Tottenham – Arsenal : All or Nothing

On ne le présente plus. Le North London Derby, fruit d’une rivalité centenaire, sera peut-être le juge de paix de la saison des deux ennemis. En cas de victoire, Arsenal validera officiellement sa place dans le Top 4, synonyme de qualification pour la Ligue des Champions, une première depuis 5 ans. Tout autre résultat maintiendrait le suspense entier dans la course à l’Europe.

Initialement prévu le 16 janvier, le derby avait dû être reporté. Une hécatombe de blessures, des cas de covid et des joueurs partis à la CAN, laissaient Arsenal sans le nombre de joueurs requis pour jouer (13 joueurs de champ et un gardien de but)Il a ensuite fallu attendre le mois d’avril pour connaître la nouvelle date du match. Et c’est tout naturellement, qu’il a été décidé par la Premier League et les diffuseurs de le replacer à trois matchs de la fin du championnat. N’y voyez pas du tout une volonté hollywoodienne de faire de ce match une finale. Aucunement. Les producteurs de la série Amazon ne doivent pas non plus se languir de cet hasard du calendrier, point d’orgue d’une saison à rebondissements, comme Arsenal sait en offrir.

En tout cas nous voilà arrivé au moment tant attendu. Notre finale, dans une saison sans titres, mais avec une récompense tout aussi cruciale à la clé pour l’avenir du club. Car retrouver la Ligue des Champions, Arsenal en rêve depuis 5 ans. Si tel est le cas, ce serait la juste récompense du travail réalisé par la jeune équipe d’Arteta. Un billet pour la plus belle des compétitions européenne qu’ils peuvent valider dès jeudi sur la pelouse de Tottenham.

Mais la tâche s’annonce ardue. D’une part, les Spurs peuvent toujours espérer chiper la quatrième place à leur adversaire du soir. Les hommes de Conte restent sur un bon match nul face à Liverpool. D’autre part, les Gunners seront toujours privés de Partey, Tierney et peut-être de White et Saka. Des absences majeures, mais les deux premiers cités n’ont pas empêché la troupe d’Arteta d’enchaîner quatre victoires face à Chelsea, Manchester United, West Ham et Leeds. L’entraîneur espagnol le sait, compte tenu des enjeux autour de ce derby, ses joueurs n’ont pas besoin d’un grand discours de motivation. “Quand vous avez l’opportunité de remplir l’un de vos objectifs de la saison, vous ne pouvez plus attendre de jouer le match parce que c’est l’aboutissement de tous les efforts que vous avez réalisés au cours de la saison.” Place au jeu désormais.

 

J22 Premier League, 20h45, 12 mai 2022 :

Tottenham – Arsenal


Julien Benesteau

Crédit photo : Icon Sport