Tout pour le dernier carré : retour sur les 8ᵉ de finale

Parmi les dix Gunners sur la ligne de départ de cette Coupe du monde, huit étaient encore présents en 1/8e (Partey éliminé, White rentré au pays pour des raisons personnelles). Il n’en reste aujourd’hui plus que quatre. On fait le point.

Jesus sur béquille, la déception de Tomi et la fessée suisse

L’image que l’on redoutait est arrivée, celle d’un de nos joueurs cadres blessés. Cette image a été encore plus dure que prévu avec la perte de Gabriel Jesus pour plusieurs mois suite à une blessure contractée lors de son match face au Cameroun. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement et espérons le retrouver au plus vite. La sortie de Takehiro Tomiyasu a été très difficile à avaler après un gros match avec son équipe en tant que titulaire face à la Croatie qui avait pourtant ouvert le score. Malgré une boulette en début de match qui aurait pu coûter un premier but, notre latéral positionné défenseur central droit dans une défense à trois a fait de son mieux pour tenir jusqu’aux tirs au but.

La Suisse n’a quant à elle pas résisté longtemps au raz-de-marée de réalisme portugais. Une très lourde défaite pour une équipe qui n’a pas cessé de souffrir en prenant six buts dont quatre en deuxième mi-temps. Granit Xhaka n’a pas été aidé par sa défense, particulièrement perméable côté gauche où il a tenté de combler les brèches.

Saka, le piment sur le terrain, Wilo et Aaron sur le banc

Hasard ou pas, cette semaine, l’harissa rentrait au patrimoine mondial immatériel de l’Unesco, comme un clin d’œil à notre Lil Chili qui continue de flamber avec sa sélection. Titulaire et buteur pour la troisième fois dans ce mondial face au Sénégal, Bukayo Saka a semblé encore très en jambe sur son côté droit. Un but subtil du pied gauche en une touche de balle face à Edouard Mendy. 

Saliba et Ramsdale n’ont pas eu à utiliser leur machine à laver après leur match, puisqu’ils n’ont pas joué une seule minute lors de ces huitièmes de finale.

Martinelli qui danse et Turner en confiance

“Résiste ! Prouve que tu existes !” était un peu la chanson que devait fredonner Matt Turner après avoir défendu chèrement sa peau. Cinq arrêts pour le remplaçant de Ramsdale en club, sa responsabilité est très peu engagée dans les trois buts qu’il prend. Il est notamment l’auteur d’une très belle double parade à la 71e minute. Les États-Unis s’inclinent malheureusement 3-1 face aux Pays Bas.

La deuxième plus belle mobylette d’Arsenal était également de sortie pour le Brésil, Martinelli est sorti du garage pour faire vibrer la défense coréenne. En même temps, quoi de plus motivant que de jouer face à un joueur de Tottenham ? Rentré à la 70ᵉ minute, il percute et adresse notamment une offrande au vétéran Dani Alves, à deux doigts de marquer d’une reprise de volée mémorable.

Le Brésil de Martinelli affrontera la Croatie en quart de finale tandis que l’Angleterre de Bukayo Saka et d’Aaron Ramsdale sera opposée à la France de William Saliba dans un match qui s’annonce historique. Au moins un Gunner sera donc présent en demi-finale !

#Thomas