Wenger – Mes conseils aux nouveaux managers

Arsène Wenger explique dans une interview accordée au site site officiel du club que la création d’un environnement d’unité au travail est absolument essentielle pour les nouveaux entraîneurs. Le français approche son 20ème anniversaire à la tête d’Arsenal et il reste le manager avec la plus longue fidélité pour son club en Europe à l’heure actuelle.

Wenger a aidé nombres de jeunes prétendants à la fonction de manager et nous explique qu’ils doivent prendre en considération certains facteurs essentiels s’ils veulent réussir.

« Je pense que dans notre métier, la chose la plus importante au début est d’avoir une attitude positive envers les êtres humains », livre-t-il.

Pour lui, la confiance envers ses joueurs, et les hommes qu’ils représentent en premier lieu, est primordiale.

« Vous devez être un optimiste envers la nature humaine car si vous ne l’êtes pas, vous pouvez rapidement devenir paranoïaque, peu importe à quel point vous connaissez le football ou à quel point votre connaissance tactique est développée ».

« C’est très important que vous soyez positif envers la nature humaine parce que vous avez des hauts et des bas et ce qui doit appuyer votre philosophie positive est de toujours penser ‘ces gars-là réussiront’ ».

Il nous apporte un conseil que l’on pourrait appliquer à n’importe quelle situation professionnelle.

« Je conseille toujours les nouveaux entraîneurs de vérifier l’environnement dans lequel ils vont s’engager, de vérifier que leurs contrats sont clairs et que leurs responsabilités sont clairement définies. C’est un métier où vous avez besoin d’être très fort. Si vos contrats ne sont pas bien faits et que la définition de vos responsabilités ne sont pas claires, vous pouvez vous retrouver à gérer de mauvaises influences à l’intérieur même du club ».

« Le Football est différent si vous êtes un club uni. Si vous avez des incohérences au sein du club, vous n’avez aucune chance. Vous devez donc faire en sorte que votre environnement soit bon et que vous prenez soin de cet environnement et des gens travaillant pour vous au quotidien ».

Fort de la philosophie imprimée à Arsenal à travers les années, Wenger complète son interview en assurant qu’un entraîneur doit avoir des opinions bien définies et des points de vue forts pour faire avancer son club.

« Ayez des opinions fortes et, bien sûr, soyez forts quand vous ferez face aux déceptions. Une partie de ce travail est de survivre aux déceptions – vous ne pouvez pas faire carrière sans grandes déceptions ».

« C’est dans ces moments-là que vous serez testé, quand vous devez voir comment vous récupérer ou comment vous remettez rapidement l’équipe sur les bons rails après une énorme déception ».

#Albin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *