Nottingham Forest – Arsenal : les notes

Que dire ? Une performance chaotique qui aboutit à une élimination en FA Cup du tenant du titre Arsenal dès les 32èmes de finale, face à une équipe de Championship, le tout en ayant pris quatre pions. L’addition est salée, mais les Gunners ne méritaient rien d’autre.

Les notes :

Titulaires :

David Ospina : 4/10

Le pauvre Ospina n’a pratiquement que cette coupe pour se consoler de sa place sur le banc et ses défenseurs lui gâchent son moment en défendant n’importe comment. Au bout du compte, quatre buts dans la musette pour le Colombien, qui n’a pourtant pas démérité en réussissant quelques interventions importantes en première période. Ça en dit long sur le niveau des mecs devant lui.

Mathieu Debuchy : 1,5/10

Souvent en retard dans son couloir, jamais précis sur ses centres, et pour finir ce petit tacle mal maîtrisé qui fait pénalty : performance quatre (mdr) étoiles pour le petit Mathieu. Ça nous donnerait presque envie de revoir Bellerín.

Per Mertesacker : 2/10

Le taulier ! Le capitaine ! Le champion du monde ! Tous ces qualificatifs concernant Per Mertesacker sont exacts. Et pourtant, cet après-midi on avait l’impression de voir un type de 50 ans jouer en district en sortant de la buvette. Systématiquement en retard, l’Allemand n’a jamais compensé sa lenteur par de la justesse dans son placement, ce qui inquiétant pour un joueur aussi expérimenté. Un point bonus pour son but allez.

Rob Holding : 1/10

Après un match à peu près correct contre Chelsea, on s’attendait à ce que Holding survole cette rencontre face à Forest : quelle déception ! Le jeune Anglais a vécu un après-midi cauchemardesque, se faisant martyriser par les attaquants adverses tout au long de la rencontre, avec en point d’orgue ce pénalty concédé.

Ainsley Maitland-Niles : 3,5/10

Beaucoup d’activité en première période, une belle entente avec Nelson, quelques centres pas trop mauvais…puis il a complètement disparu de la circulation. Si quelqu’un l’a vu, qu’il contacte Steve Bould.

Joe Willock : 4/10

Pas le match le plus évident pour se démarquer quand on est un jeune joueur cherchant à faire son trou vu le marasme ambiant, mais le jeune Willock aurait pu mieux faire. Par exemple aider un peu plus en défense.

Mohamed Elneny : 3/10

Minimaliste dans l’utilisation du ballon, minimaliste dans son repli défensif, Elneny n’a pas cherché à faire de vagues alors qu’on aurait bien eu besoin d’un patron au milieu.

Alex Iwobi : 2,5/10

Quelle déception là encore. Alex laissait entrevoir beaucoup de promesses à ses débuts, et pourtant presque deux ans plus tard les faits sont là : le Nigérian stagne beaucoup et a toujours les mêmes défauts qu’à ses débuts, la folie en moins.

Reiss Nelson : 5/10

À peu près la seule éclaircie dans ce brouillard qui n’en finissait pas. Nelson, enfin aligné ailleurs qu’en piston, a joué tout en décontraction en montrant une belle facilité technique, mais a malheureusement été bien timide à la finition, préférant systématiquement rejouer avec ses partenaires d’attaque. Dommage vu le niveau de ces derniers aujourd’hui…

Theo Walcott : 0,5/10

Plus de dix ans au club et un salaire de ministre pour être infoutu de réussir une frappe à bout portant dans un but vite. Encore un match abominable pour Walcott, dont un non-départ en janvier serait absolument incompréhensible.

Danny Welbeck : 2,5/10

Comme souvent, beaucoup d’envie de bien faire chez Danny, mais beaucoup trop de déchets pour être réellement une option fiable. Un but tout de même certes, mais qu’il doit plus à la bourde du gardien adverse qu’à sa vista.

 

Remplaçants :

Eddie Nketiah (pour Willock, 65ème) : le gamin de l’académie nous avait sauvé un match de coupe il y a quelques semaines, mais cette fois le miracle n’a pas eu lieu. Et pourtant, son entrée n’était pas si mauvaise : il s’est créé plus d’occasions franches en cinq minutes que Walcott en un match entier.

Chuba Akpom (pour Debuchy, 87ème) : une entrée bien tardive pour Akpom, qui est passé à quelques centimètres de réduire le score en fin de match, mais quand ça veut pas…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *