Tactique, Koscielny, Wilshere… Unai Emery s’exprime avant Arsenal – West Ham

À moins de 48H du coup d’envoi du 3ème match de la saison des Gunners, Unai Emery s’est exprimé en conférence de presse. Il y revient entre autres sur son approche du jeu qu’il veut pratiquer et fait un point sur les blessures de l’effectif, non sans avoir un mot pour Jack Wilshere, qui a fait cet été ses valises pour rejoindre les Hammers.

 

Sur l’état d’esprit d’Unai Emery avant d’affronter West Ham :

Durant notre saison, nous allons jouer 38 matchs et affronter toutes les équipes de Premier League. Que vous affrontiez Manchester City ou West Ham, les données sont les mêmes : il y a trois points mis en jeu, même si il est évident que chaque match demande une approche tactique différente. Après nos deux premiers matchs, nous totalisons deux défaites et nous avons besoin d’une victoire contre West Ham pour nous relancer.

Cette mission sera compliquée car West Ham est une bonne équipe, composée de bons joueurs encadrée par un bon entraîneur. Pellegrini et ses joueurs connaissent bien la Premier League, et beaucoup d’autres bons joueurs les ont rejoint cet été. Nous pensons d’abord à nous et à comment nous devons travailler pour mettre en place nos idées et nos systèmes dans ce match samedi à l’Emirates. Je pense qu’il est vraiment important de montrer à nos supporters une meilleure performance que lors de nos deux premiers matchs. Nous nous préparons bien, et je le sens tous les jours aux entraînements.

Si il pense que le but d’Iwobi contre Chelsea résume la façon dont il veut faire jouer son équipe :

Nous voulons aller de l’avant et marquer. Nous pouvons le faire en ayant un jeu direct basé sur une longue passe ou en progressant sur le terrain en multipliant les passes et en contrôlant la possession afin de gagner nos matchs, ce qui peut aboutir à un but comme celui d’Iwobi contre Chelsea. Pour moi ce qui est important est que nos joueurs sachent quoi faire avec le ballon à chaque match et l’utiliser de la meilleure des façons (possession ou jeu direct) en fonction du moment et de l’adversaire.

Où en est Laurent Koscielny dans son programme de reprise :

Laurent travaille dur. Il était en France jusqu’ici, il est revenu avec nous dimanche dernier. Nous sommes heureux de l’avoir avec nous car il est le capitaine et qu’il montre un bon état d’esprit. Nous devons être patients avec lui car sa blessure était grave, mais il est vraiment important qu’il reste avec nous et qu’il travaille ici car il veut nous être utile.

Quand est-ce que Koscielny pourra rejouer :

C’est difficile à dire. Ce matin il a couru et a pu travailler sur le terrain. Il progresse très rapidement.

À propos du fait de changer de style en fonction de l’adversaire : 

Ma première idée est d’avoir le contrôle du match, mais l’adversaire voudra la même chose. Avec le contrôle, vous pouvez vous rapprocher de la victoire en sachant quand changer de rythme. Nous avons besoin de mettre de l’intensité à chaque instant de nos matchs, car avoir le contrôle veut aussi dire que vous ne devez pas laisser votre adversaire développer son jeu. Par exemple, sur nos deux premiers matchs nous n’avons pas assez eu le contrôle : nous l’avons eu seulement par instants, mais pas suffisamment pour prétendre à une victoire. Le match de samedi sera différent tactiquement. Nous devrons montrer plus de maîtrise pour trouver comment gagner.

Si Emery va changer de formation :

Nous travaillons différents schémas tactiques. Nous travaillons avec quatre défenseurs sur la ligne arrière, mais le reste peut varier. Sur nos deux premiers matchs nous avons joué en 4-2-3-1, mais nous travaillons aussi le 4-1-4-1 / 4-3-3 car nous avons les joueurs pour ces systèmes. Une fois sur le terrain, c’est différent, car le plus important est la façon dont les joueurs se déplacent. Nous allons continuer à travailler et à progresser avec ces deux systèmes (4-2-3-1 et 4-1-4-1 ou 4-3-3).

Si il est possible que les Gunners jouent avec deux pointes samedi :

Pour le moment, non. Actuellement, nous avons besoin d’avoir le contrôle de par la possession, en travaillant nos positions sur le terrain et avec plus de joueurs à l’intérieur. Une fois ce contrôle acquis, il faut trouver un équilibre entre les phases offensives et défensives, tout en gardant notre idée de jeu, et je pense que pour le moment il est plus adapté de n’avoir qu’une seule pointe, mais il est possible que plus tard nous développions d’autres schémas et que nous jouions avec deux attaquants axiaux comme je l’ai fait en pré-saison face à la Lazio, avec Nketiah et Lacazette.

À propos du retour de Jack Wilshere :

J’ai parlé avec lui 15 minutes à Colney avant son départ. Premièrement, je respecte la carrière qu’il a eu à Arsenal, et je pense qu’il a choisi ce qui était le mieux pour lui. Je sais que les supporters l’apprécient et le respectent, et c’est pourquoi je sais qu’il sera bien accueilli samedi à l’Emirates.

À propos de l’état de forme et de confiance actuel d’Aubameyang :

La chose la plus importante pour nous est de nous créer des occasions, des situations offensives où un joueur va se trouver dans la surface et utiliser à bon escient le peu d’espace que les adversaires lui laisseront. Je suis sûr que nous marquerons si nous arrivons à produire beaucoup de ce genre de situations dans les matchs. Notre première idée samedi va être de créer ces situations pour booster la confiance des joueurs offensifs qui seront à la conclusion. Peut être qu’il peut arriver qu’un jouer votre attaquant rate trois bonnes occasions, mais peut être qu’un autre jour, dans un autre match, il marquera trois buts. Aubameyang est un joueur qui a énormément marqué dans sa carrière et je suis sûr qu’il va continuer à le faire ici à Arsenal.

#COYG

#Antoine L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *