Quel joueur en numéro 9 pour Arsenal?

Depuis le début de la saison Arsenal a joué avec trois “numéro 9” différents en Premier League : Lacazette, Nketiah et Willian. Est-ce seulement pour des raisons tactiques ou Arteta cherche-t-il encore la bonne formule ?

Quand Arsenal joue en 3-4-3, Lacazette occupe le rôle de faux numéro 9. Il aime avoir le jeu devant lui et n’hésite pas à décrocher pour chercher des ballons plus bas. Il peut ensuite se retourner et chercher une solution. On peut voir sur l’image ci-dessous que le Français vient chercher le ballon au milieu du terrain. Il a ensuite 3 à 4 joueurs devant lui pour mener l’attaque. 

En décrochant, il permet aussi de faire des transitions plus rapides entre la défense et l’attaque pour créer un contre comme on peut le voir sur les images ci-dessous.

Mais l’international Français n’a pas seulement des qualités offensives. C’est un joueur endurant qui travaille avec beaucoup d’abnégation. Le coach d’Arsenal l’apprécie pour son pressing où il vient harceler le porteur du ballon notamment le numéro 6 de l’équipe adverse. Enfin ses qualités dos au but lui permettent de conserver le ballon et de faire remonter le bloc d’Arsenal.

Le tricolore a bien démarré la saison avec les Gunners. Il a été titulaire lors des 3 premiers matchs de Premier League. A chaque fois il était accompagné par Aubameyang et Willian sur les ailes. Il a ouvert le score lors des 3 rencontres. Il a notamment marqué de la tête, face à West-Ham, sur un centre d’Aubameyang. Ce but démontre encore l’alchimie qu’il y a entre ces deux attaquants.

Toutefois depuis qu’Arteta est le coach des Gunners, Arsenal est moins performant lorsque Lacazette et Aubameyang sont titulaires ensemble (seulement 33,33% de victoires sur 15 matchs).

 

Lacazette et Aubameyang titulaires

Lacazette ou Aubameyang pas titulaires

Nombre de matchs

15

11

 

Victoires

Nuls

Défaites

Victoires

Nuls

Défaites

Matchs

5

4

6

7

2

2

Pourcentage

33,33 %

26,67 %

40 %

63,63%

18,18 %

18,18 %

Malgré son bon début de saison l’international français aurait pu faire mieux. En effet après son but contre Liverpool il a loupé deux face à face contre Alisson.

Après ce match, Lacazette n’a pas été titulaire lors des deux rencontres suivantes. Est-ce que ces deux loupés ont poussé Arteta à le mettre sur le banc?

C’est Nketiah qui a pu profiter de la situation en fêtant sa première titularisation de la saison en Premier League face à Sheffield United. Il s’était déjà distingué 15 jours avant en marquant le but de la victoire face à West Ham après son entrée en jeu. Le jeune anglais n’a pas les mêmes qualités que son coéquipier Lacazette et joue comme un vrai numéro 9. Un renard des surfaces.

Il fait également un bon début de saison avec l’équipe U21 d’Angleterre avec 2 buts en 2 matchs. Dépassant au passage le record de buts d’Alan Shearer avec la sélection U21. Suite à cette performance, Arteta avait déclaré qu’il était très proche d’être titulaire et qu’il concurrence tout le monde, remplaçant ou non.

Néanmoins Nketiah n’est pas titulaire au match suivant face à Manchester City, ni Lacazette d’ailleurs.

On s’attendait donc à ce que ce soit Aubameyang qui occupe le poste de numéro 9, mais à la grande surprise c’est Willian. Il faut noter la particularité de ce match : les deux entraîneurs, Guardiola et Arteta, ont travaillé ensemble et se connaissent très bien. On peut donc supposer qu’Arteta a tenté quelque chose de nouveau pour surprendre son homologue.

Pourquoi Aubameyang n’a pas joué en pointe?

Lorsqu’Arsenal joue en 3-4-3, le numéro 9 n’est pas l’attaquant le plus proche du but adverse, il joue en réalité plus bas que les deux ailiers. Comme on peut le voir sur l’image ci-dessous.

Le joueur occupe donc le rôle de 9 et demi, Arteta attend de lui qu’il décroche et participe au jeu.

Or Aubameyang n’est pas fait pour ça. Ce dernier a besoin d’espace pour pouvoir partir dans le dos du défenseur. De plus, en jouant sur l’aile gauche, le Gabonais peut rentrer sur son pied droit et frapper, ce qu’il apprécie particulièrement.

Le coach a donc estimé que Willian pouvait occuper ce poste afin que les deux ailiers puissent profiter de son bon jeu de passe. Malgré tout, l’idée de faire jouer le Brésilien en 9 et demi n’a pas été couronnée de succès pour autant. Le Brésilien n’a pas tiré au but et compte un total de 32 touches inefficaces sans dribbles ou passes réussis dans le camp de Manchester City. Il est d’ailleurs remplacé par Lacazette après l’heure de jeu.

Face à Leicester le Français retrouve sa place de titulaire en 9, cette fois ci en 4-3-3. Il ouvre le score sur corner avant de voir son but refusé par la VAR. Ensuite Lacazette loupe une grosse occasion sur un centre de Tierney comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Cette saison, sur les 6 matchs de Premier League, Lacazette était titulaire 4 fois au poste de numéro 9. Willian et Nketiah une fois chacun.

Le Français semble donc être le premier choix d’Arteta. Toutefois il a déjà gâché 3 occasions et ne reste pas indiscutable malgré ses 3 buts en Premier League.

Si la compo de départ semble tout de même relativement bien définie avec une attaque Aubameyang (aile gauche), Lacazette (en pointe) et Willian (aile droite), l’arrivée de Thomas Partey au milieu de terrain et les performances individuelles de Nelson ou Pépé sur les ailes peuvent rebattre les cartes pour Arteta. Si son système fonctionne mieux avec seulement, soit Lacazette, soit Aubameyang titulaire, l’attaque des Gunners serait fortement modifiée, amenant peut-être une nouvelle animation offensive et de nouvelles combinaisons sur le front de l’attaque. Seul Arteta a toutes les cartes en main pour gérer au mieux son vestiaire. 

#Théo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *