Mercato, saison passée, les changements à venir… : L’interview d’Ivan Gazidis

Le directeur général d’Arsenal, Ivan Gazidis, a répondu aux questions posées par des fans du club jeudi soir. Parmi les sujets abordés, le marché des transferts bien évidemment, mais aussi la réaffirmation du soutien et de la confiance accordés à Arsène Wenger cet été :

« Pour moi et peut-être d’autres gens de ma génération, la finale de FA Cup est l’événement de l’année, le plus gros match qu’une équipe puisse jouer. Je me rappelle qu’à une époque, c’était le seul match retransmis à la télévision. C’est surnaturel pour un fan de football comme moi que de voir son équipe soulever ce trophée. La FA Cup est sûrement le trophée le plus symbolique pour les gens de ma génération, mais je dois annoncer, au risque de frustrer les plus anciennes générations, que ce n’est pas le trophée que nous voulons le plus soulever. Notre sentiment à l’issue de cette saison est un peu particulier, car malgré la victoire en FA Cup, nous nous sentons tous frustrés et déçus. La saison passée, nous avions terminés à la seconde place du championnat et nous avions beaucoup investi pendant l’été afin de nous présenter pour l’exercice 2016-2017 en tant que véritables candidats au titre de champion. Après quelques matchs, si on omet le match d’ouverture, je pense que beaucoup de gens avaient l’impression que notre équipe n’avait pas été aussi complète et compétitive depuis longtemps. Nous avons été invaincus pendant une longue série de matchs. Je ne pense pas que le jeu que nous pratiquions était le plus fluide, le plus stable, mais nous trouvions des manières de nous imposer rencontre après rencontre. Je pense que cette série, entre autres, a fait germer l’espoir dans l’esprit de nos supporters. Toutefois, nous avons craqué plus tard dans la saison, pour des raisons qui nous sont encore obscures aujourd’hui. Arsène Wenger a effectué les changements tactiques nécessaires en fin de saison, et nous nous en sommes sortis en remportant un trophée.

Globalement, notre saison est décevante, malgré tout. Nous avions une septantaine de points, et pour atteindre notre objectif de victoire finale, nous devons nous rapprocher d’une bonne huitantaine de points. Le gouffre entre ce que nous faisons et ce que nous devrions faire est réel, et nous devons l’accepter et travailler en conséquence afin de finalement atteindre nos objectifs. C’est le challenge de cet été : il ne s’agit pas seulement de dépenser pour renforcer l’équipe de manière exogène, mais nous devons également renforcer l’effectif de l’intérieur, et ce dans plusieurs domaines.

Evidemment, les transferts sont importants, nous sommes actifs sur le mercato. Nous avons recruté un des meilleurs joueurs de la dernière saison de Bundesliga, Sead Kolasinac. Nous sommes actifs sur beaucoup de fronts différents. Aujourd’hui, nous ne cherchons pas à améliorer la profondeur de banc, nous sommes à la recherche de titulaires, de joueurs pouvant améliorer le 11 de départ. Au-delà de ces additions de joueurs, nous avons également recruté une personne en charge de négocier les contrats avec les joueurs. Il faut vous attendre à voir de nouvelles choses se passer dans les prochaines semaines.

Sur les cinq dernières années, nous avons modifié beaucoup de choses dans notre structure interne, nous avons notamment plus que doublé le nombre de gens travaillant pour nous en interne. Nous avons aussi fait l’acquisition d’une entreprise d’analyse sportive, ce qui nous a fait gravir les échelons et nous a placé au niveau d’autres grands clubs. D’autre part, nous avons engagé des psychologues et des aides médicales de haut niveau. Aussi, nous avons engagé des « scouts » de haut niveau afin de nous permettre de devenir meilleurs dans le secteur du recrutement de jeunes talents. Les structures concernant les jeunes ont été revues de A à Z, nous y avons investi plus de 40£ millions. La raison pour laquelle nous investissons autant dans ces domaines est que nous pensons que pour qu’une équipe fonctionne bien et puisse être compétitive, il faut que les structures qui l’entourent soient de haut niveau également. »

Ivan Gazidis est également revenu plus en détails sur la prolongation de contrat offerte à Arsène Wenger :

« Premièrement, il est important de préciser que ce n’est pas une décision prise d’après des critères affectifs ou émotionnels. Nous avons pris cette décision car nous voulons remporter la Premier League, car nous voulions un manager qui personnifie les valeurs du club, un manager dont on soit fier qu’il nous représente, mais aussi quelqu’un qui ait un passé glorieux et un bilan satisfaisant.

Être à la tête d’un club de football comme Arsenal implique forcément de lourdes responsabilités, et nous avions besoin d’un homme qui ait les épaules solides. Aussi, nous voulions un manager qui soit capable de produire un jeu excitant, attractif. En outre, nous voulions qu’il ait comme ambition de donner du temps de jeu aux jeunes pousses du club afin que celles-ci puissent se développer de la meilleure des manières. Nous trouvions qu’Arsène Wenger représentait toutes ces qualités que nous recherchions, et qu’il était donc l’homme de la situation. Je me rends compte que cette décision est lourdement contestée par une partie de nos fans. Nous avons pris une décision sans prendre en compte cet avis, nous avons pris la décision que nous pensions être la meilleure pour le club et pour l’équipe. »

Pourquoi, lors de plusieurs matchs à l’extérieur, avons-nous pu observer un manque d’efforts et de motivation de la part de nos joueurs ? Ce n’est qu’après le match face à Crystal Palace, où ils se sont faits dominer de bout en bout, que leur attitude a changé…

« J’étais présent lors du match face à Crystal Palace, et je peux vous assurer que ce fut une terrible expérience, et ce pour tout le monde. J’ai appris, grâce à mon expérience dans le milieu du football, que ce qu’on voit sur un terrain peut parfois être trompeur et ne pas traduire la réalité. Je suis toujours prudent quand il s’agit de juger l’envie des joueurs. En effet, l’attitude pendant un match peut varier selon beaucoup de facteurs : la nervosité, la confiance, l’envie de gagner superflue. C’est un mélange compliqué et il est très difficile de regagner la confiance quand on la perd. Lorsque nous étions dans une période creuse, Arsène Wenger a pris le risque de tenter une nouvelle composition tactique. Je peux vous assurer que ce système a réglé beaucoup de problèmes que nous avions, tout en donnant aux joueurs un nouveau défi, une nouvelle chose sur laquelle se concentrer. Tous nos joueurs sont motivés et ont en eux un véritable désir de succès. Je les félicite d’avoir trouvé un moyen de rebondir dans cette période compliquée, et j’espère qu’ils sauront prendre confiance pour affronter la prochaine saison. Je suis en tous cas persuadé qu’il ne s’agissait pas d’un manque d’envie ou de motivation. » 

 

Je n’ai manqué que 5 rencontres durant les 50 dernières années. Je suis désolé de dire que je n’ai jamais vécu auparavant une telle période de stagnation. Les matchs auxquels j’ai assisté, au passage en bien plus grand nombre que vous, sont les pires que je n’aie jamais vus. Quelque chose ne fonctionne pas au club, c’est comme si nous étions coincés dans la boue et qu’à moins que quelque chose ne change, la situation ne pouvait que se détériorer. Je le dis en tant que vrai fan d’Arsenal.

 

« Je suis très touché par votre témoignage, et je ne pense pas que vous soyez le seul à voir les choses de cette manière. Je suis également très triste d’apprendre que les fans ressentent ce genre de chose. Je suis conscient qu’il y a des désaccords au sein du club sur la manière dont le faisons fonctionner, et qu’il y a des gens qui ne sont pas satisfaits du fonctionnement du club actuellement. Sur les quatre ou cinq dernières années, nous avons fait beaucoup de choses pour essayer de faire évoluer la situation et pour faire avancer le club. Nous l’avons en respectant des valeurs dont nous tous, acteurs et spectateurs de ce club, pouvons être fiers. Il y a beaucoup dont nous pouvons être fiers au sein de notre club. Je ne suis pas sûr que beaucoup de supporters aujourd’hui voudraient avoir à remercier un mécène qui investirait énormément dans notre club. Je pense que beaucoup de gens sont fiers de la manière dont le club est géré, mais ont en même temps peur que cette gestion empêche le succès de l’équipe. Toutefois, je peux assurer aux sceptiques que c’est une force et non une faiblesse de pouvoir être souverain dans le monde du football aujourd’hui. Je souhaite que tous les supporters soutiennent le club, car l’équipe et les joueurs le méritent. L’unité et le soutien général apporté à l’équipe sont les choses les plus importantes aujourd’hui, et je suis triste que ces deux facteurs aient été remis en question dernièrement. Je pense que les médias ne sont pas pour rien dans la création de conflits entre supporters et acteurs du club. »

 

De nombreux fans d’Arsenal étaient enthousiasmés à l’idée qu’Alisher Usmanov avait proposé 1.2 milliard pour prendre le contrôle du club. Stan Kroenke, l’actuel propriétaire du club, est aussi propriétaire de clubs aux USA et n’a comme objectif que le profit financier. Nous avons été éliminés de la Champions League sept fois en huitièmes de finale et nous n’avons pas réussi à remporter le championnat alors que Leicester l’a fait. Vous avez récompensé ces échecs en offrant une prolongation de contrat à Arsène Wenger. Est-il vraiment l’homme qui pourra nous faire gravir les échelons comme je pense que M. Usmanov pourrait ?

 

« Je ne comprends pas vraiment sur quoi vous vous basez quand vous dites que Stan Kroenke ne cherche que le profit financier (réactions de la foule). Je pense qu’il faut que vous écoutiez ce que j’ai à dire sur le sujet, libre à vous ensuite d’être en désaccord. Tout ce qu’il a fait depuis que je suis au club, c’est soutenir ce dernier et lui offrir les moyens de devenir ce qu’il est aujourd’hui. Il ne retire pas de bénéfice des activités du club, le seul moyen d’augmenter la valeur du club étant de gagner des trophées. C’est ce qu’il cherche é faire. Il n’a pas créé de dettes, il a toujours supporté le club et c’est lui qui a voulu investir pour rendre le club meilleur. KSE, la société de Stan Kroenke, s’occupe de plusieurs franchises dans plusieurs sports et est une des sociétés sportives les plus reconnues et respectées. L’accord passé entre le club et Kroenke n’a pas plus aux supporters, et il a donc renoncé à toutes redevances que pourrait demander sa société.

Je pense qu’il est critiqué autant car l’équipe n’obtient pas de résultats satisfaisants. Les gens veulent peut-être un propriétaire qui ait tous les pouvoirs, mais c’est ce contre quoi nous luttons. C’est peut-être la solution miracle pour certains, mais je pense que nous pouvons faire progresser le club sans passer par cette case. Toutes les conversations que j’ai avec lui sont portées sur la manière dont nous pourrions faire avancer le club. Si vous pensez qu’il n’est motivé que par l’argent, vous faites erreur : il y a de biens meilleurs moyens de faire fructifier ses capitaux que d’investir dans le sport. »

Je n’aime pas la manière dont Arsène Wenger est traité. Les critiques qui lui sont adressées devraient être constructives plutôt que destructrices. Je place toujours une très grande confiance en lui. Ma question est la suivante : pourquoi ne lui avoir offert que deux ans de contrat supplémentaires ? Pourquoi pas trois ans ?

 

« La saison que nous venons de vivre a été décevante, mais j’en suis tout de même fier. Nous voulons tous gagner la Premier League, c’est sûr. Nous avons peut-être des avis divergents sur la manière d’y parvenir, mais nous voulons tous atteindre ce même objectif et cette unité va nous rendre plus forts. Si nous voulons atteindre ce succès que nous désirons tous ardemment, je vous en prie, apportons notre soutien à l’équipe et à son manager, apportons-leur le soutien qu’ils méritent ! »

Nous avons besoin de quelqu’un comme David Dein, quelqu’un qui a Arsenal dans la peau.  J’aimerais que vous nous parliez de cet aspect (la passion pour Arsenal parmi les dirigeants).

IG: Je vais revenir là-dessus. Il serait plus qu’inhabituel qu’un nouveau propriétaire ne renvoie pas les membres du board qui sont tous des fans d’Arsenal. Sir Chips Keswick l’est depuis toujours, tout comme le sont Phil Harris et Ken Friar. Ce que nous n’avons pas bien fait, c’est mettre en avant l’amour que ces personnes ont et que j’ai d’ailleurs moi aussi pour ce club, et ce que nous essayons de faire pour lui. D’un autre côté je vous rejoins, notre board a besoin de renouveau. Nous avons besoin d’une meilleure connexion avec nos supporters. J’entends ce que vous me dites et je ne vais pas quitter cette pièce en me disant « c’est bon je suis débarrassé de tout ça ». Je ne pense vraiment pas ça.

Question: Pouvez-vous nous assurer, les yeux dans les yeux, que le manager a reçu le soutien unanime du board avant et après que la décision soit prise de lui offrir une prolongation ?

IG: Le renouvellement du contrat d’Arsène Wenger a été une décision mutuelle. Le propriétaire a d’alleurs publié un communiqué qui expliquait que ce serait une décision mutuelle. Il nous a fallu beaucoup réfléchir et il y a eu de longues conversations entre Arsène et le board et également entre les membres du board. Je n’ai jamais parlé des discussions internes au board et je n’entends pas le faire aujourd’hui. À partir du moment où le board prend une décision, nous sommes tous sur la même ligne et avons tous le même objectif.

Cet objectif c’est faire ce qui est bon pour ce club. Cette prolongation aurait-elle dû être conclue plus tôt ? Je crois que le board et Arsène voulaient prendre le temps nécessaire pour savoir s’il s’agissait de la bonne décision. Cela aurait pu certes se faire plus tôt, mais je ne suis par ailleurs pas sûr que cela aurait été bien reçu. Je ne sais trop comment vous répondre, la seule chose dont je peux vous parler c’est le temps que cela a pris.

 

Question: Pouvez-vous nous en dire davantage sur le nouvel accord signé avec Boreham Wood et sur pourquoi nous devons payer quand la réserve joue à l’Emirates alors que ce n’est pas le cas lorsqu’elle joue à Boreham Wood.

Nous avons réfléchi à un large éventail d’options que nous pouvions prendre pour offrir à nos jeunes, à notre réserve et à notre équipe féminine les meilleures infrastructures. La pelouse du terrain est actuellement remplacée par un gazon Desso, qui est la même pelouse qu’à l’Emirates. Il y a d’autres choses qui sont faites autour du stade, avec une nouvelle tribune, de nouveaux éclairages. Ces équipements seront de top niveau, et nous remarquerons vraiment la différence.

Avec tout le respect que j’ai pour ces matchs de la réserve organisés à l’Emirates, ils ne constituent pas une source de revenu pour nous. Quand nous ouvrons le stade à la réserve, nous avons une certaine somme à verser aux différents acteurs qui vont travailler à la tenue de ce match. Ainsi, si l’on ne demande pas d’argent pour les spectateurs qui viennent à l’Emirates voir la réserve, de nombreux fans vont dire qu’ils viennent, pour finalement changer d’avis et ne pas venir. C’est pourquoi nous demandons à chacun une petite participation, qui est une sorte d’acompte afin que les fans se sentent, d’une certaine manière, engagés à participer.

Déclaration de clôture

Nous travaillons très dur. Je disais tout à l’heure à quelqu’un que depuis la fin de saison, il n’y pas une heure de mon temps qui n’a pas été consacrée aux affaires du Club. C’est effrayant tout ce qu’il y a à faire. Vous verrez une partie des résultats de ce travail au niveau de nos joueurs mais aussi à l’arrière-plan. Tout ce travail est orienté vers l’objectif de passer de 75 points à 85 et plus, afin de remporter la Premier League.

Nous voulons susciter une fierté que, et je suis triste de devoir le concéder, beaucoup d’entre vous ne ressentent pas ces derniers temps. L’objectif est de remporter des trophées et de continuer d’écrire l’histoire de ce club, et de le faire d’une manière qui soit cohérente avec les valeurs que nous portons. Les gens qui travaillent ici aiment ce club, et chacun d’entre nous souhaite sa réussite.

Article traduit par Guillaume et Antoine (http://beta.goal.com/en-gb/news/ivan-gazidis-supporters-qa-full-transcript/p9ff60s1exeu1byr17qh9uqzf)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *