Shkodran Mustafi, deutsch qualität

Il s’est fait attendre! Après des jours de négociations, Shkodran Mustafi est enfin un Gunner.

La recrue tant attendue en défense centrale sera donc un champion du monde allemand, ayant déjà une belle expérience malgré son jeune âge (24 ans) et possédant un profil collant parfaitement à nos besoins et notre style de jeu. De plus, comme le dit Wenger lui-même “Mustafi est un renfort immédiat mais aussi pour le futur.” Après la grave blessure du néo-capitaine officiel Per Mertesacker, puis celle, moins grave de Gabriel, Arsenal avait absolument besoin de se renforcer à ce poste. Cependant, les pistes se sont enchainées, avec parfois beaucoup plus de vent que de réel intérêt (comme Evans), le choix s’est arrêté sur Mustafi.

Certes, le prix est élevé (environ 41 millions d’euros) mais les clubs savent que la Premier League et notamment Arsenal possèdent énormément de fonds. Peter Lim, le propriétaire de Valence n’a pas hésité à jouer de ce levier, retardant la venue de l’Allemand. Au final, les négociations furent plus longues que prévues, le Boss souhaitait à la base signer un défenseur central avant le début de la saison. Mais comme on dit, tout vient à point à qui sait attendre et Mustafi pourrait être la bonne pioche et un complément parfait à Laurent Koscielny. Tout ça, c’est très bien mais qui est vraiment Shkodran Mustafi?

Mustafi l’Européen:

Shkodran Mustafi est né en Allemagne d’une famille d’origine albanaise. Il débute le football dans des petits clubs puis rejoint le centre de formation d’Hambourg jusqu’en 2009. Il décide de quitter l’Allemagne pour rejoindre la Premier League et Everton, où il passera professionnel. Il y restera 3 ans, jouant surtout pour les équipes de jeunes. Il fait ses débuts en 2009 rentrant en Ligue Europa contre Borisov et remportera l’Euro U17 la même année. Sa carrière va vraiment débuter en changeant de pays à nouveau, direction l’Italie et la Sampdoria. Une cinquantaine de rencontres disputées et surtout le début d’un nouveau chapitre pour lui: ses débuts en équipes nationale. Malgré sa volonté de jouer pour l’Albanie, Joachim Löw fait le forcing pour qu’il accepte de jouer pour la Mannschaft, bien qu’il ne soit pas vraiment connu en Allemagne. Philipp Lahm s’était même fendu d’un “Je ne le connais pas.” Au final, Mustafi s’installe gentiment au sein de la sélection et remportera le titre suprême. Malgré une seule titularisation (au poste…d’arrière droit), Mustafi jouit enfin d’une reconnaissance dans son pays.

Afficher l'image d'origine

Après la Sampdoria, nouveau championnat, il rejoint Valence. Jusqu’au 22 aout 2016 et sa rentrée en jeu après la mi-temps, il enregistre 89 apparitions avec le club Ché pour 6 buts marqués. Surtout, il connait une progression linéaire pour finir par porter le brassard la saison passée. Sur sa personnalité, Shkodran semble trancher avec les footballeurs modernes. Son passif de globe trotter lui a permis de se faire un avis sur les cultures différentes, sur la politique et l’économie.

“ En Italie et en Espagne, les gens aiment la vie. Les Allemands et les Anglais, eux, sont toujours en train de travailler et de regarder vers le futur. En Espagne, ce qui se passera dans le futur appartient au futur.  Sincèrement, je ne vois pas la crise. Tout le monde en parle, mais quand tu sors, tu les vois tous avec le dernier iPhone ou ordinateur. Ils devraient tous être heureux de vivre en Europe. En Afrique, ils verraient la vraie crise.  Mon père m’a toujours dit “Ne te préoccupe pas de l’argent quand tu es jeune. Il viendra si tu continues de travailler.” 

Une philosophie et un caractère bien trempé qui, lors d’une conférence de presse, l’emmène aussi à refuser de débuter son interview car le sponsor est une marque de bière, chose contraire à ses convictions. Shkodran fut vite adopté par les supporters de Valence car, sur le pré comme dans la vie, c’est un homme franc, loyal, besogneux et fidèle à ses principes.

Une saison 2015-2016 réussie:

Pour en revenir au Mustafi joueur, une comparaison avec les autres défenseurs centraux de la Liga s’impose.

comparaison defenseurs de liga total saison

Sur la saison 2015-2016, on peut dire que Shkodran s’est montré à son avantage. Dominant dans tous les domaines par rapport à ses collègues de Liga (seul Godin a remporté un duel aérien de plus que lui), Mustafi a réalisé une superbe saison. Cependant, il n’est pas nommé dans l’équipe-type de l’année, au profit d’une paire Godin-Ruiz. Il lui a fallu prendre les commandes de la défense après le départ d’Otamendi et même s’il semble plus apte a être lieutenant que général, il a plutôt bien rempli ses fonctions. Nous avons demandé l’avis d’un expert de la Liga et Maxi Franco Sanchez est clair : “Les deux dernière saisons à Valence ont été assez différentes pour lui. La première, il était aux côtés d’Otamendi, qui était vraiment le patron de la défense. Il était dans un rôle plutôt confortable et remplissait à merveille le rôle de bras droit de l’Argentin. Sur la saison dernière, ce fut plus difficile car il a du prendre le rôle de patron et n’était pas toujours bien entouré.”

Statistiquement, on voit pourtant que Shkodran s’est plutôt bien débrouillé pour prendre la relève d’Otamendi. C’est plutôt le contexte du club ché qui s’est compliqué, l’équipe s’étant affaiblie et a connu beaucoup de difficultés. Sur l’état d’esprit et Mustafi, Sanchez est unanime: “Il n’y a rien à lui reprocher, c’est le genre de mec qui se bat sur chaque ballon. Dans les gros matchs, il a toujours été au niveau.” Sur le niveau de jeu, Sanchez est plus tranché: “C’est un défenseur très propre, il est a l’aise avec le ballon et est bon dans le jeu aérien. Il semble avoir progressé, il est plus dur sur l’homme qu’avant. Ce n’est pas une flèche physiquement et il manque de régularité. Pour moi, il est meilleur que les défenseurs d’Arsenal (autre que Koscielny) mais je ne sais pas s’il fera passer un palier à cette défense.”

Ce qu’il va nous apporter:

Comparer un défenseur de Liga et de Premier League sur le plan statistique n’a pas vraiment d’intérêt mais il peut nous permettre de voir dans quel domaine Mustafi pourra nous être utile.

comparaison mustafi et Arsenal dc's

Il était certain que nous n’étions pas assez maitres dans l’art du tacle; avec Mustafi, nous serons servis! Meilleur tacleur de Liga l’an passé et réalisant près du double de tacles que Laurent Koscielny, Mustafi ne pourra qu’être un atout majeur dans ce domaine. Nous avions le meilleur intercepteur de Premier League l’an passé, nous aurons aussi celui de la Liga cette année. Notre expert est catégorique: “Mustafi représente ce que Wenger cherchait chez un défenseur.” A savoir, un joueur dur sur l’homme, très doué dans les tacles et les interceptions et surtout qui sera le parfait lieutenant de Koscielny. On a vraiment hâte de voir ce que leur association va donner.

Il ne va pas être bon d’être attaquant face à cette charnière! Outre ses qualités de footballeur et sa polyvalence, ( Shkodran peut aussi dépanner sur le poste d’arrière droit) ce qui nous plait, c’est aussi sa personnalité et son caractère. Un homme droit et franc, attaché aux us et coutumes. Mais aussi quelqu’un de moderne et tourné vers l’avenir. Exactement à l’image d’Arsenal.

#Max

Les comparatifs proviennent du site Squawka.com, citations tirées de l’article de Robin Delorme, So Foot.

Merci à Maxi Franco Sanchez

#Gunnershkodran

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *