Anniversaires, petits-déjeuners et mots sur les murs : les petits pas d’Arteta qui mènent au grand changement

Si Arsenal est aujourd’hui en bonne position pour terminer dans le top 4 de Premier League, il le doit en grande partie à Mikel Arteta qui, grâce à de nombreuses évolutions qui peuvent paraître anodines, a réussi à recréer un sentiment d’unité autour de l’équipe et du club. La rédaction d’AFC a traduit pour vous un article du Evening Standard qui récapitule ces changements.

Quand un joueur d’Arsenal entrait dans la cantine du centre d’entraînement en début de saison, il ne pouvait que sourire en voyant ce qui l’accueillait.

Les déjeuners thématiques spontanés sont devenus un moyen de faire en sorte que les joueurs étrangers se sentent chez eux ; ils ont également eu un effet positif pour l’équipe. À cette occasion, des petits drapeaux brésiliens et des personnes vêtues de jaune accompagnaient la nourriture sud-américaine.

De petites initiatives comme celle de Mikel Arteta et de son staff ont bien plu aux joueurs d’Arsenal, qui pensent que l’esprit de l’équipe en dehors du terrain joue un rôle clé.

Premier arrivé le matin

Arteta aime donner le ton des journées de travail à Colney. Il arrive généralement autour de 8h, une heure avant tout le monde, pour qu’il puisse planifier sa journée. Le retard était un problème lorsqu’il a pris ses fonctions pour la première fois en décembre 2019, mais au fil du temps, cela a été éradiqué dans la mesure où les joueurs suivent maintenant son exemple et arrivent tôt, choisissant de prendre le petit déjeuner au centre d’entraînement et de discuter avec leurs coéquipiers.

Arteta est réputé pour être attaché à la discipline et avoir des “non négociables”. Cela a joué un rôle clé dans le changement de l’état d’esprit. Mais il en va de même pour d’autres choses, comme les joueurs qui font plus d’efforts pour célébrer les anniversaires avec un gâteau ou des cadeaux et restent certains jours pour déjeuner avec toute l’équipe.

Ce sont de petits changements, mais ils ont contribué à éradiquer les clans dans l’équipe, qui peuvent se former dans les clubs, simplement parce que les joueurs gravitent autour de ceux de la même nationalité.

Éthique de travail et changement de bureau

La composition d’équipe d’Arsenal et le recrutement ont également contribué à la culture, l’arrivée de Martin Odegaard étant considérée comme particulièrement importante. Le Norvégien arrive d’un grand club, le Real Madrid, mais son éthique de travail est l’une des meilleures de l’équipe, sur le terrain comme en dehors. Les joueurs ont été autorisés à amener leur famille lors du récent voyage à Dubaï pendant la trêve hivernale de la Premier League. Cela n’a pas été facile en période de Covid, mais on sent qu’Arteta a créé un esprit familial dans l’équipe.

C’est en partie pour cela qu’Arteta a déplacé son bureau au début de la saison, loin de la réception principale de London Colney et au cœur de l’endroit où sont installés les entraîneurs et les analystes. Les fenêtres lui permettent d’avoir une vue sur les terrains d’entraînement et il est désormais plus proche des joueurs et du personnel.

À l’extérieur de son bureau se trouve une grande table, qu’il a installée pour que les réunions se déroulent dans une ambiance plus conviviale.

“Si vous n’avez pas la bonne culture, dans les moments difficiles, l’arbre va trembler”

D’autres rénovations ont eu lieu à Colney, avec l’ajout de slogans de motivation sur certains des murs auparavant blancs. L’un d’entre eux, avant que les joueurs ne se rendent sur les terrains d’entraînement, indique “S’entraîner pour gagner”.

Arsenal est en bonne position dans la course à la qualification pour la Ligue des champions après huit victoires sur ses dix derniers matches de Premier League et le lien entre les joueurs et le staff se renforce.

Quelques sourcils ont été levés en 2020 lorsque Arteta a engagé les entraîneurs Carlos Cuesta et Miguel Molina, tous deux âgés de moins de 30 ans, mais ils sont bien appréciés des joueurs. Ils ont apporté une énergie au groupe et ont été engagés pour s’intégrer dans l’environnement jeune et affamé qu’Arteta essaie de créer.

La discipline est, et sera toujours, la clé de la nouvelle culture d’Arsenal et est toujours considérée comme la base sur laquelle Arteta a pu construire l’unité du groupe. En effet, lorsqu’il a été nommé, Arteta a parlé de la nécessité de cette discipline, en disant : “Si vous n’avez pas la bonne culture, dans les moments difficiles, l’arbre va trembler”.

Aujourd’hui, enfin, on a l’impression qu’Arsenal a des racines en place pour résister à n’importe quelle tempête qui se présente à eux.

Traduction de “How Mikel Arteta has transformed Arsenal’s culture with family feel bringing squad together in top-four push”, publié par l’Evening Standard.

Antoine #AFC