Mais vous avez rien compris en fait ?

Cet article est à destination des fans du Barça. Je vous vois venir, vous allez me dire : pourquoi parler des Catalans sur Arsenal French Club ? Et bien parce qu’hier soir, alors que l’on savourait tranquillement la victoire face à Villa, le Arsenal Bashing, véritable sport national pour certains, a encore fait des siennes sur les réseaux. La faute à un excellent match d’Aubameyang, auteur d’un doublé dans le Clasico.

11 décembre 2021. Arsenal s’apprête à défier Southampton à l’Emirates mais l’attraction de la journée ne se situe pas sur le terrain. Pierre-Emerick Aubameyang, rentré trop tard de France, est écarté du groupe par Mikel Arteta. Le divorce entre le joueur et le club est désormais consommé. Un temps annoncé au Qatar, le Gabonais rebondit finalement au Barça, après avoir résilié son contrat à Arsenal qui a payé environ 8 millions d’euros au Gabonais selon The Times. Une indemnité largement compensée par les 30 millions d’euros de salaire que le club aurait du lui verser jusqu’à juin 2023, ce qui semblait déjà difficile à comprendre pour certains.

Et depuis son arrivée en Catalogne, PEA renait avec déjà 9 buts inscrits, quand il n’en avait marqué que 4 lors de la moitié de saison avec les Gunners. Certains twittos s’en donnent alors à coeur joie… 

Sans refaire l’histoire de sa prolongation de contrat à Arsenal, sa situation dans l’équipe était devenue problématique depuis déjà plus d’un an, cible de critiques, il aura traîné son brassard de capitaine comme un boulet. Car au Barça, PEA est redevenu un joueur parmi les autres. Il n’est plus capitaine, plus cadre du vestiaire et peut se concentrer exclusivement sur le jeu. Une période qui n’est pas sans rappeler ses débuts à Arsenal, où il avait terminé ses deux premières saisons complètes à 22 buts.

Auba a retrouvé un championnat moins relevé, avec plus d’espaces et qui correspond parfaitement à son style de jeu. De plus, il a retrouvé quelque chose qui le fuyait désespérément à Arsenal : la confiance devant le but. Alors, le but de cet article, c’est juste de vous rappeler que TOUT LE MONDE a été gagnant dans transfert. Le joueur d’abord, qui retrouve ses standards habituels. Le Barça, évidemment, qui a pu bénéficier d’une arrivée d’un bon joueur gratuitement. Et puis évidemment Arsenal, qui a fait une économie salariale et surtout qui va mieux dans le jeu, avec cinq victoires en six matchs depuis le départ du Gabonais.

Alors voilà, il nous semblait bien de clarifier la situation car on s’est tous retrouvés énervés hier soir, alors qu’on était hyper contents pour Auba. Cet article nous a permis d’extérioriser, d’aller mieux, et puis paf : le cas Saliba. À quand le Arsenal Bashing aux Jeux Olympiques ?

Antoine #AFC