Brentford – Arsenal : If we wanna Bees the leader

Deux semaines après leur première défaite de la saison, les Gunners se déplacent à Brentford pour leur 7e match de Premier League. En tête du championnat, les joueurs d’Arteta se doivent de consolider leur statut de leader en concluant leur première partie de saison quasi-parfaite avec un 6e succès.

La Premier League reprend ses droits ! Un temps incertaine (RIP sa majesté), la 8e journée du championnat d’Angleterre aura bien lieu à la date initialement prévue. Un dernier match avant la première trêve internationale de la saison, et le mois d’octobre infernal qui attend Arsenal.

Reprendre la marche en avant

Il y a deux semaines, les Gunners ont connu leur premier revers en championnat, chutant à Old Trafford malgré un match où ils n’ont pas démérité. Une déception ? Oui. Un drame ? Non.

L’euphorie des débuts ne pouvait pas perdurer éternellement. Si cette défaite a bien entendu un goût amer, à plus forte raison parce qu’elle survient contre Manchester United, elle ne doit pas remettre en cause le formidable travail accompli depuis le début de saison.

Tel sera l’enjeu de ce match à Brentford : réenclencher la machine, conserver le fauteuil de leader, et ne pas se laisser le temps de douter.

Chez les Bees, attention au guêpier

C’est une lourde tâche qui attend toutefois Martin Ødegaard et ses coéquipiers. Brentford n’a rien d’un faire-valoir et réalise un début de saison canon. Actuellement 8e avec 9 points, les Bees sont à prendre au sérieux. Surtout dans leur antre du Community Stadium, où ils sont pour l’heure invaincus (2 victoires, 1 nul).

Capables de véritables feux d’artifice offensifs, les ouailles de Thomas Franck restent notamment sur une tonitruante victoire 5-2 face à Leeds. En confiance, décomplexés, et menés par un Ivan Toney en pleine bourre (5 buts et 2 passes décisives en championnat), les joueurs de Brentford ont tout de l’équipe à même de piéger n’importe quel adversaire.

L’emporter sur leurs terres serait à coup sûr un moyen de retrouver la confiance, et d’envisager avec sérénité le terrible mois d’octobre qui se prépare.

October is coming

Ce ne sont pas moins de 9 matchs en un mois qui attendent les Gunners après la trêve internationale. Et pas des moindres. Outre un North London Derby en guise d’entrée le 1er octobre, le menu s’annonce corsé, avec entre autres la réception de Liverpool et 4 rencontres européennes. Une période qui s’annonce d’ores et déjà décisive pour le club, et qu’il faudra bien négocier pour pouvoir continuer à prétendre jouer les premiers rôles dans toutes les compétitions. 

#Clément #AFC