il ne fut pas loin de marquer son but (10ème) et il amène quasiment le premier but de Podolski en tirant le premier et voyant son ballon être dévier vers l’Allemand. Un bon match.

Cazorla (7,5) : Le maestro espagnol nous as encore une fois montré son talent sur ce terrain. Il est à l’origine de beaucoup d’actions des gunners. Il est à l’origine du troisième but des Gunners en décalant le ballon pour Podolski. Voir Santi sur le terrain est un régal et le meilleur joueur des Gunners, l’année dernière, compte bien le rester.

Podolski (7,5) : Une titularisation, deux buts. L’Allemand aurait même pu rajouter un troisième but à son compteur si il n’avait pas cherché à délivrer une passe à Walcott et en étant un peu plus égoïste. Il fut quelques peu invisible sur certains moments du match mais on lui pardonne. Pourvu qu’il nous marque d’autres buts au cours de la saison. Il fut remplacé par Yaya Sanogo à la 81ème.

Giroud (6.5) : Encore un but pour notre Français. On va commencer à s’habituer à ses buts en début de match. De bonnes actions en pivot (20ème minute pour décaler Cazorla) comme lors du match contre le Fener. Un bon pressing aussi à souligner, il rechigne de moins en moins à la tâche (ce qu’on pouvait lui reprocher l’année précédente). Remplacé par Monreal à la 72ème.

Fiche du match
Fulham 1 – 3 Arsenal à Craven Cottage (affluence: 25 622)
2ème journée de la Barclay Premier League

Buts: Giroud (14e), Podolski (41e, 68e) pour Arsenal ; Bent (77e) pour Fulham

Avertissements: Parker (73e) et Kasami (78e) pour Fulham ; Ramsey (21e), Wilshere (80e) pour Arsenal

XI de départ

Fulham: Stockdale – Riether, Hughes, Hangeland, Rise – Taraabt (Kacaniklic, 62e), Sidwell (Karagounis, 75e) Parker, Duff (Bent, 59e) – Kasami – Berbatov. Entr: M.Jol
Joueurs non-utilisés: Etheridge, Briggs, Boateng, Ruiz

Arsenal: Szczesny – Jenkinson, Sagna, Mertesacker, Gibbs – Ramsey, Rosicky (Wilshere, 70e), Cazorla – Walcott, Podolski (Sanogo (81e), Giroud (Monreal, 72e). Entr: A.Wenger
Joueurs non-utilisés: Fabianski, Zelalem, Gnabry, Frimpong

Chiffre du match
Possession: Fulham 47% – 53 %Arsenal
Tirs (dont cadrés) Fulham 15 (7) – 19 (9) Arsenal
Arrêts: Fulham 3 – 7 Arsenal
Corners: Fulham 1 – 8 Arsenal
Fautes: Fulham 10 – 9 Arsenal
Hors-jeu: Fulham 3 – 0 Arsenal
Tacles: Fulham 18 – 9 Arsenal
Pourcentage de passes réussies: Fulham 86% – 88% Arsenal
Duels aériens remportés: Fulham 33% – 67% Arsenal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *