Qui va prolonger ? Qui va s’en aller ?

L‘information est tombée hier soir, Hector Bellerín aurait prolongé son contrat avec le club. En prouvant à son latéral qu’il croyait en lui, Arsenal a par la même écarté la concurrence du Barça et de City. Suite à cette information, c’est l’occasion de jeter un œil aux situations contractuelles des joueurs d’Arsenal auxquels il reste deux ans ou moins de contrat. Voici mon ressenti sur la situation de chacun d’eux, par ordre chronologique et alphabétique.

Santi Cazorla (31 ans) – Sous contrat jusqu’en 2017

A 31 ans, Santi continue d’être l’une des clés de voute du milieu de terrain des Gunners. Son absence s’est faite grandement ressentir lors du match contre Spurs. En effet, rares sont les joueurs qui apportent tant de maitrise technique d’un Cazorla, habile des deux pieds et véritable métronome de l’équipe. Quant à sa situation contractuelle, je vois mal le club le laisser partir gratuitement. Bien que cela fasse plusieurs années que des clubs espagnols et non des moindres lui fassent les yeux doux (l’Atlético notamment) je pense que Santi prolongera d’ici la fin de la saison. Malgré ça, je le vois tout de même partir à la fin de la saison prochaine. Ça ne serait pas étonnant qu’il veuille finir sa carrière en Espagne et qu’il passe un deal avec le club de signer une prolongation de deux ans avec un bon de sortie au bout d’une saison.

Probabilité de prolongation : 9/10

Per Mertesacker (32 ans) – Sous contrat jusqu’en 2017

Quoi qu’on pense de son style de jeu, il est indéniable que Per Mertesacker, arrivé au club lors du rocambolesque été 2011 a aidé à maintenir le club à flots lors d’une période difficile. Promu capitaine après le départ de Mikel Arteta, et malgré sa blessure, Per demeure un poids lourd du vestiaire, un meneur d’hommes et sans aucun doute une influence positive sur les jeunes. Il ne serait pas étonnant de voir Arsène lui proposer une prolongation d’un ou deux ans. On sait que le manager aime bien avoir de sgars d’expérience dans le vestiaire, et Mertesacker remplirait ce rôle à la perfection.

Probabilité de prolongation : 8/10

Kieran Gibbs (27 ans) – Sous contrat jusqu’en 2018

Les performances quelque-peu en dents de scie de Monreal ont permis à Gibbs de jouer un peu plus cette saison. Surtout utilisé pour dépanner à l’aile quand il s’agissait de bétonner en fin de match, le joueur a fait ses matchs au poste de latéral. Malgré tout, à 27 ans, on ne peut pas s’attendre à beaucoup plus de Gibbs dont le principal atout est son statut de joueur formé au club pour la Ligue des Champions. Il ne serait pas étonnant de voir Gibbs partir cet été pour qu’Arsenal recrute un latéral plus jeune permettant d’assurer la transition avec Monreal.

Probabilité de prolongation : 3/10

Olivier Giroud (30 ans) – Sous contrat jusqu’en 2018

Ressentant un peu les effets d’un euro pourtant abouti, Giroud revient petit à petit dans l’effectif. Après un doublé face à Sunderland, le français peut espérer briguer une place de titulaire après la trêve internationale. La question de sa prolongation est un peu plus épineuse. Alors qu’il a déjà 30 ans, ça serait sans doute la dernière occasion d’obtenir un retour sur investissement. Les moyens impressionnants des clubs anglais permettrait sans aucun doute de réaliser une plus-value sur les 12 millions d’Euros investis au départ. Plusieurs clubs avaient manifesté leur intérêt cet été, et son profil rare peu plaire à de nombreuses équipes. Par ailleurs, une vente permettrait de financer l’achat d’un nouvel attaquant (on ne perd pas l’espoir).

Probabilité de prolongation : 4/10

Alex Oxlade Chamberlain (23 ans) – Sous contrat jusqu’en 2018

Chamberlain est entré dans le last chance saloon comme disent les Anglais. Peinant à confirmer les espoirs placés en lui, l’ancien joueur de Southampton cire le banc régulièrement cette saison. Pas épargné par les blessures, et capable du pire (contre Sp*rs) comme du meilleur (contre Sunderland), il reste un joueur très énigmatique. Ceci dit, avec déjà 5 buts au compteur cette saison, il a déja dépassé son meilleur bilan statistique depuis son arrivée au club. Ses performances cette saison dicteront sa prolongation ou non.

Probabilité de prolongation : 6/10

Mesut Özil (28 ans) – Sous contrat jusqu’en 2018

Situation différente avec Özil qu’avec Bellerín. Le joueur est entré dans les deux dernières années de son contrat, une période toujours difficile à gérer pour les clubs. En effet, dans les deux dernières années, la position de force dans les négociations passe du côté du joueur. Si le club ne cède pas à ses demandes, il se verra obligé de le vendre pour qu’il ne parte pas libre. Attention, cela ne veut pas dire qu’Arsenal va vendre Özil, je suis même assez convaincu qu’il va rester. Le joueur semble épanoui à Londres comme en sélection, son importance dans l’équipe n’est pas à prouver et Arsenal a les moyens de satisfaire ses demandes salariales (250 000 £ par semaines selon les rumeurs).

Probabilité de prolongation : 8/10

Aaron Ramsey (25 ans) – Sous contrat jusqu’en 2018

Alors qu’il revient petit à petit de blessure, le gallois va avoir fort à faire pour se faire une place dans l’entre-jeu des Gunners. Malgré tout, il est quasiment certain qu’Arsenal le fera resigner. Wenger est un grand fan et un goût d’inachevé demeure avec Ramsey. Capable de dicter le tempo des matchs, il doit encore trouver ses marques au poste de 8 pour réellement s’imposer dans la 11 titulaire. Il ne serait pas étonnant que son agent attende de voir les émoluments d’Özil et/ou Alexis pour entamer les négociations.

Probabilité de prolongation : 9/10

Alexis Sanchez (27 ans) – Sous contrat jusqu’en 2018

Alexis se trouve dans la même situation qu’Özil. Malheureusement, il y’a des raisons d’être moins optimiste quant à la prolongation du chilien. En effet, au contrait d’un Özil qui semble être assez tranquille, Alexis est ambitieux et un gagneur. Il semblerait que la Juve soit venue toquer à la porte cet été, mais le club aurait fermement repoussé leurs demandes. Toutefois, il ne serait pas difficile d’imaginer le Chilien quitter le club si jamais on ne remportait aucun titre cette année. L’élément qui à mon sens pourrait le faire changer d’avis est justement sa relation avec Özil. Les deux s’entendent très bien sur le terrain et une prolongation de l’Allemand pourrait le convaincre de rester.

Probabilité de prolongation : 6/10

Alex

@alexmartinfball

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *