Les notes de la victoire à Burnley

Au terme d’un match fermé, Arsenal s’est imposé face à Burnley, et pour la troisième fois d’affilée dans les arrêts de jeu. Dans cette performance sans grand relief, rares sont les Gunners qui ont su se distinguer.

 

Titulaires:

Petr Cech: 7/10

Très solide performance de notre gardien de but. Il touche notamment la frappe de Gudmundsson qui s’écrase sur son poteau gauche. On peut ajouter d’autres interventions décisives et bien senties. Bref, l’homme au casque a stoppé les rares offensives que sa défense a laissé passer.

Laurent Koscielny: 6/10

Égal à lui-même, Bossielny a été d’une grande sérénité. Souvent bien placé, il a compensé ses rares erreurs de relance par de nombreux duels gagnés face à un adversaire pourtant pas avare dans l’engagement physique.

 

Shkodran Mustafi: 7/10

Nouvelle grosse performance de l’Allemand. Cette saison, lorsqu’il a été aligné aux côté de Monreal et de Koscielny (5 matchs), Arsenal n’a pas encaissé le moindre but, et c’est tout sauf un hasard. Le héros du derby la semaine dernière a été omniprésent et a su imposer sa puissance physique.

 

Nacho Monreal: 6/10

Un match quelque peu étrange. L’Espagnol, toujours aussi fiable, n’a été pris à défaut qu’une fois, puisque c’est lui que Gudmundsson crochète avant sa frappe sur le poteau. C’est offensivement qu’il a été plus en vue qu’à l’habitude, où il a multiplié les tentatives lointaines, malheureusement sans grand succès.

 

Héctor Bellerín: 4,5/10

Le latéral espagnol a affiché certaines errances dont on a un peu l’habitude, et c’est lui qui se fait prendre le ballon dans sa moitié de terrain sur l’action qui amène à la frappe sur le poteau de Gudmundsson. À son crédit, il a été présent aux avant-postes, mais s’est montré trop imprécis.

 

Aaron Ramsey: 5,5/10

Toujours aussi généreux dans ses cours, le Gallois n’a pas été en réussite. Peu inspiré, il rate une grosse occasion sur un centre de Lacazette. Il a eu du déchet et n’a pas su imposer sa loi au milieu de terrain. Il n’a en tout cas rien lâché puisque c’est lui qui obtient le penalty décisif dans les arrêts de jeu.

 

Granit Xhaka: 5/10

Le Suisse est de nouveau l’auteur d’une performance qui laisse perplexe. Il a eu beaucoup de déchets dans son jeu et n’a pas servi à grand chose jusqu’à son renversement inspiré pour servir Kolasinac sur l’action du penalty.

 

Sead Kolasinac: 5,5/10

Une première mi-temps d’une imprécision terrible. Le Bosnien perd tous les ballons qu’il touche dans la moitié de terrain adverse. Défensivement, il assure l’essentiel. Sa deuxième période est meilleure, et malgré du déchet dans la dernière passe, il est souvent impliqué et c’est sa remise de la tête pour Ramsey qui amène le penalty.

 

Alex Iwobi: 4/10

Titulaire à la place d’Özil, malade, le Nigérian a souffert de la comparaison avec son ainé allemand. Il a certes pris plusieurs initiatives et ne s’est pas caché, mais il n’a jamais été assez juste pour apporter du déséquilibre dans le bloc bien organisé de Burnley. Remplacé par Wilshere à la 67e.

 

Alxandre Lacazette: 6/10

Très bon dans le jeu, l’attaquant français n’a en revanche pas eu de réelles occasions à se mettre sous la dent. Sa grande mobilité lui a permis de ne pas disparaitre du match et il a su combiner avec ses coéquipiers devant. Son centre pour Ramsey est superbe et aurait mérité un meilleur sort. Il a été remplacé, peut-être un peu tôt, par Welbeck, à la 79e.

 

Alexis Sanchez: 7/10

Le Chilien a été très présent offensivement et c’est lui qui a le plus tenté devant. Comme souvent, il a perdu pas mal de ballons et ses choix ont parfois été frustrants. C’est pourtant sur lui qu’a reposé le jeu offensif des Gunners et on sentait que la lumière ne pouvait venir que de lui. C’est évidemment lui qui a pris la responsabilité de frapper le penalty décisif et il n’a pas tremblé. Son sang-froid apporte deux points aux Gunners.

 

Remplaçants:

 

Jack Wilshere: 7/10

Le numéro 10 des Gunners a enfin eu l’occasion de se montrer en Premier League. Il n’a pas démérité et a même été très précis dans ses relais. On a même cru un moment que sa frappe contrée allait finir au fond. On espère désormais que sa bonne entrée lui offrira plus de temps de jeu, et pourquoi pas dès mercredi face à Huddersfield.

 

Danny Welbeck: Non noté

On l’a trop peu vu au cours des 10 minutes auxquelles il a participé. Généreux, il a multiplié les courses sans pour autant trouver davantage d’espace que ses coéquipiers dans la défense adverse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *