Kieran Tierney : “J’ai appris mon transfert une heure avant de monter dans l’avion !”

Kieran, bienvenue, enfin, à Arsenal ! Comment te sens-tu après nous avoir rejoint ?

Merci beaucoup. Je me sens très bien et suis ravi d’être ici. Evidemment, à l’heure actuelle, je suis blessé, mais je suis impatient d’être de retour sur les terrains, de m’entraîner, et d’être intégré au sein de l’équipe.

Ce transfert a mis du temps à se conclure durant l’été. Il s’est alors officialisé le jour de la clôture du marché des transferts. Pourquoi les tractations ont-elles été aussi longues ? Comment as-tu su garder ton calme durant cette longue période de tractations ?

Tout s’est bien passé pour moi. J’ai énormément travaillé durant ma rééducation et de nombreuses personnes m’ont entouré également. Au Celtic, je me suis longuement entraîné, j’ai travaillé dur pour revenir le plus rapidement possible et être rétabli. C’était mon seul objectif.

 

Tu as atterri hier soir à peine, j’ai entendu dire que tu n’avais pas énormément dormi. Parle nous de tes dernières 24 heures.

 

On m’a dit à 7 heures du soir hier que je devais aller dans l’heure à l’aéroport, j’ai donc dû me dépêcher. J’étais au stade avec certains de mes partenaires d’entraînement. Ils jouaient avec leur équipe locale, j’y étais donc pour les regarder et j’ai eu un appel me disant que je devais partir. J’ai couru jusqu’à l’aéroport, l’avion a été retardé de deux heures et demi, avec, en plus, une heure de voiture pour aller à l’hôtel une fois arrivé. Je n’ai pratiquement pas fermé l’œil de la nuit, j’ai donc été libéré à 5 heure et demi aujourd’hui.

Les supporters d’Arsenal t’ont traqué dans les airs. Cela montre bien la volonté qu’ils avaient à ce que ce transfert devienne officiel. Qu’est ce que ça procure chez toi ?

 

C’est complètement dingue. Vous me l’apprenez pour être honnête, donc je ne sais pas trop comment réagir mais respect à eux !

Tu es en train de revenir d’une blessure. Peux-tu nous donner des informations sur son évolution et la date approximative de ton retour ?

 

J’ai eu une hernie, j’ai donc dû être opéré deux fois durant l’été. Je récupère à peine, je recommence à toucher le ballon peu à peu et à courir. J’espère simplement que la rééducation ne va pas être trop longue.

Tu es bien évidemment un enfant du Celtic, supporter depuis toujours. A quel point a-t-il été difficile de quitter le club ? Pourquoi penses-tu qu’aller à Arsenal est un bon choix ?

 

C’est vrai, quitter ce club a été la décision la plus difficile que j’ai eu à prendre, de toute ma vie. J’ai longuement discuté avec ma famille, des amis proches et à mes agents bien sûr parce que quitter un club qu’on aime tant est très compliqué. Les gens doivent en avoir conscience.

Je sais qu’Arsenal est un très grand club, et c’était une belle opportunité pour moi. Je suis ravi d’être ici.

Jouer en Premier League a-t-il toujours été ton ambition ?

 

Quand j’étais tout jeune, mon rêve a toujours été de jouer au Celtic Glasgow. C’était mon ambition depuis toujours. Cependant, j’ai grandi, j’ai réalisé mon rêve et j’ai profité de chaque seconde.

Maintenant, je pense qu’il était temps de franchir un nouveau palier et aller encore plus haut. Je sens que c’est une très belle opportunité pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *