Crystal Palace – Arsenal (1-3) : les notes de la victoire de l’espoir

En 90 minutes, Arsenal a parfaitement résumé sa saison. Prenez une bonne entame de match, ajoutez un début de deuxième mi-temps fébrile et saupoudrez d’un arbitrage défavorable et hop, vous obtenez la recette d’un match d’Arsenal en 2020-2021. Cela fut laborieux, encore, mais Arsenal est encore en lice pour une qualification Européenne. Invraisemblable il y a encore 10 jours. 

Face à Roy Hodgson qui disputait son dernier match à la maison avec les Eagles, les Gunners sont bien entrés dans ce derby de Londres. Ils auraient même dû jouer à 11 contre 10 pendant 85 minutes si la VAR avait fait son travail sur cette semelle de Schlupp. Arsenal a finalement ouvert le score à la 35e par Pépé, avant de voir une nouvelle décision arbitrale lui être défavorable, quand Benteke s’est essayé à la boxe face à Elneny. Comme un symbole, c’est le Belge qui égalise à l’heure de jeu sur une tête. Alors que les Gunners sont apathiques en deuxième mi-temps, c’est finalement Martinelli qui inscrit le but de la victoire à la 91e minute, parfaitement servi par Odegaard. Les remplaçants ont fait leur effet. Enfin, Nicolas Pépé accentuera la marque d’un superbe raid solitaire. Victoire 3-1, pour la première fois depuis 2017 dans le Sud de Londres. 

Les notes :

90
Quelle note pour Leno ?

Bernd Leno : 5/10 

Face à une équipe qui s’est montrée dangereuse (12 tirs contre 6 pour Arsenal), il s’est montré assez propre. Cependant, il peut mieux faire sur le but de Benteke. 

83
Quelle note pour Tierney ?

Kieran Tierney : 6/10 

Il n’a pas été beaucoup mis en danger sur son côté. Auteur d’un bon centre décisif qui amène le premier but de Nicolas Pépé. Remplacé par Granit Xhaka (78′)

81
Quelle note pour Gabriel ?

Gabriel : 5/10 

Il s’est fait prendre par l’expérience de Benteke (qui était à la limite de la faute) sur le but de Palace. Sinon, il a été sérieux comme à son habitude. Il va aussi falloir se réhabituer à l’association avec Holding. 

79
Quelle note pour Holding ?

Holding : 4/10 

Pas le plus serein des deux défenseurs centraux. On ne le sent pas à 100% en termes de confiance et il manque ce petit quelque chose afin qu’il soit plus confiant dans son jeu, notamment dans son jeu au pied. 

77
Quelle note pour Chambers ?

Chambers : 4/10 

Il s’est montré un peu en difficulté face à Zaha. Il ne s’est quasiment pas projeté offensivement. À l’image d’Holding, il faudra retrouver de la confiance pour la saison prochaine. 

72
Quelle note pour Elneny ?

Mohamed Elneny: 4/10 

Il se fait prendre avec Gabriel sur le but de Benteke. Un match dans la lignée de ses dernières performances où il se montre sérieux sans pour autant être transcendant. 

74
Quelle note pour Partey ?

Thomas Partey : 6/10 

Le Ghanéen confirme ses bonnes performances du moment. Solide au milieu de terrain, il manque encore un peu d’apport offensif, mais s’installe comme un élément clé. Remplacé par Martinelli (78′), auteur du but de la victoire. 

71
Quelle note pour Saka ?

Bukayo Saka : 5/10 

Match sans grande étincelle pour la pépite anglaise. Il a réalisé une bonne première mi-temps avant de disparaitre des radars lors de la deuxième. Remplacé par Odegaard dès la (65′), auteur de la passe décisive pour le but vainqueur de Martinelli. 

72
Quelle note pour Smith-Rowe ?

Emile Smith-Rowe : 6/10 

Il confirme sa forme du moment après ses deux buts en deux matchs. Encore une bonne prestation de sa part, même s’il s’est montré un peu plus discret dans le deuxième acte. 

77
Quelle note pour Nicolas Pépé ?

Nicolas Pépé : 8/10 

C’est l’un (voire le) meilleur Gunner sur cette fin de saison. Il a débloqué le score en première mi-temps sur une belle reprise du droit. Étant l’un des joueurs les plus menaçants, il a validé la victoire d’un raid solitaire dont il a le secret au bout du temps additionnel. 

76
Quelle note pour Aubameyang ?

Pierre-Emerick Aubameyang : 3/10 

Outre son occasion en début de match, il a été transparent. Curieux même de le voir jouer les 90 minutes. On sent que le joueur n’est pas dans son assiette. Nul doute que son cas, et son capitanat, feront parler dans l’été. 

Antoine Judit #AFC