Arsenal – Brighton : Non , rien n’est terminé

Après la magnifique performance de Saint James’ Park, Arsenal reçoit Brighton pour son antépénultième match de la saison. L’objectif est plutôt simple : prendre les 3 points et maintenir la pression sur City. Car oui, même si la bataille de L’Etihad a été largement perdue, la guerre n’est pas terminée pour autant. Calendrier plus “léger” pour Arsenal,  City doit lui faire face à des adversaires de haute voltige en cette fin de saison. Entre leurs derniers rounds en Premier League très loin d’être simples (un déplacement à Goodison Park ce dimanche) , la finale de la FA CUP et bien évidemment la Ligue des Champions, nos Gunners ont toujours le droit d’y croire. Mais pour cela, il faudra prendre 9 points sur 9 possibles.  

 

Du plaisir et de l’espoir

Arsenal n’a plus son destin entre les mains et n’a donc plus grand chose à faire de plus à son niveau. Avec la qualification en Ligue des Champions validée et la deuxième place assurée, le maître mot de ces trois derniers matchs est donc le “plaisir”. Plaisir à regarder cette équipe qui nous a fait vibrer depuis le mois d’août, plaisir à voir ce groupe continuer de titiller City à 3 semaines de la fin de saison, plaisir à voir des joueurs heureux et déterminés de porter le maillot rouge et blanc. Vainqueur face à Chelsea puis à Newcastle, Arsenal a l’opportunité d’enchainer une troisième victoire consécutive pour la première fois depuis le 1er avril. Exit les points perdus, Arsenal a su redémarrer la machine et remettre la pression sur City. Rien n’est perdu aux yeux d’Arteta, qui croit toujours dur comme fer au titre. L’espoir est de mise donc, jusqu’à la dernière minute. 


Niveau XI de départ, Arteta fait cependant face à une petite énigme. Alors que Saliba est officiellement out  pour la saison, Zinchenko pourrait lui aussi manquer toute la fin de saison. Sortie sur blessure face à Newcastle, il a été annoncé par la presse blessé pour les 3 derniers matchs. Arteta a lui annoncé en conférence de presse qu’il y avait toujours une chance de voir Zinchenko fouler la pelouse de L’Emirates ce dimanche. Réalité ou coup de poker menteur ? Réponse au coup d’envoi. 
Une blessure qui pourrait donner une occasion unique à Tierney d’enfin se montrer cette saison. Notre latéral écossais n’a que très peu existé cette saison, la faute à la prise de pouvoir de Zinchenko qui répond parfaitement au rôle de latéral qui rentre à l’intérieur du jeu.

Surclassé tactiquement, et n’ayant pas les mêmes qualités que l’Ukrainien, Tierney n’a pu se contenter que de bouts de matchs. Sa situation commence même à affoler le marché des transferts, et pourrait le pousser à s’éloigner du nord de Londres. Auteur d’une excellente rentrée face à Newcastle, l’ancien du Celtic a cependant l’opportunité de montrer qu’il répond toujours présent lorsqu’on fait appel à lui. 3 matchs qui vont résonner comme 3 finales dans sa tête. La balle est dans son camp. 
Deux autres points clés : Qui de Jorginho ou Partey pout occuper le poste de sentinelle ? Arteta devra trancher entre continuer à titulariser l’Italien hauteur d’un excellent match contre Newcastle ou redonner une chance à Partey, titulaire indiscutable depuis le début de la saison mais en méforme totale depuis quelques semaines. Enfin, la question Trossard se pose aussi. Parfait depuis son arrivée en janvier, il aura peut être à coeur de briller face à son ancienne équipe. 
Pour le reste, Arteta devrait aligner un XI très classique, similaire à ce qu’on a pu voir ces dernières semaines. 


Quand les mouettes suivent le chalutier…

Pas vraiment le même son de cloche du côté des Seagulls. Toujours en course pour une qualification européenne, les hommes de De Zerbi doivent impérativement s’imposer ce dimanche pour cotinuer d’y croire. Victime d’un sérieux revers la semaine dernière contre Everton à domicile (5-1), Brighton a certainement à coeur de se racheter ce dimanche et d’imposer aux Gunners un match compliqué. Et Arteta le sait parfaitement : “C’est une équipe très complète. La façon dont ils jouent avec De Zerbi  est remarquable, c’est juste un grand plaisir de les voir jouer. Il a su amener des idées différentes et c’est maintenant un challenge différent pour les autres managers également” .
Brighton doit cependant composer, comme Arsenal, avec une infirmerie très remplie. Elle a d’ailleurs continué de se remplir la semaine dernière contre les Toffees avec la blessure d’un de leur homme fort : Solly March. Gros coup dur pour l’attaquant polyvalent aux 7 buts et 7 passes décisives cette saison, et qui devrait donc vraisemblablement manquer le déplacement à L’Emirates. Il rejoint la longue liste des blessés de Brighton : Veltman, Lamptey, Sarmiento, Lallana et Moder. 
De Zerbi devra donc s’appuyer sur un groupe quelque peu remanié, mais toujours avec la présence d’un noyau fort qui a fait de Brighton une équipe redoutable en Premier League cette saison. On parle ici de Caicedo , Mitoma et Mac Allister. Des joueurs qui voudront certainement se venger de la claque reçue au match aller pour le compte du dernier match de l’année 2022, remporté par les Gunners 4-2. 


Match compliqué face à une redoutable équipe de Brighton, Arsenal va avoir fort à faire pour prendre les trois points qui sont obligatoires pour continuer de maintenir la pression sur City. En parallèle, les Citizens abordent le dernier sprint par un calendrier plus que chargé et loin d’être simple à gérer. Attachez vos ceintures, rien n’est terminé. 

Louis #AFC