Bon, c’est quoi exactement un “homegrown player” ?

La règle des “homegrown player” impacte grandement le recrutement des clubs de Premier League chaque été et pourtant, elle est encore méconnue ou incomprise du grand public. The Athletic a récemment expliqué cette règle dans un article que nous avons décidé de traduire afin de vous puissiez enfin la comprendre en détail. 

La règle du “homegrown player*” – initialement introduite dans le football anglais en 2015 par Greg Dyke, alors président de la FA – impose aux clubs d’inclure un certain nombre de joueurs locaux dans leur effectif de 25 joueurs de Premier League.

Bien qu’elle ait pour but de renforcer le vivier de talents de l’équipe nationale, elle a eu plusieurs conséquences inattendues. Alors, que dit cette règle ?

Les caractéristiques d’un “homegrown player” ? 

Pour qu’un joueur soit considéré comme un “homegrown”, il doit avoir joué pour un club affilié à la FA (Fédération Anglaise) pendant au moins trois ans avant d’avoir 21 ans. Il est important de noter qu’il ne doit pas nécessairement être anglais. Des joueurs tels que Paul Pogba et Hector Bellerin sont considérés comme des joueurs “homegrown”

William Saliba est un autre exemple intéressant. L’international français, né à Paris, est considéré comme un joueur “homegrown” parce qu’il a fait partie de l’effectif d’Arsenal et listé dans leur équipe de Premier League pendant trois saisons avant son 21e anniversaire.

À l’inverse, la nationalité d’un joueur ne garantit pas automatiquement qu’il soit un “homegrown”. Par exemple, le gardien de Saint-Étienne, Etienne Green, qui joue dans les buts de l’équipe d’Angleterre des moins de 21 ans, ne serait pas considéré comme “homegrown” s’il devait rejoindre un club de Premier League cet été.

Que dit exactement la règle ? 

Pour commencer, les clubs ont droit à un nombre maximum de 25 joueurs dans leur équipe de Premier League.

Ce nombre peut être complété par un nombre illimité de joueurs de moins de 21 ans – peu importe s’ils font régulièrement partie de l’équipe A du club, ou quelle est leur nationalité.

Par exemple, Gabriel Martinelli à Arsenal sera toujours considéré comme un joueur de moins de 21 ans en 2022-23 et ne sera pas comptabilisé dans le quota de joueurs formés localement. Et ce, bien qu’il ait joué 57 matches de Premier League pour le club et marqué 11 buts.

La saison prochaine, les joueurs devront être nés après le 1er janvier 2001 pour pouvoir prétendre au statut de joueur de moins de 21 ans.

Selon les règles actuelles, une équipe ne peut dépasser le chiffre de 17 joueurs non “homegrown” dans sa liste. Ces joueurs peuvent être de n’importe quelle nationalité ou âge. Les autres membres de l’équipe première doivent être formés localement.

Comment ça se passe si une équipe n’a pas assez de joueurs “homegrown” ? 

La règle est déterminée par le nombre de joueurs qui ne sont pas “homegrown“, et non l’inverse.

En pratique, cela signifie qu’un club qui n’a pas huit joueurs “homegrown” ou plus est obligé de nommer un groupe inférieur à 25.

Par exemple, Liverpool, qui ne comptait que sept joueurs “homegrown” la saison dernière, a nommé un groupe de 24 joueurs en Premier League.

Comment le Brexit a compliqué la tache ? 

Les clubs de Premier League ont été affectés par le Brexit puisqu’ils n’ont plus accès à la libre circulation des travailleurs au sein du marché unique.

Sans trop entrer dans les détails, cela signifie que les clubs ne peuvent plus signer de joueurs de l’Union européenne âgés de moins de 18 ans.

Comme les joueurs doivent avoir joué dans un club affilié à la FA pendant au moins trois ans avant d’avoir 21 ans, de nombreux joueurs étrangers n’ont pas droit au statut de joueur “homegrown”

Cependant, il est techniquement possible pour un joueur signé à 18 ans d’être un “homegrown”, s’il est né dans les six premiers mois de l’année et s’il rejoint le club l‘été suivant son 18e anniversaire. Cela s’appliquera à Saliba dans les saisons à venir.

Quels sont les joueurs “homegrown” à Arsenal ? 

Prenons le cas de notre effectif pour bien comprendre.

Pour résumer, Arsenal doit fournir une liste de 25 joueurs maximum, dont un maximum de 17 joueurs NON “homegrown“. Les joueurs de moins de 21 ans (U21) n’ont pas besoin d’être mentionné pour pouvoir jouer et ne sont donc pas inclus dans la liste des 25. 

 

  Non Homegrown Homegrown U21 (né après 01/01/2001)
Ramsdale   x  
Turner x    
Okonkwo     x
Runarsson x    
Leno x    
Bellerin   x  
Cedric x    
Tomiyasu  x    
White   x  
Gabriel x    
Saliba     x
Holding   x  
Mari x    
Tavares x    
Tierney x    
Partey x    
Xhaka x    
Lokonga x    
Elneny x    
Maitland Niles   x  
Torreira x    
Vieira  x    
Odegaard x    
Smith-Rowe   x  
Saka     x
Martinelli     x
Nelson   x  
Pépé x    
Marquinhos     x
Jesus x    
Nketiah   x  
Balogun     x
Total 18 8 6

À l’heure actuelle**, l’effectif comporte 32 joueurs. 6 joueurs sont nés après le 01 janvier 2001 et sont donc considérés comme U21, ils n’ont pas besoin d’être inscrit sur la liste.

Ce qui fait ainsi un total de 26 joueurs, dont 18 joueurs non homegrown et 8 joueurs homegrown.

Il faut qu’Arsenal se sépare d’un joueur non homegrown pour pouvoir fournir une liste éligible de 25 joueurs dont 17 max sont non homegrown

Sachant que des joueurs tels que Nicolas Pépé, Lucas Torreira, Pablo Mari, Bernd Leno ou encore Runarsson sont proches d’un départ, nul doute que le club arrivera à fournir une liste réglementaire d’ici à la fin du mercato. 

#Corentin #AFC

Crédits Photos: Icon Sport

* “Homegrown player” se traduit littéralement en français par “Joueur formé localement”

** Article rédigé le 15 juillet 2022