The Arsenal Way

Impuissant depuis 2011 face à Chelsea en Premier League, les Gunners ont mis un terme à cette mauvaise série en battant les Blues sur la pelouse de l’Emirates. Les trois buts de la rencontre ont été inscrits au cours d’une première mi-temps de folie. Arsenal s’est contenté de rester sérieux pour assurer le résultat en deuxième période.

Un niveau de jeu retrouvé

The Arsenal Way. Ce concept introduit par Arsène Wenger dès son arrivée au club vingt ans plus tôt et qui est aujourd’hui devenu la marque de fabrique du club dans le monde entier. Alors que la qualité du jeu d’Arsenal avait perdu de sa superbe au cours de la saison passée et lors des deux premières rencontres de cet exercice 2016/2017, ce match face aux Blues confirme le renouveau collectif et technique des Gunners. Dès le premier sprint de Diego Costa, l’impact physique de Laurent Koscielny a montré la voie. Malgré la faute commise par le français, la seule qu’obtiendra Costa dans ce match, l’envie s’est ressentie. Avant d’être une victoire offensive, le niveau défensif de toute l’équipe a été impressionnant. Quelqu’un se rappelle-t-il avoir déjà vu Théo Walcott courir autant ?

walcott-chelsea

Véritable performance collective, chaque individualité a récité sa partition à merveille. La charnière Koscielny – Mustafi fonctionne à la perfection et Diego Costa n’a rien pu faire. Toujours au contact de l’espagnol, le traitement qui lui était réservé a empêché Chelsea de trouver un point d’appui dans l’axe. Des Blues complètement dépassés par les évènements face à des Gunners déchaînés, les conditions étaient réunies. En plus de ne pas être présent physiquement, les Blues n’y étaient pas non plus mentalement. A l’image d’un Cahill offrant sur un plateau l’ouverture du score à Alexis Sanchez, les Gunners ont réussi à se faciliter la victoire. Le chilien, encore une fois titularisé en pointe, donne raison à Arsène Wenger et vient inscrire un but qui le caractérise à la perfection. La hargne pour récupérer le ballon dans les pieds du défenseur, la vitesse de conduite et le sang froid pour piquer le ballon dans le petit filet opposé de Courtois.

alexis-chelsea

Les Gunners mènent 1-0 dès la 11ème et le spectacle ne fait que commencer. Seulement trois minutes plus tard, Özil combine avec Iwobi aux abords de la surface de Chelsea et finit par trouver la passe qui permet au nigérian de se retourner. Ce dernier trouve aussitôt un Bellerin qui a déjà tout vu avant tout le monde. L’espagnol centre à ras de terre en première intention pour un Walcott qui n’a plus qu’à finir sereinement. Une action collective dans le pur style d’Arsenal. Et pour conclure une première mi-temps de très haut niveau, Chelsea va encaisser un troisième but. Sur un temps fort des Blues, Mesut Özil parvient à effacer Kanté d’un contrôle orienté/feinte de corps terrible. L’allemand continue sa course et se retrouve en situation de deux contre deux. Il lance Alexis dans la profondeur et le centre du chilien lui revient dans le dos de Cahill. Sa volée pied gauche rebondit sur le sol et trompe Courtois. 3-0. Wow.

Chose nouvelle lors de cette rencontre, les Gunners ne se sont jamais relâchés. La deuxième mi-temps a plus été dans la gestion mais le sérieux dans les duels et dans les transmissions est resté présent du début à la fin. Le score aurait pu être beaucoup plus corsé pour les Blues si Arsenal avait eu la même efficacité qu’en première période. Une quatrième victoire consécutive en Premier League qui replace Arsenal en troisième position mais qui surtout, fait un bien fou. Les émotions ressenties aujourd’hui et le niveau de jeu affiché nous montrent de quoi cette équipe est capable. Quel bonheur de voir les joueurs se faire plaisir à jouer ensemble sur le terrain. Rendez-vous mercredi soir pour la 2ème journée de Ligue des Champions contre le FC Bâle.

#Albin #COYG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *