Un match nul et des regrets pour Arsenal dans le North London Derby (1-1)

Arsenal ouvrait en ce début de samedi après-midi la 29è journée de Premier League avec un déplacement à Wembley pour y affronter Tottenham dans le plus bouillant des derbies de Londres. Une victoire pouvait ramener les Gunners à un petit point des Spurs, tandis qu’une défaite offrait l’occasion à United et Chelsea de repasser devant au classement. Autant dire qu’au-delà de l’enjeu historique, l’enjeu comptable était plus que jamais dans les têtes.

Comme il l’a déjà fait à de nombreuses fois cette saison, Unai Emery en surprend beaucoup avec son onze de départ : Mustafi latéral droit, Ramsey titulaire, et pas de Kolasinac, Torreira, Özil ou encore Aubameyang. Lacazette, Iwobi, Mkhitaryan, les hommes en forme du moment, sont en revanche tous titulaires, tout comme Mattéo Guendouzi et Granit Xhaka. Derrière, aux côtés de Mustafi donc, on retrouve Koscielny, Sokratis et Monreal.

Côté Spurs, Pocchetino aligne une défense à cinq avec un trio a priori très solide composé d’Alderweireld, Verthongen et Sanchez. Au milieu, on note la titularisation de Sissoko, aux côtés de Wanyama, qui fait son retour dans le onze pour la première fois depuis novembre. Enfin, Kane, Erisken et Son composent le trio d’attaque.

1è période :

Le match commence sur un rythme étrange, et l’on sent qu’aucune des deux équipes ne veut laisser l’autre s’installer dans son camp. Arsenal laisse tout de même le ballon à Tottenham mais exerce un pressing haut qui gêne les relances des Spurs. Sur une passe contrée d’Iwobi, Lacazette se retrouve en bonne position mais rate complètement sa frappe qui n’était certes pas évidente.

Les Gunners sont bien entrés dans leur match, y compris en défense où Koscielny, Sokratis et même Mustafi se distinguent par leurs anticipations judicieuses.

Le match bascule à peine le quart d’heure de jeu passé : Kane récupère un second ballon et se retrouve en bonne position dans la surface. Pourtant, il ne frappe pas, temporise, et perd le ballon. On se retrouve au milieu de terrain où Lacazette récupère à son tour un second ballon après une grosse erreur de Sanchez et lance Ramsey, complètement seul (le Gallois part de la ligne médiane et n’est donc pas hors-jeu, alors que le bloc de Tottenham était encore très haut). Ramsey s’en va donc défier Lloris et négocie parfaitement son duel : une feinte de frappe puis un crochet lui ouvrent le but et il n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. La célébration est à la hauteur de l’événement : le milieu de terrain des Gunners vient de donner l’avantage à son équipe pour son tout dernier North London Derby, qui plus est à Wembley, le stade où il a déjà inscrit deux fois des buts victorieux en finale de FA Cup (0-1, 16è).

Capture d’écran 2019-03-02 à 15.47.24

Tottenham prend un gros coup derrière la tête, mais les Spurs repartent tout de même à l’attaque. Ils pensent même égaliser rapidement sur un coup franc qui trouve la tête de Kane puis la lucarne de Leno. Heureusement, l’alignement de la défense des Gunners était parfait et l’attaquant anglais est à juste titre signalé hors-jeu.

La pression de Tottenham sur les buts de Leno s’accentuent au fil des minutes, et les Gunners ont de plus en plus de mal à ressortir le ballon. Pour autant, Arsenal ne concède pas vraiment d’occasions comme en témoigne cette statistique : après 35 minutes, les Spurs n’ont toujours pas cadré une frappe.

Arsenal n’en a pas beaucoup plus, mais les Gunners ne sont pas loin de doubler la mise peu avant la mi-temps : sur un contre mené par Mkhitaryan, Iwobi est trouvé. Il pénètre dans la surface, défie son défenseur et enroule du droit une frappe que Lloris repousse bien.

Après Lloris, c’est Leno qui va se distinguer d’une double parade fantastique : Kane offre un ballon parfait à Eriksen, seul au point de penalty, et Leno repousse une première fois ; ça revient sur Sissoko qui envoie une lourde frappe qui rencontre la main ferme du gardien Allemand avant de s’en aller en corner, alors que tout monde pensait assister à l’égalisation. Après ce moment de grâce de Leno, les fans des Gunners ne s’y trompent pas et chantent son nom.

Capture d’écran 2019-03-02 à 15.46.36

Ramsey et Leno permettent donc aux Gunners de regagner les vestiaires avec cet avantage d’un but. Tottenham ne semble pas remis de ses deux dernières défaites et Arsenal a su en profiter, même si les Gunners seraient bien inspirer de doubler la mise, eux qui n’ont pas encore bouclé un match à l’extérieur sans encaisser de but cette saison en championnat.

2è période :

Au retour des vestiaires, on retrouve Torreira sur le terrain, qui prend la place de Guendouzi, sans qu’on sache s’il s’agit d’un changement tactique ou d’une blessure pour le jeune français.

Ce changement ne change pas grand-chose pour les Gunners, qui entrent dans cette deuxième période bien mieux que leurs adversaires, qui multiplient les imprécisions. Sur une bonne attaque qui arrive jusqu’à Iwobi, Monreal dédouble et sert Lacazette en retrait. Dans une position idéale, l’attaquant français rate sa frappe et ne trouve pas le cadre. Quel dommage, c’était là une occasion en or de doubler la mise.

Deux minutes plus tard, sur un second ballon après un coup-franc venu de loin, Trippier se retrouve en bonne position mais sa volée passe à côté.

On joue à peine la 56è minute lorsque Lacazette sort, deux minutes seulement après son occasion ratée. C’est évidemment Aubameyang qui entre, lui dont la vitesse semble adaptée à la physionomie de ce match.

Pocchetino répond au changement d’Emery : il sort Wanyama et lance Lamela, ce qui entraine le replacement d’Eriksen au milieu de terrain.

Mais tous ces changements ne changent pas le rythme de cette deuxième période, qui est assez étrange avec un stade très calme et des Spurs en panne d’inspiration. Alors qu’il reste vingt minutes, Emery procède déjà à son dernier changement : il lance Özil et sort Ramsey.

Dans la foulée de ce changement, Tottenham obtient un penalty. Kane s’effondre à la suite d’un coup-franc venu de loin, et malgré la position de hors-jeu de l’attaquant anglais et la poussette légère de Mustafi, M. Taylor siffle un pénalty que Kane transforme. Tottenham revient alors qu’il reste un quart d’heure à jouer (1-1, 75è).

Capture d’écran 2019-03-02 à 15.33.29

Les dernières minutes respirent la peur, et les deux équipes ont davantage peur de perdre qu’envie de gagner. Mais le match va basculer encore : après un exploit de Mkhitaryan conclu d’une superbe passe pour Abaumeyang, le Gabonais s’effondre et obtient un penalty, avec là encore un contact assez léger avec Sanchez. Aubameyang s’en charge mais voit Lloris s’interposer sur sa droite. Iwobi reprend et centre, mais un sauvetage miraculeux empêche encore Aubameyang de marquer.

Dénouement terrible pour Aubameyang et tous les fans des Gunners. L’occasion était trop belle pour être manquée, et Arsenal aurait mériter de prendre l’avantage sur ce coup.

Capture d’écran 2019-03-02 à 15.35.02

La fin de match est d’autant plus douloureuse que sur un tacle mal maîtrisé sur Rose, Torreira est exclu directement. Le milieu uruguayen devrait donc manquer les trois prochains matchs de championnat, une très mauvaise nouvelle alors que les Gunners recevront United dès le week-end prochain.

Capture d’écran 2019-03-02 à 15.35.17

La rencontre s’achève donc sur ce score de 1-1. Les regrets sont énormes côté Arsenal. Seule une victoire contre Manchester United la semaine prochaine pourra transformer ce match nul en résultat positif. On retiendra tout de même le beau but de Ramsey pour son ultime derby, ainsi que le gros match de l’ensemble de l’équipe, qui n’aura été terni que par l’erreur de Mustafi sur Kane pour le premier penalty, et le raté d’Aubameyang pour le deuxième.

Avant le choc du week-end prochain, nous vous donnons rendez-vous jeudi pour le déplacement à Rennes.

#AntoineP

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *