Wolverhampton – Arsenal : Les notes

Fort d’un weekend où la Premier League aura vu l’ensemble des prétendants à la ligue des champions trébucher (défaites de Tottenham, United et Arsenal, et nul de Chelsea). Les hommes d’Emery devaient se reprendre après avoir usé leur joker. En déplacement à Wolverhampton, Emery aligne une équipe solide sur le papier en 4-3-3, qui s’est finalement révélé horrible sur le terrain. On savait qu’Arsenal avait du mal en première mi-temps et à l’extérieur, mais on imaginait mal les gunners rentrer aux vestiaires avec trois buts dans la musette.

Malgré une possession de balle supérieure à 70% pendant tout le match, les gunners sont très vite tombé dans la gueule du loup. Les Wolves, bien regroupés, ont su attendre le bon moment pour jaillir hors de leur zone avec des contres qui ont tous abouti sur une occasion franche. En deuxième période, la physionomie est assez similaire, et le but de Sokratis en fin de match ne changera rien (3-1). Arsenal occupe désormais la 5ème place du championnat à trois journées de la fin, autant dire que l’erreur n’est plus permise.

En bref, un triste match des gunners qui pose des doutes sur la fin de saison d’Arsenal pourtant si prometteuse il y a une semaine..

Les titulaires :

Bern Leno : 4/10

Impérial en 2019, le portier allemand n’est pas ample de tout reproche que ce soit sur le deuxième but où il sort en retard ou sur le troisième où sa main n’est pas assez ferme pour repousser la frappe de Jota

Ainsley Maitland-Niles : 2/10

Excellent dans son rôle de piston, l’anglais n’a en revanche pas brillé dans une défense à quatre qui a pris l’eau. De plus, il n’a rien apporté offensivement, pourtant une de ses forces.

Sokratis : 3/10

On attendait le retour du grec en défense et force est de constater que ça n’a rien changé aux difficultés défensives des gunners. Bien au contraire, le grec a souvent été mis à la faute par son manque de vitesse. Son but de la tête en fin de match arrive bien trop tard.

Laurent Koscielny : 4/10

S’il n’est pas directement impliqué sur les buts concédés par son équipe, Koscielny n’a pas réussi à sauver les meubles. Au sein d’une défense centrale coupée du reste de l’équipe, se contentant de faire des passes latérales et prise de cours à chaque offensive adverse, le capitaine a passé une longue soirée.

Nacho Monreal : 3/10

Coupable d’une faute qui amène le coup franc du 1-0, Monreal a également beaucoup souffert.

Lucas Torreira : 5/10

Sortie à l’heure de jeu, sûrement pour être préservé, Torreira était bien seul à la récupération du ballon. Il faut dire que son duo avec Xhaka a été plus que médiocre.

Granit Xhaka : 3/10

Hormis une ou deux bonnes transversales et un coup franc en fin de match, il n’y a pas grand-chose à retenir du match de Granit. Inactif en défense et incapable de trouver Lacazette, qu’il a pourtant cherché tout le match, Xhaka doit retrouver le rythme avant les prochaines échéances.

Henrikh Mkhitaryan : 2/10

Inexistant ! Inutile défensivement, à l’origine du troisième but et incapable de combiner avec ses coéquipiers, l’arménien a livré une bien pâle copie.

Mesut Ozil : 4/10

Au point techniquement, mais sans engagement, Ozil a laissé sombrer ses coéquipiers défensivement. Intéressant dans les trente derniers mètres, il s’est également empalé dans la défense des jaune et noir.

Alex Iwobi : 3/10

Un match lambda d’Alex comme trop souvent. À l’aise balle au pied, généreux dans ses courses mais inoffensif aux abords de la surface, voilà comment on pourrait résumer le jeu du nigérian.

Alexandre Lacazette : 5/10

L’attaquant français a vécu une partie très frustrante. Bien que toujours en mouvement, répétant les appels et les décrochages, ses partenaires ont été incapable de le trouver dans une bonne position. Pourtant c’est en essayant d’obtenir un penalty ou en cherchant la faille en soliste que Lacazette aurait pu sauver les siens.

Remplaçants :

Sead Kolasinac (pour Mkhitaryan à la 58ème) : non noté

Entré à la place d’un Mkhi inexistant, Kola s’est positionné en rôle de piston gauche, faisant repasser la défense à trois derrière. Son entrée en jeu est intéressante mais anecdotique, au vu du score.

Matteo Guendouzi (pour Torreira à la 58ème) : non noté

Dans un rôle un peu similaire à Xhaka en première mi-temps, le français n’a pas non plus réussi à trouver Lacazette.

Eddie Nketiah (pour Iwobi à la 70ème) : non noté

Seul éclair dans ce match, Eddie a plus apporté offensivement en 20 minutes que l’ensemble des joueurs offensifs. Sa vitesse et son imprévisibilité ont surpris les défenseurs adverses. Il aurait pu délivrer une passe décisive à Lacazette sans un énième tacle salvateur des wolves.

Un mot sur le coach :

Unaï Emery :

Alors qu’il a parfaitement préparé sa double confrontation face à Naples, l’espagnol a encore une fois déçu en Premier League. Non pas par les joueurs alignés comme face à Palace, mais plutôt par la tactique mise en place. Son équipe prenant l’eau, il n’a pas su réagir et rectifier le tir tôt dans le match, en repassant rapidement à 5 derrière ou en laissant venir les wolves qui jouaient le contre à merveille.

Le prochain match d’Arsenal c’est dimanche à 13h face à Leicester.

#COYG

#Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *