Les Womens sacrées Championnes d’Angleterre !

Sept longues années qu’elles attendaient ça ! Les Women ont décroché leur quinzième titre de championnes d’Angleterre le week-end dernier après leur victoire à Meadow Park face à Manchester City. Déjà assurées de remporter la compétition après leur victoire sur la pelouse de Brighton (0-4), les filles de Joe Montemurro ont conclu cette saison de la plus belle des façon en s’imposant face aux citizens, jusque-là invaincues. Retour sur une saison fantastique de la part de nos joueuses. Mais avant, on retrace pour vous les grandes lignes de l’histoire du club et son évolution.

Histoire et fondation

La première chose à savoir, c’est qu’Arsenal est un club précurseur du football féminin en Angleterre, mais également en Europe. Si les femmes jouent au football depuis aussi longtemps que les hommes (fin du 19ème siècle) en Angleterre et en Ecosse, puis par la suite dans le reste des pays européens, celles-ci se voient rapidement interdire l’accès aux terrains au début du 20ème siècle. Dès lors, des Ligues Féminines indépendantes se créent dans les principaux pays occidentaux. Il faudra attendre le milieu des années 60 pour que la FA reconnaisse le football féminin. Les premières compétitions officielles européennes ne verront toutefois le jour qu’au milieu des années 80 pour les clubs, 1991 pour les nations.

Akers

Vic Akers, fondateur et manager du club pendant 22 ans

Fondé en 1987 sous le nom de Arsenal Ladies Football Club par Vic Akers, ancien joueur professionnel, le club connaît ses premiers succès sur la scène nationale au début des années 90. Akers restera manager de l’équipe première jusqu’en 2009. Il tire sa révérence après 22 années de bons et loyaux services et un palmarès impressionnant de 32 trophées majeurs au compteur. Par la suite, il conserve un rôle de dirigeant au sein du club. Préférant mettre en avant la formation, de nombreuses joueuses formées au club feront les beaux jours de l’équipe nationale, parmi lesquelles Kelly Smith, Rachelle Yankey, Lianne Sanderson, Faye White, Gilly Flaherty, Ellen Smith ou encore Alex Scott. D’autres joueuses britanniques comme la gardienne et internationale irlandaise Emma Byrne, sa compatriote Ciara Grant, la galloise Jayne Ludlow, l’anglaise Karen Carney et l’écossaise Kim Little, laisseront leur empreinte au club.

Les premiers succès

Bien que la FA reconnaisse le football féminin depuis les années 60, le statut professionnel n’intervient chez les filles qu’à partir de 1992 avec la création de la Premier League Féminine (renommée aujourd’hui Women’s Super League) et des deux coupes nationales, des compétitions basées sur les mêmes principes que le football masculin. Vainqueur de la League Cup en 1992, son premier trophée, Arsenal réalise le triplé la saison suivante en remportant les trois compétitions (PL, FA Cup et League Cup) et impose rapidement sa domination sur la scène nationale.

De 2000 à 2008, la FA instaure le Community Shield, comme c’est le cas chez les hommes depuis 1908. Sur ces 8 années, Arsenal est finaliste à 7 reprises et remporte la compétition 5 fois, ce qui constitue un record. La compétition est par la suite supprimée pour alléger le calendrier.

LDC 2007

L’équipe vainqueur de la Ligue des Champions 2007

En 2007, Arsenal remporte la Ligue des Champions féminine face aux suédoises de Umea IK et réalise un quintuplé historique en remportant toutes les compétitions dans lesquelles le club est engagé. Arsenal assoit sa domination sur le championnat anglais, mais ne parvient pas à remporter de nouveau la Ligue des Champions. A ce jour, Arsenal est toujours le seul club anglais à avoir remporté le trophée.

De 2004 à 2012, les Women écrasent la concurrence, remportant le championnat à 8 reprises et réalisant plusieurs doublés/triplés FA Cup/League Cup. Elles ne seront détrônées en Premier League qu’en 2013 par les Reds de Liverpool. Par la suite, deux autres clubs prennent l’ascendant après un investissement massif de leurs propriétaires. Il s’agit de Manchester City et Chelsea. Dès lors, Arsenal se contente de succès plus modestes, remportant plusieurs League Cup et FA Cup. Le club ne parvient cependant pas à rivaliser avec ses deux rivaux en championnat et ne dispute plus la Ligue des Champions, les places qualificatives pour la compétition étant réservées aux deux premiers du classement général. Par ailleurs, il n’existe pas d’Europa League en football féminin, ce qui signifie que le club ne dispute plus de compétition européenne depuis 2012.

Expansion et ouverture sur le marché international

Si le football féminin en Angleterre se contente essentiellement de faire évoluer des joueuses britanniques, Arsenal est le premier club anglais à s’ouvrir au reste de l’Europe et accueille dans ses rangs la néerlandaise et capitaine de l’Ajax d’Amsterdam, Anouk Hoogendijk en janvier 2014. Si l’aventure tourne court pour la batave qui retourne à l’Ajax après seulement quelques mois, c’est le début d’une nouvelle ère pour le club.

Hoogendijk

Anouk Hoogendijk, première joueuse non britannique à évoluer au club

Davantage médiatisé et faisant face à une concurrence de plus en plus importante de la part de Man City et Chelsea, Arsenal cherche à se renouveler. Le club recrute par la suite massivement à l’étranger. Japonaises, espagnoles, néerlandaises, allemandes etc, la plupart s’imposent au sein de l’effectif et participent activement au renouvellement du club.

Malgré cela, Arsenal échoue toujours à retrouver l’élite du football européen et doit se contenter au mieux de la troisième place en championnat. En parallèle, le club poursuit sa politique de formation et de jeunes joueuses sont régulièrement promues au sein de l’effectif pro. C’est notamment le cas de Danielle Carter et Leah Williamson ou plus récemment de Ava Kuyken, Ruby Grant et Amelia Hazard, toutes membres de l’équipe professionnelle et passées par l’académie féminine.

Retour au premier plan

En novembre 2017, l’australien Joseph “Joe” Montemurro est nommé à la tête de l’équipe première. Fan du club depuis son enfance, Montemurro n’a jamais officié en dehors de son pays natal, ni jamais pris en charge une équipe féminine. Il s’agit de sa première expérience européenne et beaucoup d’observateurs du football féminin sont sceptiques au sujet de sa nomination. Ayant évolué principalement à la tête d’équipes de jeunes en Australie, puis en tant qu’adjoint à Melbourne City durant seulement une saison, le challenge de ramener Arsenal sur le devant de la scène nationale paraît à première vue compliqué pour le technicien australien.

Dès son arrivée, il recrute plusieurs joueuses qui deviennent rapidement des cadres au sein de son effectif, notamment la star néerlandaise Vivianne Miedema en provenance du Bayern Munich, mais aussi l’irlandaise Louise Quinn et la buteuse des Three Lions, Beath Mead. Il conserve cependant la plupart des joueuses cadres de l’équipe et cherche à développer un collectif porté sur l’offensive tout en conservant une certaine solidité défensive. Rapidement adopté au sein du vestiaire londonien, il remporte en 2018 son premier trophée en battant Man City sur le score de 1-0 en finale de la FA WSL Continental Cup, qui n’est ni plus ni moins qu’une réforme de l’ancienne League Cup. Il s’incline cependant en finale de la FA Cup face à Chelsea sur le score de 3-1. Par la suite, Montemurro cible parfaitement les manques de son équipe et parvient à combler ses insuffisances en associant jeunesse et expérience au sein de son effectif.

Montemurro

Joe Montemurro, manager du club depuis novembre 2017

Fort de son nouvel entraîneur, Arsenal aborde la saison 2018-2019 avec une équipe très compétitive. Emmené par un trio d’attaque impressionnant composé de Vivianne Miedema, Beath Mead et de l’irlandaise Katie McCabe, Montemurro peut également compter sur les néerlandaises Daniëlle Van de Donk et Dominique Bloodworth, l’écossaise Kim Little et l’anglaise Jordan Nobbs (gravement blessée cette saison) qui conjuguent parfaitement technique et solidité au milieu de terrain.

La défense est conduite par la charnière Louise Quinn/Leah Williamson. Repositionnées latérales par Montemurro, l’écossaise Lise Evans et la danoise Katrine Veje, toutes deux ailières de formation, parachèvent le quatuor défensif. La gardienne des Pays-Bas, Sari Van Veenendaal est supplée par la française Pauline Peyraud-Magnin (première joueuse française à évoluer à Arsenal) dans les buts.

La saison démarre fort pour les filles de Montemurro qui enchaînent les victoires. Le premier test intervient le 14 octobre 2018 sur la pelouse de Chelsea lors de la 4ème journée. A la surprise générale, Arsenal écrase totalement son adversaire sur un score fleuve (victoire 0-5). Les succès s’enchaînent et au fil des journées, les londoniennes apparaissent de plus en plus comme un candidat crédible pour le titre. Le 2 décembre 2018, elles affrontent Man City à l’extérieur et s’inclinent pour la première fois de la saison (défaite 2-0).

Les championnes d’Angleterre 2019

Chelsea prend sa revanche au match retour le 13 janvier 2019 en s’imposant à Meadow Park (défaite 1-2). Les Blues remettent ça le 17 février en s’imposant face aux Gunners en FA Cup (défaite 3-0) lors des huitièmes de finale. Le 23 février, les londoniennes affrontent Man City en finale de la League Cup. Tenantes du titre et vainqueurs des Citizens la saison passée, le dénouement n’intervient qu’après la séance des tirs aux buts. Arsenal s’incline (2-4 aux TAB) pour la dernière fois de la saison.

Arsenal remporte tous les matchs restants en championnat et réalise l’exploit. Sacrées championnes d’Angleterre après leur victoire sur la pelouse de Brighton (victoire 0-4), les londoniennes s’offrent même le luxe de battre Man City (victoire 1-0); jusque-là invaincu; à Meadow Park lors de la dernière journée de championnat. Après 7 ans d’attente, Arsenal remporte son 15ème titre de champion (un record). Joe Montemurro est un homme comblé, Leah Williamson, l’enfant du club, s’effondre en pleure devant sa maman et réalise son rêve à tout juste 22 ans.

Joe Montemurro

Montemurro avec le trophée de Women’s Super League

Avec 18 victoires en 20 matchs et un bilan de 54 points sur 60 possible, les filles de Montemurro ont inscrit 70 buts pour seulement 13 buts encaissés. Le bilan personnel de l’australien depuis son arrivée en novembre 2017  est exceptionnel. En 50 matchs disputés à la tête de l’équipe féminine, Joe Montemurro totalise 40 victoires, 7 défaites et 3 matchs nuls.

Auteur d’une saison exceptionnelle à seulement 22 ans, avec pas moins de 31 buts en 25 matchs, dont 22 buts en 20 matchs de championnat, Vivianne Miedema est élue joueuse de l’année en Angleterre. Le but de l’anglaise Beth Mead (24 ans) face à Brighton est élu but de l’année.

Miedema

Vivianne Miedema (22 ans), élue PFA Player en Angleterre

A l’issue de la saison, la gardienne néerlandaise Sari Van Veenendaal et sa compatriote au milieu de terrain, Dominique Bloodworth, deux joueuses clés du système de Montemurro, annoncent leur départ. Débarquées ensemble à l’été 2015, les deux femmes quittent donc Arsenal après quatre saisons passées dans le nord de Londres avec une FA Cup, une League Cup et un titre de championne d’Angleterre en poche.

Dans la foulée, le club officialise les recrutement de la néerlandaise Jill Toord (22 ans, milieu de terrain) et de la gardienne autrichienne Manuela Zinsberger (23 ans), toutes deux en provenance du Bayern Munich.

L’objectif du club pour la saison prochaine sera donc de conserver son titre tout en réussissant un beau parcours en Ligue des Champions, une compétition dominée depuis quelques années par les lyonnaises de l’Olympique Lyonnais, triple tenantes du titre, en course pour un quatrième sacre cette saison.

Palmarès du club 

Women’s Super League (Premier League Féminine) : 15 titres sur 27 éditions (record national).

Ligue des Champions : 1 titre (seul club anglais vainqueur de la compétition).

FA Women Cup : 14 titres (record national).

FA WSL Continental Cup (League Cup) : 14 titres (record national).

Community Shield : 5 titres sur 8 éditions (record national).

#FlyMillenium

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *