Ainsley Maitland-Niles : un nouveau poste pour une nouvelle vie ?

Trois lettres qui forment encore et toujours une énigme dans la tête et le cœur des Gunners. Encore un jeune joueur (24 ans) formé au club qui laisse des questions derrière lui et pourtant, ces dernières semaines, un vent nouveau semble souffler. Des entrées en jeu convaincantes, des titularisations régulières et la promesse d’un nouveau visage sur un poste enfin fixé avec le coach et qui laisse apparaitre un talent presque nouveau.

Gros fou rire sur le banc

Amertume, Maladresse, Nuance

“Je veux une décision. Je veux de la clarté. Et ensuite, j’espère que je pourrais travailler avec quiconque je devrais le faire. Que ce soit pour rechercher un nouveau club, ou pour continuer à m’entrainer. Je voudrais avoir des indications sur ce qui se passe. Où ils me voient.”  déclarait ainsi l’ex-arrière droit dans les colonnes du Telegraph en juin dernier.

Difficile en effet, de comprendre à ce moment-là quel serait le sort d’Ainsley. Au vu des ventes de certains joueurs indésirables, mais aussi de jeunes joueurs formés au club n’ayant pas confirmé, les cartes ne semblent pas tirées pour le natif de Londres.

Sortie d’une belle deuxième moitié de saison avec West Bromwich Albion mais finalement relégué, c’est au poste de milieu axial qu’il a surpris, mais surtout séduit. Titulaire indiscutable à tous les matchs à ce poste, ils enchainent et engrangent les minutes et l’expérience en PL, lui qui fut plus souvent promis aux matchs de coupe et à la phase de poule en Europa League. Cependant, la concurrence est rude à ce poste à Arsenal, et Arteta le considère toujours comme un énième arrière droit qui rentre dans une liste trop longue de titulaires très discutables (Bellerin, Soares, Chambers…).

Mais c’est une autre citation qui va marquer un tournant dans le mercato estival après qu’Arsenal ait refusé une offre de prêt d’Everton fin août :

« Tout ce que je veux, c’est aller à un endroit où on veut de moi et où je pourrai jouer »

Audace, Motivation, Négociation

Digne d’un épisode de Dallas, sa déclaration a été suffisamment controversée pour accélérer une négociation qui ne prenait pas le bon chemin. En effet, AMN déclare alors à Arteta qu’il souhaite jouer en tant que milieu axial plutôt qu’arrière droit et se battre ainsi pour du temps de jeu. Son ancien coach à WBA, Sam Allardyce le conforte également dans cette voie en déclarant “Le problème avec Ainsley, c’est son poste. Son poste en défense ne lui correspond pas. C’est la raison pour laquelle il a poussé fortement pour venir jouer à WBA, alors même qu’Edu et Arteta ne voulait pas qu’il joue milieu.”

Une décision semble alors actée, AMN ne jouera plus alors une seule minute dans le back four mais verra également son temps de jeu grandir par rapport à la saison précédente (435min cette saison TCC contre 335 la saison passée à la même période). À l’aise avec le ballon, récupérant de nombreux ballons et cherchant à briser les lignes régulièrement avec ses passes, il devient convaincant dans l’esprit d’Arteta.

“Quand je le vois à l’entraînement, quand je vois comment il se prépare, poser les questions qu’il pose, le niveau d’attention à tout ce que vous racontez, sa réponse est immédiate. C’est un garçon vraiment intelligent et je pense qu’il avait besoin de transmettre cela et combien il se soucie de son langage corporel et de sa détermination, et je pense qu’il a parcouru un long chemin.”

Ambitieux, Mature, Nouveau

Une nouvelle marque de confiance grandit alors entre les deux hommes, en témoigne une place conquise dans la rotation à la place d’un Mohamed Elneny sortie des radars et profitant des blessures de Xhaka et Partey. Cette confiance s’inscrit aussi dans la perspective d’une CAN en février prochain qui comprendra l’absence de plusieurs de ces internationaux.

Mais quel projet à long terme pour le jeune anglais ? Malgré des entrées intéressantes et un match complet contre Watford, les minutes se feront sans doute plus rares lorsque l’infirmerie sera vide. Malgré ses qualités, son niveau semble encore inférieur à une triplette Lokonga, Xhaka et Partey promis à se partager le temps de jeux dans cette zone. Cependant, l’infirmerie et Arsenal c’est une longue histoire d’amour, Ainsley pourrait alors engranger suffisamment de temps de jeu et de régularité dans le onze pour laisser enfin éclore tout son talent.

Des opportunités semblent apparaitre pour lui, sur un nouveau poste qu’il a souhaité et pour lequel il s’est battu. Aujourd’hui il fait le job quand on a besoin de lui, le couteau suisse s’est aiguisé à lui maintenant, de devenir tranchant.                                                           

Thomas #AFC