Arsenal – Everton : les notes du match

De retour de Grèce après une victoire en Europa League, nos Gunners recevaient Everton pour le compte de la 27ème journée de Premier League. Refroidi d’entrée par un but de Calvert-Lewin dès la première minute, Arsenal a su faire preuve de caractère à plusieurs reprises dans ce match d’une forte intensité. Même si tout n’était pas parfait, la bande d’Arteta obtient les trois points d’une victoire difficile, qui leur aurait peut-être échappée il y a quelques matchs. 

Les titulaires : 

Leno : 6/10
Il aurait pu mieux faire sur le but de Richarlison encaissé dans les ultimes secondes de la première période. En deuxième mi-temps, le portier allemand a sauvé ses troupes en réalisant des parades et sorties décisives dans les temps forts adverses. Arsenal aura besoin du Leno de la seconde période pour continuer sa course à l’Europe. 

Bellerin : 5/10 
Comme face à Newcastle le week-end dernier, le latéral espagnol a rempli sa tache défensive en contenant les débordements des Toffees. Il ne s’est pas montré très dangereux offensivement, ne proposant que trop peu de solutions dans le jeu à ses partenaires. 

Mustafi : 6/10 
À l’image de celle du club, la saison de Mustafi connait bel et bien un tournant sous l’air Arteta. Plus proche au marquage, premier sur de nombreux ballons aériens et plus juste dans ses interventions, le coach espagnol semble avoir réussi à tirer le meilleur de son défenseur allemand. Il a toutefois été en difficulté sur quelques offensives menées par la paire Richarlison – Calvert-Levin et sur le deuxième but des Toffees. 

David Luiz : 6/10 
Un peu perdu sur le premier but et à contre-temps sur le deuxième, le Brésilien n’a pas toujours rassuré, il a également été en retard sur des contres adverses, qui avec plus de réussite, auraient pu coûter cher aux Gunners. Côté positif, David Luiz a encore fait parler sa qualité de passe sur des transversales précises pour orienter le jeu, mais surtout avec cette passe décisive lumineuse vers Aubameyang pour le deuxième but.

Kolasinac : non noté
La fausse note du jour. Le latéral bosnien faisait son retour dans l’équipe après un gros mois d’absence. Touché à l’épaule, il a cédé sa place à Saka dès la 18e minute de jeu. Avant cela, Kola a montré un peu naïveté en suivant Mina au marquage, couvrant tous les joueurs d’Everton du hors-jeu sur leur premier but. Espérons que son indisponibilité ne soit pas trop longue. 

Saka : 6/10
Remplaçant au coup d’envoi du match, notre pépite anglaise est restée moins longtemps que prévu au repos. Rentré pour pallier la blessure de Kolasinac, le désormais latéral gauche nous a encore démontré sa précision en adressant un centre parfait pour l’égalisation d’Eddie Nketiah. 10 passes décisives toutes compétitions confondues cette saison pour Saka, qui s’est montré moins inspiré en seconde période, avec quelques passes hasardeuses et des pertes de balles inhabituelles. Le jeune Gunner semblait emprunté physiquement.

Ceballos : 7,5/10 
Le milieu de terrain espagnol renaît depuis sa blessure. Véritable dépositaire du jeu des Gunners, Ceballos a pris les rennes de l’animation offensive et ça se sent. Passes rapides vers l’avant, volonté de relancer propre, sens du jeu ; le numéro 8 a également tenu un rôle défensif déterminant en réalisant de nombreuses interceptions et en se montrant agressif, à l’image de ses duels avec Richarlison. 

Xhaka : 7/10 
Malgré des transmissions de balles lentes en début de match, le milieu suisse a encore prouvé son importance dans le jeu d’Arsenal. Face à Everton, il a montré l’exemple dans l’envie et la manière de jouer en exerçant pendant toute la rencontre un pressing intense, à l’image de la frappe sur la barre de Nketiah qui a suivi une récupération haute de Xhaka. Il s’est aussi révélé très précieux dans la conservation et la temporisation dans des moments cruciaux où Arsenal a dû faire le dos rond. Match très complet. 

Özil : 6,5/10
Plus d’activité, des retours défensifs intéressants et des gestes techniques efficaces, là aussi Arteta semble avoir redonné un élan dans la saison du meneur de jeu allemand. Mesut Özil s’est montré plus disponible dans une rencontre à haute intensité, en se déplaçant de façon intelligente et en proposant même plusieurs courses vers l’avant qui auraient pu aboutir à des situations dangereuses. Sorti sous les applaudissements de l’Emirates, théâtre de la bonne forme actuelle de notre numéro 10. 

Pépé : 5,5/10
L’Ivoirien est peut-être le joueur que l’on a le moins vu sur le plan offensif. Mis à part sa passe décisive pour Aubameyang au retour des vestiaires, Nicolas Pépé n’a pas énormément pesé sur la défense d’Everton. Grâce à sa qualité technique, il s’est toutefois montré précieux dans le jeu court pour aider l’équipe à se sortir de situations délicates. Ici aussi, le technicien espagnol a réussi à libérer l’ancien lillois pour le rendre plus efficace.

Nketiah : 6,5/10 
Le jeune attaquant était aligné pour la deuxième fois consécutive en championnat à la pointe de l’attaque, malgré les bonnes performances de Lacazette ces derniers matchs. Bien qu’il n’ait pas le même poids sur les défenses que ce dernier et un jeu d’appuis moins tranchant, Eddie Nkethiah a parfaitement rempli sa mission en débloquant son compteur en Premier League d’une belle finition. 

Aubameyang : 8/10
Élu homme du match à juste titre, Aubame a inscrit ses 16e et 17e réalisations de la saison rejoignant ainsi Jamie Vardy à la première place du classement des buteurs. Avec ces deux buts supplémentaires, il démontre encore toute l’étendue de son talent : un superbe plat du pied – petit filet (non sans rappeler un autre numéro 14 du club), et une tête précise qui vient crucifier le portier des Toffees. Il a aussi, comme à son habitude, parfaitement rempli son rôle défensif en réalisant de nombreux allers-retours sur son aile gauche. Notre capitaine est toujours aussi important et décisif.

Les remplaçants : 

Saka (voir plus haut)

Torreira (non noté) 
Guendouzi (non noté)

#Lucas #AFC

10, match parfait ; 9, match exceptionnel ; 8, très bon match ; 7, bon match ; 6, match satisfaisant ; 5, match moyen ; 4, match insuffisant ; 3, mauvais match ; 2, très mauvais match ; 1, match exécrable ; 0, match ponctué d’un comportement inadmissible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *