Nos Gunners en sélections

En cette période de matchs internationaux, Arsenal ne dispute aucun match mais nos joueurs défendent les couleurs de leurs pays à travers le monde. Arsenal French Club vous propose un debrief : les joueurs sélectionnés, leurs temps de jeu, leurs prestations mais aussi la situation de leurs sélections.

ANGLETERRE (Walcott et Wilshere)

Dans le groupe F, les Three Lions ont battu l’Écosse à Wembley (3-0) difficilement… et sans Gunner. Le score ne reflète pas le match autant les Anglais ont souffert. Buts de Sturridge, Cahill et Lallana. Theo Walcott et Jack Wilshere n’ont pas été alignés par Southgate et pas utilisés de tout le match. Les Anglais conservent la première place du groupe avec deux points de plus que la Slovénie. Le second match, amical cette fois, les opposait à l’Espagne. Ni Wilshere, ni Walcott ne débutera la partie mais le second remplacera assez tôt Adam Lallana (27′), le Red aura eu le temps d’inscrire le premier but de la rencontre sur penalty (9′). Vardy a inscrit le second mais en toute fin de match, l’Espagne a arraché le match nul par Aspas (89′) et Isco (94′).

FRANCE (Koscielny et Giroud)

L’Équipe de France a dû s’employer au Stade de France pour venir à bout la Suède (2-1). Koscielny et Giroud ont joué les 90 minutes.  Bossielny, toujours sur la lignée de cette saison a été solide et impérial dans les airs. Quant à Giroud, il n’a pas pesé sur la défense et n’a pas été un élément décisif de la victoire des hommes de Didier Deschamps qui a pu compter sur Dimitri Payet pour renverser les Suédois. Dans le groupe A, la France reste devant avec trois longueurs d’avance sur les Pays-Bas. Lors du second match, qui était amical, face à la Côte d’Ivoire, nos deux Gunners débutent sur le banc aux dépens de Sidibé et Gameiro dans le onze tricolore. Mais Koscielny remplacera Varane à la mi-temps. Cette confrontation entre le Champion d’Afrique et le vice Champion d’Europe se soldera par un 0-0.

ESPAGNE (Monreal)

Vendredi, à Grenade, la Roja a fait le boulot. Avec un Nacho Monreal titulaire et buteur, pour la première fois en séléction. Le Gunner a inscrit le troisième but espagnol. Les autres buteurs sont Vitolo et Aduriz. Comme la France et l’Angleterre, l’Espagne est leader du groupe G mais au coude à coude avec l’Italie. Le tandem italo-espagnol dispose d’une petite avance d’un point sur Israël. Par contre, pour le match de gala opposant l’Espagne à l’Angleterre (2-2), Monreal n’est pas aligné et ne disputera pas la moindre minute.

 

monreal

 

ALLEMAGNE (Mustafi)

Sans Mesut Özil, laissé au repos, la Mannschaft a étrillé Saint-Marin (8-0) sans Mustafi sur le banc mais avec Serge Gnabry. Titularisé pour sa première cap. Le jeune Allemand a réussi la prouesse d’inscrire un triplé…L’Allemagne est souveraine dans le groupe F avec cinq points d’avance sur l’Irlande du Nord et l’Azerbaijan. Mustafi sera titulaire contre l’Italie, en amical à San Siro dans une défense à trois, accompagné par Hummels et Howedes. Match assez moyen des deux équipes, match nul 0-0.

PAYS DE GALLES (Ramsey)

Le Gunner sans doute le plus en difficulté dans la course au Mondial. Effectivement, les Dragons ont dû partager les points à Cardiff face aux Serbes. Le Pays de Galles tourne au ralenti avec ce troisième match nul de rang. Aaron Ramsey a joué le match entier mais c’est Gareth Bale qui ouvre le score à la demi-heure de jeu. En fin de match, Mitrovic égalise d’une tête très puissante (86’). Les Gallois sont troisièmes dans le groupe D, la Serbie et l’Eire sont respectivement à deux et quatre points de Ramsey et compagnie…

SUISSE (Xhaka)

La bande de Granit Xhaka continue son sans faute en réussissant à vaincre la modeste sélection des Iles-Féroé et de garder la tête du groupe devant le Portugal, à trois points. Derdiyok a ouvert le score (27′) et Lichtsteiner a doublé la mise (83′). La lutte va être ardue entre la Nati et les champions d’Europe pour la première place du groupe. Le Portugal s’est imposé contre la Lettonie (4-1) grâce à un doublé de Cristiano Ronaldo.

CHILI (Alexis Sanchez)

Le point sensible de cette période de sélection. Tous les supporters ont retenu leur souffle après avoir appris une « blessure » d’Alexis Sanchez. Notre numéro 7 a été contraint de quitter un entraînement de l’autre Roja la semaine dernière, à partir de là, bon nombre de rumeurs ont fusé mais cela paraît moins grave que prévu. Selon La Tercera, Arsenal aurait voulu que son attaquant rentre à Londres mais Juan Pizzi l’a retenu et lui a demandé de se soigner à Santiago. Il a ensuite recommencé à s’entrainer avec le groupe. Mardi, il a tenu  sa place lors de la victoire des siens face à l’Uruguay (3-1). La Céleste a pourtant ouvert le score grâce à Cavani (15′) mais Vargas a égalisé (45′) avant que notre attaquant y aille de son doublé. Sur une touche de Beauséjour, il se retourne sans contrôle et frappe au premier poteau, Muslera est impuissant (60′). En fin de match, Diaz lance Alexis pourtant entre deux défenseurs, il résiste et marque une nouvelle fois (76′). Remplacé à la 84e par Castillo, El Nino Maravilla a signé une belle prestation et replace le Chili. Il y a de quoi être rassuré en tout cas.

cwwrk4xwqaapdov-jpg-large

COLOMBIE (Ospina)

La Colombie affrontait jeudi soir le Chili d’Alexis (sans lui), ce match était le retour de Falcao en équipe nationaleDans un match assez serré, les compatriotes de David Ospina ne prennent qu’un point (0-0) à Maranquillo, c’est le quatrième clean sheet lors de ses six dernières sélections du portier d’Arsenal. Les Cafeteros ont conservé leur troisième place à un point devant l’Équateur et le Chili.

Mais mercredi, la Colombie se déplaçait à Buenos Aires pour y défier l’Argentine (6e) qui joue ses dernières cartouches dans la quête à la Coupe du Monde. L’Albiceleste ne s’est pas manquée. Portée par un Messi des grands soirs, c’est la Colombie et Ospina qui en font les frais. Le quintuple Ballon d’Or est le premier à marquer, sur coup franc (9′), avant d’adresser une merveille de centre à Pratto qui trompe Ospina (22′). La Pulga récidive en fin de match et offre une nouvelle passe décisive pour Di Maria cette fois-ci (84′). Très mauvaise opération des hommes de Pékerman qui se retrouvent 6e. Mais tout est encore possible entre l’Équateur, le Chili, l’Argentine et la Colombie.

NIGERIA (Iwobi)

Dans un système de groupes à quatres équipes pour un seul ticket qualificatif, le Nigéria d’Iwobi a pris une option sur la qualification en battant l’Algérie (3-1) dans le groupe de la mort. Moses a vite ouvert le score avant qu’Obi Mikel ne creuse l’écart. Les Fennecs vont réduire la marque mais dans le temps additionnel, Moses valide la victoire des siens. Dans ce match au sommet, Iwobi était titulaire, le jeune Gunner aura fait le spectacle et fut remplacé à un quart d’heure du terme par Ahmed Musa.

EGYPTE (Elneny)

Autre choc dans la zone Afrique, l’Egypte et Mohamed Elneny recevait le Ghana. Ce choc va tourner en faveur des locaux (2-0). L’Egypte a  donné une leçon de réalisme dans un match où les Ghanéens ont dominés leurs adversaires. Alors que les Ghanéens  se créent les meilleurs opportunités, Mohamed Salah va punir les Black Stars juste avant la mi-temps sur penalty (42′). Et en fin de match, Abdallah Said met le second but égyptien (86′). Les Pharaons prennent le contrôle du groupe E. L’Ouganda est à deux points, le Ghana à cinq… Qualification en bonne voie pour les septuples champions d’Afrique.

#Sabri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *