Le programme de nos joueurs africains pour la CAN

Longtemps bousculée par l’épidémie de Covid-19, la CAN va finalement bien avoir lieu du 9 janvier au 6 février au Cameroun. Du côté des Gunners, cinq joueurs sont du voyage pour la compétition, soit le plus haut total pour un club de Premier League avec Watford. On fait le point sur leur programme et leurs chances. 

Thomas Partey (Ghana)

Solidement qualifié pour la compétition après avoir notamment éliminé l’Afrique du Sud, le Ghana de Thomas Partey se retrouve dans une poule très relevée avec le Maroc, le Gabon et les Comores. Cadre de sa sélection avec les frères Ayew, le milieu de terrain aura un rôle de métronome dans le cœur du jeu. Partey

L’inexpérience des Comoriens devrait permettre aux Ghanéens de se qualifier en huitièmes de finale. Éliminés à ce stade de la compétition par la Tunisie il y a trois ans, les hommes de Milovan Rajevac tenteront de faire mieux. Ils semblent cependant un peu trop juste pour espérer se hisser dans le dernier carré. 

10/01 – 17h : Maroc – Ghana / 14/01 – 17h : Gabon – Ghana / 18/01 – 20h : Ghana – Comores

Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon)

La CAN arrive à point nommé pour le désormais ex-capitaine des Gunners. Hors du groupe depuis trois semaines, le Gabonais va pouvoir retrouver du temps de jeu. Non-qualifié en 2019 et sortis en poule en 2017, la sélection est grandement dépendante de son capitaine qui peut également s’appuyer sur Lemina et Bouanga. Pendant ce temps-là, l’avenir de PEA se jouera en coulisses, où il pourrait négocier un éventuel départ. La compétition camerounaise pourrait donc être une véritable cure de jouvence pour lui. En attendant, les Panthères auront besoin de leur buteur star pour espérer rejoindre les huitièmes de finale, qu’ils n’ont plus atteints depuis 2012. 

A noter que le Gabonais est au coeur d’une polémique. En stage de préparation de la compétition à Dubaï, Aubameyang apparaît en boîte de nuit dans une vidéo. Résultat : PEA est testé positif au Covid-19 le jeudi 6 janvier, à seulement trois jours du début de la CAN. Il manquera donc le premier match de son équipe face aux Comores le 10 janvier. Un nouvel écart de conduite alors que le Gabonais n’a plus joué avec Arsenal depuis la défaite face à Manchester United à Old Trafford (3-2) le 2 décembre dernier.

10/01 – 20h : Comores – Gabon / 14/01 – 17h : Gabon – Ghana / 18/01 – 20h : Gabon – Maroc

Omar Rekik (Tunisie)

Certes, Omar Rekik n’a pas joué la moindre minute avec les pros chez les Gunners, mais il est bien parmi les 28 Tunisiens qui seront du voyage au Cameroun. Après avoir gratté sa première sélection l’été dernier, le jeune défenseur de 20 ans va disputer sa première compétition internationale chez les séniors. Bien qu’il devrait être plutôt cantonné à un rôle de remplaçant, il pourrait obtenir un peu de temps de jeu dans la rotation. Demi-finaliste en 2019, la Tunisie figure parmi les outsiders de la compétition. Elle devrait pouvoir sortir de sa poule relativement facilement, portée notamment par Khazri ou Skhiri. Reste à savoir si les Aigles de Carthage réaliseront le même exploit qu’en 2004, date de leur seul titre à la CAN. 

12/01 – 14h : Tunisie – Mali / 16/01 – 17h : Tunisie – Mauritanie / 20/01 – 20h : Gambie – Tunisie

Nicolas Pépé (Côte d’Ivoire)

Serge Aurier, Éric Bailly, Maxwell Cornet, Franck Kessié, Jérémie Boga, Wilfried Zaha ou Sébastien Haller. Sur le papier, la sélection ivoirienne fait partie de l’une de celle qui dispose le plus de stars. Après une élimination dès les poules en 2017 et en quarts face à l’Algérie en 2019, les Éléphants sont parmi les favoris de cette édition. Pour Nicolas Pépé, qui a vu son temps de jeu s’amenuiser ces derniers mois avec Arsenal, la CAN arrive également à point nommé. Pépé

Il devrait retrouver une place de titulaire dans une sélection qui a toutes ses chances d’aller loin dans la compétition. Peut-être un bon moyen de retrouver de la confiance avant de revenir à Londres en février. 

12/01 – 20h : Guinée équatoriale – Côte d’Ivoire / 16/01 – 17h : Côte d’Ivoire – Sierra Leone / 20/01 – 17h : Côte d’Ivoire – Algérie

Mohamed Elneny (Égypte)

Pays le plus titré de l’histoire de la CAN, l’Égypte voudra effacer la déception d’un huitième de finale perdu à la maison en 2019. Portés par Mohamed Salah, les Pharaons s’appuieront également pour Mohamed Elneny au milieu de terrain. Bien qu’il ne soit qu’un joueur de rotation cette saison, son expérience de la Premier League sera capitale dans une sélection composée majoritairement de joueurs évoluant en Afrique et au Moyen-Orient. L’Égypte fait donc également partie des outsiders de cette compétition et un bon Elneny sera important pour permettre aux Pharaons d’aller le plus loin possible. 

11/01 – 17h : Nigeria – Égypte / 15/01 – 20h : Guinée-Bissau – Égypte / 19/01 – 20h : Égypte – Soudan

Bien que la CAN nous prive de cinq joueurs de l’effectif, elle semble arrivée à point nommé pour certains joueurs comme Aubameyang ou Pépé, qui ne semblent plus entrer dans les plans de Mikel Arteta. Pour Elneny et Rekik, elle sera l’occasion de gagner du temps de jeu mais pour Partey, auteur d’un très bon match face à Manchester City, son absence risque d’être plus préjudiciable d’autant que le Ghanéen semble retrouver le niveau qui était le sien à l’Atletico. Dans tous les cas, nous leur souhaitons bonne chance et espérons que pour eux, ainsi que pour leur pays, ils aillent le plus loin possible. 

Tous les matchs seront diffusés sur les antennes de BeIN Sports.

1/8e de finale : 23/01 au 26/01

1/4 de finale : 29-30/01

1/2 finale : 02-03/02

Finale : 06/02

Antoine #AFC