Un match nul frustrant (2-2)

Mercredi soir, les gunners se déplaçaient sur la pelouse d’Old Trafford pour le compte de la 15ème journée de Premier League. Huitièmes au classement, les red devils avaient à coeur de faire tomber une équipe d’Arsenal invaincue depuis 19 rencontres.

Coté Mourinho, l’équipe est remaniée et se présente sous la forme d’un 3-4-3 pour le moins original. Sans ses cadres (Lukaku, Valencia, Pogba…), c’est la jeunesse qui est mise en avant, avec une attaque jeune et explosive composée de Martial, Rashford et Lingard. Coté Arsenal, Aubameyang est positionné seul en pointe, soutenu par Ramsey et Iwobi. Défensivement, Unai Emery fait confiance à Torreira et Guendouzi pour assurer l’entre-jeu. Les deux jeunes joueurs surplombent une défense à cinq, solidement composée de Kolasinac et Bellerin dans les couloirs, ainsi que de Holding, Sokratis et Mustafi dans l’axe. C’est finalement Leno qui garde la cage des gunners.

1ère période :

Dès le coup d’envoi, le match est tendu, les contacts sont rudes. C’est Manchester qui se montre le plus entreprenant, profitant des sorties de balle approximatives des londoniens. Herrera et Martial lancent les premiers assauts et forcent Kolasinac et Sokratis à s’employer. Au bout de cinq minutes, c’est Rashford qui déclenche la première frappe dangereuse de la soirée, bien captée par le portier Allemand. Globalement bien entrés dans le match, les hommes de Mourinho dominent territorialement et trouvent de nombreux décalages. L’homme le plus dangereux, c’est Anthony Martial. Le français distribue de bons ballons et met à rude épreuve l’arrière-garde d’Arsenal.

Les vingts premières minutes sont donc à l’avantage des hôtes, mais la volonté des gunners de poser le jeu et de sortir le ballon proprement paye finalement, la tendance s’inverse. Avec les latéraux comme rampes de lancement, les opportunités se répètent et offrent finalement à Arsenal des situations interessantes. On joue la 25ème minute de jeu lorsque Iwobi lance adroitement Kolasinac dans la profondeur. Le duel est remporté par Bailly, qui parvient à sortir le ballon en corner. Torreira s’en charge et trouve Shkodran Mustafi, défait de son marquage au point de penalty. Il pique sa tête, qui rebondit devant le gardien espagnol de Manchester. Au milieu des cages, la tentative semble vaine, mais David De Gea commet une incroyable boulette et lâche la balle qui franchit entièrement la ligne. Après un léger flottement, le but est accordé grâce à la Goal Line Technonology : 1-0 pour les gunners.

2343157-2018-12-05T202654Z_1804033229_RC151A318060_RTRMADP_3_SOCCER-ENGLAND-MUN-ARS

Ce qui suit illustre bien la rencontre des joueurs d’Emery. À peine engagée, la balle circule dans la moitié de terrain londonienne, et un manque de concentration défensif permet à Martial d’obtenir un coup franc intéressant aux 28 mètres (29ème minute). Rojo place une frappe dangereuse qui oblige Leno à s’étendre, sans réussir à dégager la balle en corner. Herrera, qui a bien suivi, empêche la sortie du ballon et adresse un centre raté en direction de ses attaquants. Personne ne touche le ballon qui, lentement, parvient à Martial, qui frappe à bout portant : Manchester égalise.  Une errance défensive qui coûte cher à Arsenal, qui n’en a pas fini avec les coups durs.

À la suite d’un contact, Rob Holding est touché au genou et est contraint de céder sa place à Lichtsteiner (36ème). Le match est haché, et avant la pause, les coups et la cartons jaunes pleuvent des deux cotés. Après un coup franc de Rashford finement joué, Mattéo Guendouzi parvient à contrer puis à dégager le ballon avant de se faire littéralement découper par Rojo, qui récolte un jaune pour le moins généreux (38ème). Juste avant la mi temps, c’est au tour d’Aaron Ramsey, le capitaine des gunners, de se plaindre physiquement. Il sortira à la pause, laissant Mkhitaryan entrer à sa place. L’arbitre siffle, les deux équipes rentrent aux vestiaires sur le score de 1-1.

Manchester United's French striker Anthony Martial (R) tackles Arsenal's Uruguayan midfielder Lucas Torreira (C) during the English Premier League football match between Manchester United and Arsenal at Old Trafford in Manchester, north west England, on December 5, 2018. (Photo by Oli SCARFF / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No video emulation. Social media in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No use in betting publications, games or single club/league/player publications. /

2ème période :

De retour sur la pelouse, les red devils se remettent rapidement dans le sens de la marche. Rashford est intéressant mais c’est Martial qui va semer le trouble dans la défense d’Arsenal. Après une belle conduite de balle du français, Mustafi puis Torreira interviennent, et réussissent à dégager. Heureusement pour l’uruguayen, Martial reste debout malgré un geste défensif pour le moins approximatif. Globalement identique au début du match, la pression Mancunienne se fait ressentir, et Arsenal est incapable de mettre le pied sur le ballon. Plusieurs situations se succèdent coté Manchester, le pire est proche d’arriver.

L’entrée d’Alexandre Lacazette va finalement faire du bien aux joueurs d’Emery. Volontaire, agressif et avide de ballons, l’attaquant français profite d’une grosse erreur de Rojo pour partir au but. Il sert Mkhitaryan, qui lui remet dans la course. Rojo tente de corriger son erreur mais Lacazette parvient à glisser le ballon sur la droite du gardien (68ème). Le buteur reste à terre, il vient de subir un autre tacle assassin de la part de Rojo, qui reste sur la pelouse contre toutes attentes. 2-1 pour Arsenal.

IMG_0632

Surprise après l’ouverture du score, la défense d’Arsenal est prévenue et ne doit pas se déconcentrer. C’est exactement ce qu’ils vont faire. Sur le coup d’envoi, Rojo envoie un long ballon sur Lukaku, juste entré en jeu. Ce dernier sème le trouble dans la défense et permet à Lingard de surgir de nul part pour pousser la balle au fond des filets (69ème). Deuxième errance défensive, deuxième égalisation : 2-2.

Piqués dans son orgueil, Arsenal va dominer la fin du match, notamment par le biais d’Aubameyang qui coupe au premier poteau et butte sur un De Gea attentif et décisif. Les actions s’enchaînent, Manchester ne craque pas. Mkhitaryan, Aubameyang à nouveau, les gunners veulent à tout prix remporter ce match. À la 90ème minute, le gardien espagnol sauve une nouvelle fois les siens sur une frappe dangereuse de Torreira. Mkhitaryan qui rodait autour du but reprend la balle relâchée par De Gea, qu’il loge au fond des filets. Le drapeau se lève : l’Arménien état en position de hors jeu. La dernière offensive d’Arsenal n’aura pas suffit, l’arbitre renvoie tout le monde aux vestiaires. 

liverpool-remercie-chelsea-manchester-united-et-arsenal-s-accrochent-1544050153

Au terme d’un match haché, ponctué de nombreuses fautes grossières, les deux formations se quittent sur un match nul décevant. Cela fait 12 ans que les gunners ne s’étaient pas imposés à Old Trafford, il faudra attendre d’avantage pour vivre un tel exploit. Les hommes d’Unai Emery devront gagner chez eux ce week-end face à Huddersfield, pour rester au contact du quatuor de tête.

Augustin Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *