Arsenal – Brighton : Reprendre son envol

Rappelé à l’ordre chez les Eagles en début de semaine, Arsenal doit rebondir avec la réception des Seagulls. S’ils ont encore un match en retard par rapport au voisin de Tottenham, les hommes d’Arteta n’ont plus de temps à perdre dans la course au Top 4. 

Lundi, dans l’antre de Crystal Palace, les Gunners ont sombré. Une défaite 3-0 contre la troupe de Patrick Viera, avec pour couronner le tout, la sortie sur blessure de Thomas Partey. Cette soirée cauchemardesque à Selhurst Park a laissé des traces, à court comme à moyen terme. Outre la mauvaise opération comptable, la perte de l’indispensable ghanéen va impacter le sprint final en Premier League. Son absence pour plusieurs semaines a été confirmée par son entraîneur, tout comme la fin de saison de Kieran Tierney. Deux joueurs qu’il ne sera pas simple de suppléer, d’autant que Tomiyasu manque toujours à l’appel.

Les deux favoris pour rentrer dans le onze sont Sambi Lokonga et Nuno Tavares. Loin d’être des valeurs sûres à l’heure actuelle. Le premier, encore un peu tendre pour le championnat anglais, a peu joué cette année. Tandis que le second connait un vrai trou noir. Lors de ses deux derniers matchs, le latéral portugais a été remplacé à chaque fois avant la mi-temps. Les deux jeunes joueurs auront beaucoup à prouver et une carte à jouer sur cette fin de saison. En tout cas, Brighton semble être le client idéal pour les relancer.

D’un oiseau à un autre

Les mouettes du sud de l’Angleterre restent sur sept matchs sans victoire. S’ils ont accroché le nul contre la lanterne rouge la semaine passée (0-0) pour mettre fin à une série de six défaites, ils sont toujours à la peine dans le secteur offensif. Sur cette période, les coéquipiers de Neal Maupay n’ont marqué qu’un seul but… Autant dire que les hommes d’Arteta font office de favoris. Pour autant le manager espagnol reste méfiant, “c’est une équipe avec beaucoup de personnalité, qui est très agressive dans sa manière de presser, qui veut dominer le jeu et ils ont de bons joueurs pour le faire. Ils sont très difficiles à battre. Ils ne concèdent pas beaucoup d’opportunités dans le jeu et sur coups de pied arrêtés.”

Si Arsenal n’arrive pas à se relever, ce pourrait être un tournant dans la course à l’Europe, car le plus dur reste à venir avec notamment un enchaînement Chelsea, United en trois jours, prévu à la fin du mois.


Samedi 9 avril, à 16h à l’Emirates Stadium, Londres

J32 Premier League

Arsenal – Brighton


Julien Benesteau

Crédit photo : Icon Sports