Petit bilan du recrutement estival – Concrètement, qu’est-ce que ça donne ?

L’été dernier a été quelque peu agité du côté du nord de Londres. Quoi de plus logique après le départ de celui qui fût l’homme fort d’Arsenal pendant près de 22 ans. Si Arsène Wenger a rendu son tablier au printemps dernier, beaucoup de changements ont eu lieu au sein de l’organigramme du club. Une grande partie du staff a été renouvelé et le nouvel entraîneur Unaï Emery a pu bénéficier de l’excellent travail de la cellule de recrutement au sein du club pour peaufiner son effectif. On dresse rapidement un petit bilan point par point de l’apport de chacune des recrues de ce mercato estival :

Leno

  • Bernd Leno, 26 ans, gardien de but. Recruté en provenance du Bayer Leverkusen pour la somme de 25 millions d’euros, le troisième gardien de la Mannschaft a rapidement profité d’une blessure du taulier Petr Cech, pour s’imposer dans les buts d’Arsenal. Réputé pour être très performant sur sa ligne et pour son jeu au pied, ce grand gaillard d’1m90 rassemble toutes les qualités pour évoluer en Premier League. Seul point d’ombre au tableau, ses sorties aériennes. Si l’Allemand semble avoir gagné sa place de titulaire aux yeux d’Unaï Emery de part ses bonnes performances, le bilan statistiques est lui, globalement assez moyen. En effet, après dix titularisations en championnat, Bernd a concédé 11 buts pour seulement deux clean sheets. Titulaire en Europa League pour les trois premiers matchs des phases de poules, il n’a en revanche concédé qu’un petit but pour deux clean sheets. A cela s’ajoute un match joué en League Cup pour un but encaissé, ce qui nous donne au total 14 matchs disputés, 13 buts encaissés et 4 clean sheets seulement. Si les chiffres ne jouent pas en sa faveur, ses prestations ont toutefois convaincu son entraîneur et les fans. Pas forcément aidé par une défense pas encore totalement au point et fragilisée par les blessures, l’Allemand semble sur la bonne voie pour s’inscrire comme le nouveau taulier dans les cages du club.

Ses points forts : excellent sur sa ligne, son jeu au pied, son assurance.

Faiblesse : les sorties aériennes.

Notre avis : une des meilleures recrue au poste de gardien depuis très longtemps. Une excellente affaire pour le club vu les prix du marché et le potentiel du joueur.

Sokratis

  • Sokratis Papastathopoulos, 30 ans, défenseur central. Débarqué en provenance du Borussia Dortmund contre un chèque de 16 millions d’euros, Sokratis a connu des débuts compliqués, notamment durant les trois premiers matchs de championnat. En difficulté face à City, à Chelsea et contre West Ham, l’international grec s’est rapidement repris et s’est rapidement imposé comme le leader de la défense de part l’absence du capitaine Laurent Koscielny, blessé. Son expérience et son physique de gladiateur en font un solide défenseur, ce qui ne l’empêche pas de faire preuve de mobilité et de posséder une bonne pointe de vitesse malgré son gabarit. Nonobstant quelques soucis à la relance, il semble pleinement avoir convaincu son entraîneur et devrait former un redoutable duo avec Laurent pour la seconde partie de saison. Au niveau des chiffres, le Grec totalise dix titularisations en Premier League et quatre en Europa League pour un but inscrit, soit 1209 minutes de jeu disputés jusqu’ici.

Ses points forts : sa concentration, son expérience, son leadership, son jeu aérien.

Faiblesse : pas de faiblesse particulière.

Notre avis : là aussi une excellente affaire qualité/prix par rapport au marché actuel. Ses performances et son expérience en font un atout majeur du 11 de Emery dans une défense qui se cherche encore, mais qui pourrait se solidifier avec le retour imminent de son capitaine.

Lichtsteiner

  • Stephan Lichtsteiner, 34 ans, latéral droit. Libre de tout contrat après avoir été laissé libre par la Juventus de Turin, le Suisse a rejoint Arsenal avant tout pour faire profiter de son expérience du très haut niveau. Doublure d’Hector Bellerin, il n’a disputé jusqu’ici que cinq petits matchs de championnat pour seulement deux titularisations. Le Suisse a en revanche été titularisé pour les cinq matchs d’Europa League disputés jusqu’ici par le club et a délivré une passe décisive. Il a également pris part  aux deux matchs de League Cup et inscrit un but face à Blackpool. Souvent en difficulté sur son côté face aux ailiers rapides, Stephan n’en demeure pas moins un leader important et un homme fort du vestiaire. Son expérience et sa combativité font de lui un bon exemple pour les jeunes.

Ses points forts : son expérience et son leadership.

Faiblesses : son jeu aérien, en perdition physiquement de part son âge, manque de vivacité face aux ailiers vif et rapide.

Notre avis : une doublure correcte, bien qu’il soit physiquement à la peine en Premier League.

Guendouzi

  • Matteo Guendouzi, 19 ans, milieu de terrain. La recrue surprise du dernier mercato estival. Débarqué en provenance du FC Lorient pour la modique somme de 8 millions d’euros, le jeune français a très vite convaincu dès son arrivée. Titularisé d’entrée par Unaï Emery en championnat, ses débuts ont tout de suite attiré l’œil. Si Matteo a encore du mal dans les duels, sa capacité à faire les bons choix et à se projeter vers l’avant lui confère un statut important aux yeux de son entraîneur. Titularisé à huit reprises en Premier league, Matteo est également entré en jeu à cinq reprises. Il a aussi pris part aux cinq matchs d’Europa League, dont quatre en tant que titulaire pour un but inscrit, tout comme les deux matchs de League Cup où il a offert deux passes décisives. Avec 20 matchs joués sur 23 possible jusqu’ici, il est l’un des joueurs les plus utilisé par Unaï Emery cette saison. A tout juste 19 ans, l’international espoir s’est d’ores et déjà imposé comme un élément clé dans la rotation de l’effectif. Le coach espagnol n’a d’ailleurs pas hésité à le titulariser dans les grosses affiches de Premier League cette saison, notamment face à Chelsea, Manchester City et Manchester United. Vu son jeune âge, Matteo représente avant tout l’avenir du club.

Ses poins forts : sa qualité de passe, son sens du placement, sa vision du jeu.

Faiblesses : encore un peu léger physiquement, à tendance à prendre parfois trop de risques dans son jeu vers l’avant.

Notre avis : si Matteo affiche un potentiel certain, il doit encore progresser dans les duels et s’affûter physiquement. Il n’en demeure pas moins l’une des très bonnes surprises de ce début de saison et pourrait potentiellement s’imposer comme l’une des pièces maîtresse du milieu de terrain d’Arsenal dans les années à venir.

Torreira

  • Lucas Torreira, 22 ans, milieu de terrain. Certainement la recrue la plus satisfaisante de ce mercato estival. Recruté pour seulement 30 millions d’euros en provenance de la Sampdoria de Gênes, Lucas a débuté la saison en tant que remplaçant avant de s’imposer dans le 11 d’Emery. Véritable harceleur au milieu de terrain, le lutin Uruguayen a rapidement conquis le cœur des fans de part sa combativité et son aisance technique balle au pied. Il fait incontestablement partie des meilleures recrues de Premier League, tous clubs confondus. Élu consécutivement trois fois Man of the Match face à Tottenham, Manchester United et Huddersfield, Lucas monte en puissance match après match. Avec cinq entrées en jeu et onze titularisations en championnat, Lucas a disputé l’intégralité des 16 rencontres de Premier League jusqu’ici pour deux buts inscrits et deux passes décisives. L’Uruguayen a également pris part à trois matchs d’Europa League dont un en tant que titulaire et il est entré en jeu à deux reprises en League Cup, délivrant une passe décisive. Véritable pièce maîtresse du système d’Unaï Emery, Lucas est un élément incontournable du 11 londonien et fait déjà l’unanimité auprès des fans du club qui lui ont dédié un chant. Buteur face à Huddersfield le week-end dernier, l’Uruguayen a permis aux Gunners de remporter trois précieux points dans la course à la qualification en C1. Son premier but sous le maillot rouge et blanc survenu face au rival des Spurs de Tottenham le week-end précédent, semble être le symbole que son aventure Londonienne devrait être une grande réussite.

Ses points forts : ses interceptions, sa qualité de passe, ses coups de pieds arrêtés, sa frappe de balle, sa qualité technique, sa régularité.

Faiblesse : pas de faiblesse particulière.

Notre avis : Incontestablement la meilleure recrue du club depuis un certain Alexis Sanchez. Un joueur très complet, capable d’apporter le danger offensivement tout en s’affirmant comme le premier pilier défensif de l’équipe. L’élément clé de Emery cette saison et un statut à confirmer dès la saison prochaine.

#FlyMillenium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *