Arsenal s’impose à l’arraché sur le terrain de Cardiff

Pour le dernier match avant la coupure des matchs internationaux, Arsenal se déplaçait au Pays de Galles pour y affronter le promu Cardiff, qui n’avait toujours pas marqué cette saison et qui avait donc tout l’air d’un adversaire prenable, même au regard des difficultés récentes des Gunners en déplacement.

À l’occasion de cette rencontre, Unai Emery aligne pour la première fois Lacazette dès le coup d’envoi. Cette décision a pour conséquence de pousser Aubameyang sur la droite et Mkhitaryan sur le banc, tandis qu’Özil retrouve sa place dans le onze suite à son forfait du week-end dernier. Pour le reste, c’est du classique avec notamment Guendouzi qui enchâine une quatrième titularisation consécutive aux côtés de Xhaka.

 

1è mi-temps :

La rencontre débute timidement et il faut une première boulette de Cech pour la lancer. Le gardien tchèque rate une passe facile et offre une occasion en or à Harry Arter qui, sans doute surpris par ce cadeau, rate sa frappe et l’envoie dans les nuages.

Arsenal réagit sur corner, où Lacazette est trouvé premier poteau pour une déviation du talon qui offre à Ramsey une belle possibilité de frappe. C’est cadré mais Etheridge, est sur la trajectoire et envoie le ballon en corner. Xhaka s’en charge et envoie le ballon vers le premier poteau où Mustafi gagne son duel et envoie une tête puissante sous la barre transversale. Arsenal ouvre donc le score à la suite d’un et même de deux corners bien tirés et travaillés, une des nouveautés du style Emery (0-1, 12è).

MUSTAFI HEADER

Les  Gunnersse mettent dans une situation idéale avec cette ouverture du score précoce. Les joueurs de Cardiff semblent sans repères et après une erreur de l’ancien lorientais Ecuele-Manga, Monreal n’est pas loin de porter l’avance des siens à deux buts.

Mais les locaux laissent passer l’orage et finissent par réagir après cette séquence en faveur des Gunners. Ils profitent des failles qui existent toujours dans la défense londonienne. Ward n’est ainsi pas loin de reprendre un centre à bout portant mais le ballon file heureusement devant le but. Dans la continuité, Howlett peut frapper mais tire de peu au-dessus alors que Cech semblait battu.

Après ces vingt premières minutes animées, la rencontre perd en intensité et devient franchement fade. Arsenal n’essaye pas d’enfoncer son adversaire et Cardiff, malgré toute sa bonne volonté, a du mal à se montrer dangereux. Le seul frisson vient dd’une belle frappe croisée de Lacazette à la 33è qui échoue sur le poteau.

Il ne se passe ensuite plus rien jusqu’au temps additionnel de la première période où les  Gunners offrent aux Bluebirds l’erreur qu’ils attendaient patiemment. Xhaka rate complètement sa transerversale pour Bellerin et rend le ballon aux locaux. Benett centre depuis la gauche et son ballon arrive jusqu’au deuxième poteau où Camarassa se retrouve seul après un contrôle un peu chanceux mais surtout après que la défense d’Arsenal est passé complètement au travers. Il ne se fait pas prier et fusille Cech à bout portant.

Les deux équipes rentrent donc aux vestiaires sur ce score de 1-1. Auteurs d’un bon début de match, les Gunners n’ont finalement pas volé ce score de parité tant ils se sont endormis après avoir ouvert le score. Généreux, les joueurs de Cardiff inscrivent là leur premier but de la saison.

 

2è mi-temps :

Le début de période est difficile, avec un Arsenal seulement dangereux sur corner, par Lacazette puis Mustafi.

Après dix minutes inquiétantes, Arsenal reprend enfin le match à son compte. Cela se traduit par la réapparition d’Özil sur le terrain, lui qu’on avait aperçu que par intermittence. L’Allemand prend enfin le jeu à son compte et Arsenal en profite très vite. C’est sur l’un de ses services que Lacazette, en pivot, talonne pour Aubameyang. L’attaquant gabonais s’avance et profite des espaces ouverts par l’appel de Lacazette pour frapper. Il trouve le petit filet d’un Etheridge impuissant et redonne l’avantage aux Gunners (63è).  C’est un soulagement pour les fans et pour Aubameyang, lui qui n’avait pas encore marqué cette saison.

Capture d’écran 2018-09-02 à 17.21.07

Mais ce deuxième but produit les mêmes conséquences que le premier pour Arsenal, à savoir un recul du bloc équipe sur le terrain. Loin de vouloir enfoncer Cardiff, les Gunners laissent les Gallois revenir dans le match et leur font même un nouveau cadeau à la 70è.

Les locaux égalisent ainsi à la suite de deux duels de la tête gagnés sur un coup franc plein axe envoyé dans la surface. C’est Ward qui est le buteur cette fois, bien aidé par le poteau (2-2, 70è)

Les Gunners réagissent timidement malgré une possession de balle proche des 80% dans les minutes qui suivent l’égalisation. Cardiff n’est en effet pas en reste et profite toujours autant des maladresses folles de la défense d’Arsenal. On sent que le but du 3-2 peut venir des deux côtés, ce qui n’est pas rassurant.

Il finit par venir et en plus du bon côté. Sur une énième phase de possession à l’entrée de la surface, Torreira (entré juste après le 2-2 à la place de Guendouzi) trouve une passe tout droit vers Lacazette qui, grâce à un bon contrôle orienté, peut se retourner et frapper fort du droit sous la barre pour redonner l’avantage à son équipe. Meilleur joueur cette après-midi côté Gunners, Lacazette inscrit lui aussi son premier but de la saison (2-3, 81è)

Capture d’écran 2018-09-02 à 17.20.32

Pour les dix dernières minutes, Özil puis Aubameyang sortent et sont remplacés par Welbeck et Mkhitaryan. Avec ses entrants, notamment l’excellent Torreira, Arsenal semble gérer cette fin de match, en tout cas avant les toutes dernières minutes du temps additionnel.

Les locaux se procurent en effet une dernière occasion à la 91è, à nouveau après un coup franc venu de loin et après une déviation de la tête. Cech fait un peu n’importe quoi et le salut d’Arsenal vient seulement d’un duel de la tête gagné par un Gunners.

Arsenal tient tout de même et arrache donc un premier succès à l’extérieur cette saison. Difficile de savoir quoi penser après ce match. Certes gagner à l’exterieur était devenu rare pour les fans mais il ne faut tout de même pas oublier qu’il s’agissait là d’un des déplacements les plus abordables de la saison, en tout cas sur le papier. Ce match a surtout été l’occasion de confirmer les manques d’Arsenal en défense. C’est aussi une rencontre qui devrait profiter à Lacazette et Torreira, dont les titularisations apparaissent de plus en plus évidentes.

Pour avoir une réponse, il faudra attendre deux semaines et le déplacement à Newcastle.

#AntoineP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *