Wolves-Arsenal : les notes d’une victoire maîtrisée

Les Gunners se déplaçaient en cet fin d’après-midi au Molineux Stadium pour affronter les Wolves, 6e au classement avec 6 points d’avance sur Arsenal. Arsenal devait donc absolument s’imposer face aux coéquipiers d’Adama Traoré pour se détacher une bonne fois pour toute du ventre mou de Premier League et enfin décrocher une victoire importante face à un membre du Top 6. Avec un match plus qu’abouti, les Gunners s’imposent 2-0 au cours d’une rencontre extrêmement serrée mais contrôlée de bout en bout, où tous les joueurs ont su tirer dans le même sens pour remporter une victoire symbolique, face à un adversaire où Arsenal aurait certainement failli il y a quelques semaines. C’est une quatrième victoire consécutive et un grand bol d’air frais pour nos Gunners qui préparent de la meilleure des manières une fin de saison qui s’annonce haletante. 

Martinez (7): Notre deuxième gardien continue les prestations rassurantes depuis la blessure de Leno. Il a rassuré la défense sur ses prises de balles et ses sorties aériennes ont fait beaucoup de bien. Si on enlève ses petites imprécisions à la relance, Martinez n’est pas loin du sans-fautes sur ses quatre titularisations.

Cedric (5): Match sérieux défensivement mais inefficace offensivement. Comme le reste de l’équipe, il s’est surtout appliqué à bien défendre. Remplacé par Bellerin (76e), qui lui aussi s’est concentré à un rôle très défensif. 

Mustafi (7): Mustafi n’est plus le même homme et cela se voit matchs après matchs. Interventions très propres et duels remportés, l’Allemand a fait énormément de bien cet après-midi dans ses interventions.

David Luiz (5): Il a touché énormément de ballons en première mi-temps quand Arsenal faisait tourner la balle sans vraiment les exploiter. Il est coupable d’une faute bête sur Adama Traoré où il est largement en retard et écope d’un carton jaune. Pas un match extraordinaire mais David a fait le job cet après-midi, notamment dans les duels aériens. 

Kolasinac (4): Énormément de difficultés et de maladresses dans ses placements défensifs, Kola ne semble pas à l’aise dans cette défense à trois. Adama Traoré l’a éclipsé plusieurs fois sur son côté et sans la maladresse du soir de ce dernier, les Wolves aurait égalisé et le match aurait été tout autre. 

Ceballos (4): Fébrile dans les duels, Dani a vécu un match compliqué et n’a jamais su se mettre face au jeu à cause du pressing des attaquants et milieux adverses. Replacé par Torreira (83ème), qui a bien fermé le milieu de terrain en fin de match.

Xhaka (7): Comme son partenaire au milieu de terrain, il a été beaucoup muselé par le pressing adverse et a eu du mal a délivrer des bonnes passes en première mi-temps. Mais contrairement à Ceballos, il a su montrer un leadership impressionnant en fin de match où il a assuré toutes ses interventions et récupérations. On sent que c’est un vrai moteur pour l’équipe et quand il est là, Arsenal ne perd plus. Granit est transformé depuis l’arrivée d’Arteta et ce genre de prestation montre toute son importance au sein du collectif. 

Tierney (8): Dans la continuité de ces dernières sorties, Kieran fait désormais l’unanimité au sein de l’équipe. Le jeune écossais a une rage de vaincre et n’hésite pas invectiver les joueurs rechignant au travail défensif. En plus de cet abattage défensif, il est très impliqué offensivement et toujours juste techniquement. Son centre contré atterri sur Saka pour un but importantissime juste avant la mi-temps. Il est remplacé à la 55e par Ainsley Maitland-Niles, qui a su lui aussi su faire preuve de hargne et d’abnégation face aux vagues des Wolves en deuxième mi-temps. Il a su prendre sa chance alors qu’il semblait indésiré par Arteta à son arrivée, une vraie bonne rentrée.

Saka (8): On ne cesse de lui faire des louanges, à juste titre. Avec un nouveau contrat fraîchement signé, Saka a inscrit un but “Trezegoalesque” avec une reprise du gauche imparable juste avant la mi-temps. Mis à part la beauté de ce geste, Saka a encore une fois montré une combativité sans précédant, se battant sur chaque ballon. Remplacé par Willock à la 76e, encore une fois maladroit mais qui a le mérite d’adresser un bon centre pour Lacazette sur le but du break. 

Nketiah (3): On l’a encore une fois senti complètement perdu sur le terrain et incapable de peser sur la défense adverse. Il décroche une belle frappe en première mi-temps qui heurte le poteau après un arrêt de Rui Patricio sur une passe contrée mais après ça, il disparu des radars. Remplacé par Lacazette à la 83e, qui effectue une rentrée de grande classe avec ce magnifique contrôle suivie d’une frappe croisée pour le but du 2-0. Il a montré en moins de 10 minutes ce qu’Eddie n’a pas su faire pendant toute la rencontre, avec des déviations et des contrôles de grandes qualités saupoudrée d’une détermination sans faille. 

Aubameyang (6): Exilé sur le côté gauche de l’attaque, Aubam’ a été beaucoup moins incisif que sur les autres matchs. Il a cependant fait quelques débordements intéressants et il a très bien défendu dans les phases défensives quand les Wolves poussaient. 

NB: Souvent critiqué pour ses changements, Arteta a réalisé une masterclass de management avec des entrées décisives et très bien senties. Est-ce un signe qui montre enfin que tout le groupe pousse dans le même sens avec le sens du sacrifice ? C’est ce que nous espérons de tout coeur. 

#Corentin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *