Thomas Vermaelen met un terme à sa carrière !

Défenseur exemplaire des Gunners entre 2009 et 2014, Thomas Vermaelen raccroche les crampons, après une carrière professionnelle qui a duré 17 ans. Âgé de 36 ans, il va désormais s’attaquer à un nouveau défi en tant qu’adjoint de la sélection belge. 

Formé à l’Ajax Amsterdam, Thomas Vermaelen se révèle très jeune en défense centrale. Après un titre de champion et deux Coupes des Pays-Bas, le Belge rejoint Londres a l’été 2009 contre 12 millions d’euros. Très vite, il s’impose en charnière centrale aux côtés de William Gallas et réalise une saison incroyable d’un point de vue individuel. Il marque même huit buts au cours de cette saison et est élu joueur du mois d’août et de septembre du club. Mieux, il est présent dans l’équipe type de la saison 2009-2010 de Premier League. 

Malheureusement, l’histoire entre Arsenal et Thomas Vermaelen avait trop bien commencée et le Belge se blesse en sélection en début de saison 2010-2011. Une blessure au tendon d’Achille qui le rend indisponible de septembre 2010 à avril 2011. Cela ne l’empêche pas de conserver la confiance d’Arsène Wenger et il est même promu vice-capitaine à l’inter-saison 2011-2012, après le départ de Fabregas à Barcelone. 

Une fin en dents de scie

Son exercice 2011-2012 est plutôt de bonne facture et Vermaelen s’offre même le luxe de marquer six nouveaux buts. La saison suivante, il est propulsé capitaine à la place de Van Persie et prolonge son contrat, le club justifiant alors “c’est un joueur spécial qui a toujours apporté une grande contribution sur le terrain.” Mais dans le même temps, le Belge doit composer avec Laurent Koscielny et Per Mertesacker qui deviennent de plus en plus incontournables en charnière. Si bien qu’au printemps 2013, Arsène Wenger fait même le choix de se séparer de son capitaine. L’Alsacien expliquait que “les joueurs savent que je peux faire tourner avec nos trois défenseurs centraux depuis le début de saison, selon les bonnes et moins bonnes périodes de chaque joueur. Vermaelen a accepté cela de manière remarquable.”Koscielny : « Parler nous aide, Per et moi. » - Arsenal French Club

Or l’influence du Français et de l’Allemand ne va cesser de croître quand celle du Belge va diminuer. Il perd le brassard au profit de Mikel Arteta et se blesse au dos à l’aube de la saison 2013-2014, sa dernière à Arsenal. Arsenal French Club analysait d’ailleurs dans un article

“Le manque de joueurs en défense centrale (départ de Squillaci, prêt de Miquel et de Djourou) n’offre de toute façon pas trop d’options à Wenger et l’international belge (41 sélections) devrait être classé troisième dans la hiérarchie des défenseurs centraux. Malgré tout, il semble assez difficile pour le Belge de revenir et de s’imposer véritablement comme titulaire dans la défense centrale, du moins sur le court terme. Pour le moment Mertesacker et Koscielny semblent bien en place et assez complémentaires. Il est certain qu’Arsène donnera sa chance à Vermaelen et ce sera alors à lui de prouver qu’il a envie de retrouver son niveau qui l’avait mené au capitanat d’Arsenal. Reste à savoir s’il en aura la force.”

Vermaelen finit la saison avec seulement 14 matchs de Premier League et quitte le club à l’été 2014 pour le FC Barcelone. En Catalogne, il accumulera les titres dans un rôle de remplaçant, après avoir soulevé la Cup lors de sa dernière saison à Arsenal. Par la suite, Thomas Vermaelen signe au Vissel Kobe, le club d’Andres Iniesta. Il reste au Japon trois saisons avant donc de raccrocher les crampons. Des nouveaux défis l’attendant désormais en tant qu’adjoint de la sélection belge. Nul doute que son leadership sera précieux aux Diables Rouges ! 

Antoine #AFC