Ramsey en faveur de l'arbitrage vidéo

Crédits photo: DR
Crédits photo: DR

L’agréable match nul entre Arsenal et Liverpool (0-0) aurait pu connaître un autre sort si le juge de ligne n’avait pas signalé, à tord, Aaron Ramsey en position de hors-jeu. Le Gallois s’est aligné à la même hauteur que la défense avant de convertir une passe en profondeur de Cazorla, que l’arbitre du match, Michael Oliver, n’accordera finalement pas. Interrogé en fin de match, Ramsey a déclaré être en faveur de l’utilisation de la vidéo pour régler le litige. Selon Ramsey, les joueurs sont pour.
«On aurait du mené 1-0. Prendre le temps de regarder la vidéo pendant 20 secondes aurait, peut-être, changé le résultat du match. Je pense qu’on devrait prendre exemple sur le rugby. Ils maîtrisent la technique. Vous pouvez voir les ralentis sur les écrans, ils arrêtent le jeu pendant 20 secondes et  la décision prise est la bonne à la fin. Je pense que le football devrait s’en inspirer.»

Depuis quelques années, le Board (l’instance qui fixe les règles du football) autorise les arbitres de touche à laisser une attaque se poursuivre en cas de doute sur une position illicite d’un joueur. L’arbitre de touche d’hier n’a pas hésité à lever son drapeau mais Ramsey assure accepter que des erreurs humaines puissent se produire, même si selon lui son appel de balle était parfait. «Je pensais avoir un peu ralenti ma course Je pensais que je n’étais pas hors-jeu donc j’ai évidemment jeté un coup d’oeil pour être sûr et j’ai vu le drapeau levé. Les ralentis montrent que je n’étais pas hors-jeu. Cela aurait du être valable mais apparemment, le juge de ligne pensait que j’étais hors jeu. Ce sont des choses qui arrivent.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *