Nos joueurs en prêt : des bilans et des choix (Partie 1/2)

C’était l’une des premières marques de l’ère Arteta au mercato estival et hivernal : se servir des prêts pour donner du temps de jeu à certains et libérer des joueurs devenus indésirables. En effet, les prêts avaient deux vertus : satisfaire des besoins de développement pour les jeunes joueurs, mais aussi se défaire de joueurs que le board n’a pas réussi à vendre. Ces deux enjeux semblent d’autant plus critiques au vu d’une prochaine saison sans compétitions européennes et donc sans revenus associés. Il semblait donc nécessaire de faire le point en deux parties sur ces prêts mais aussi d’avoir vos points de vue sur l’avenir de ces joueurs.

 

 

Konstantinos Mavropanos 

Défenseur central grec – 23ans – en prêt au VFB Stuttgart depuis le 16 juillet 2020

“Dinos” face à son avenir.

Bilan du prêt : 22 matchs dont 19 titulaires – 5 cartons jaunes – 78% de passes réussies – 6.92 de note sur WhoScored.com

Après avoir traversé plusieurs blessures en début de saison (blessure à l’aine et déchirure du ménisque), le jeune défenseur s’est installé dans une défense à 3 en Bundesliga. Une place de défenseur central droit qui a permis de mettre en évidence sa polyvalence mais aussi ses qualités physiques. Il s’est installé dans le onze titulaire à partir du début d’année 2021, où il a permis au VFB de se maintenir à la 10ᵉ place. Des performances qui lui ont valu une première sélection nationale avec l’équipe grecque et même une titularisation lors d’un match amical contre l’Honduras.

Le poste de Mavropanos est aujourd’hui l’un des postes clefs dans la structuration de l’effectif, avec une charnière centrale qui a régulièrement changé depuis le début de saison. Le poste de défenseur central droit semble d’autant plus critique étant donné le départ probable de Luiz et l’irrégularité des performances de Holding. Cependant, le retour du défenseur grec coïncide aussi avec le retour de Wiliam Saliba, auteur de solides prestations avec Nice. Arsenal ne semble pourtant pas avoir le luxe de se passer de talent, notamment sur les postes défensifs.

Le duel semble donc lancé à distance entre les deux joueurs pour savoir qui viendra concurrencer Holding, à moins qu’une défense à trois vienne relancer le débat ?

168
Quel choix pour Konstantinos Mavropanos la saison prochaine ?

 

Joe Willock 

Milieu axial anglais – 21 ans – en prêt à Newcastle depuis le 1er février 2021

Joe le flutiste

Bilan du prêt : 14 matchs dont 12 titulaires – 8 buts – 77% de passes réussies – 7.13 sur WhoScored.com

Le jeune international espoir anglais est enfin sorti de sa coquille. En prêt depuis le mois de février, le milieu de terrain axial n’en finit pas de marquer et a été décisif dans la course au maintien des Magpies. C’est sa capacité à s’imposer si rapidement qui a le plus surpris tout le monde, en plus de marquer contre de grosses écuries (Liverpool, Leicester, Man City…). En effet, plutôt relégué à un rôle de second ou troisième couteau sous nos couleurs, Joe n’a pas eu beaucoup de temps de jeux cette saison exceptée en Europa league. Mais malgré ce manque de rythme, il a semblé être porté par la confiance de Steve Bruce qui déclarait récemment vouloir le signer définitivement cet été.

Alors que faire du Baby Gunner, lui qui n’a jamais réussi à confirmer son talent avec l’équipe première ? Arteta l’a utilisé à la fois en milieu offensif pur mais également aux côtés de Partey ou Elneny dans un milieu à 4 à plat.  Son profil ne semble pas correspondre aux besoins de l’équipe actuelle qui a besoin de fonds pour alimenter des postes en souffrance. De plus, les récentes performances du jeune anglais ont amélioré sa valeur sur le marché des transferts, ce qui n’est pas le cas de plusieurs des joueurs en partance cet été.

Est-ce que ce nouvel élan de confiance lui permettra de retenter sa chance en équipe première ou est-ce un tremplin pour aller voler de ses propres ailes ailleurs ?

 

168
Quel choix pour Joe Willock la saison prochaine ?

 

Ainsley Maitland-Niles

Latéral / milieu central anglais – 23 ans – en prêt à West Bromwich Albion depuis février 2021

 

Bilan du prêt : 14 matchs dont 14 titulaires – 77% de passes réussies – 6.48 de note sur WhoScored.com

Une très grande confiance et du temps de jeu pour le couteau suisse anglais, mais une relégation pour les Baggies. Connu plutôt sur des postes de latéraux, on connaissait la polyvalence d’Ainsley et sa capacité à être bon un peu partout sans être flamboyant. C’est au poste de milieu relayeur qu’il s’est installé dans le 11 de départ de Sam Allardyce sans jamais en ressortir et en finissant une majorité de ses matchs. Il n’a malheureusement jamais été décisif pour son équipe (0 Pd 0 but) malgré quelques victoires intéressantes 5-2 contre Chelsea et 3-0 contre Southampton.

Comble du sort, c’est une défaite contre Arsenal 3-1 qui va venir anéantir tout espoir de maintien pour les coéquipiers du vétéran Branislav Ivanovic. Pourtant, le jeune anglais de 23 ans a pris goût à ce temps de jeu qu’il ne semble plus vouloir lâcher d’après The Telegraph en indiquant notamment son souhait de quitter Arsenal à l’intersaison. Son contrat se terminant fin 2023, aucune prolongation n’a été proposé pour le moment.

La polyvalence d’AMN nous a souvent manqué cette saison, mais pourrons-nous retenir un joueur qui se cherche encore et qui a besoin de stabilité ?

166
Quel choix pour Ainsley Maitland-Niles la saison prochaine ?

 

Matteo Guendouzi

Milieu relayeur français – 22 ans – en prêt au Hertha Berlin depuis juin 2020

 

Du caractère et des bouclettes

Bilan du prêt : 24 matchs dont 20 titulaires – 2 buts – 3 passes décisives – 86% de passes réussies – 6.73 de note sur WhoScored.com

« Oui, j’ai besoin de ressentir un amour de la part de mes coéquipiers, du coach, du club. Les gens te donnent leur confiance donc toi tu veux te battre pour eux et tu as envie de les rendre heureux. » Cet aveu dans l’article de France Football, c’est une déclaration d’amour ou plutôt un je t’aime moi non plus. Tantôt brillant, tantôt agaçant, c’est aussi ce caractère qui lui a valu de devenir capitaine en équipe de France espoir et de prendre place du côté de la Bundesliga.

Après un départ intéressant et porté par son entraineur Bruno Labbadia, Mattéo va enchainer les matchs en tant que titulaire avant que le changement d’entraineur impacte le temps de jeux du français. Le nouvel entraineur Pal Dardai va alors le remettre en question en lui faisant démarrer plusieurs matchs sur le banc. Il va alors regagner sa place et finir titulaire en fin de saison aux côtés de Lucas Tousard l’ex-Lyonnais. Mattéo va malheureusement sortir sur blessure le 6 mai dernier avec une fracture du métatarse qui risque de l’éloigner plusieurs semaines des terrains. Son contrat prendra fin en 2022 chez les Gunners et une décision devra être prise rapidement par le staff d’Arteta.

Du caractère, du talent et de la volonté, n’est-ce pas ce qui a pu manquer à Arsenal cette saison ? Mais comment gérer un profil si rebelle ? Alors du ménage ? Ou une nouvelle chance ?  

 

167
Quel choix pour Mattéo Guendouzi la saison prochaine ?

 

#Thomas D #AFC