Londres, ville de foot

Aux coins des rues, dans le métro, à l’entrée des stades se mélangent l’odeur des burgers à celle de la bière, les écharpes rouges croisent celles des Blues, les serveurs des pubs font la course pour rassasier tous les supporters assoiffés par la magie du football qui opèrent sous leurs yeux. Bienvenue à Londres, capitale historique du ballon rond.

Le football comme art de vivre
Il existe à Londres une véritable culture du foot. Il suffit de se promener dans la ville les jours de match, autour des stades, dans les pubs, pour prendre la mesure de l’engouement pour le foot dans la capitale. Ici la ferveur ne se mesure pas au nombre de maillots que vous avez ni à la taille de votre écharpe, mais à la passion que vous y mettez. Car c’est le mot, passion. Chaque londonien est un supporter, un fan. Cet amour pour le football se transmet de génération en génération. 
Il est aussi impressionnant de voir la fréquentation dans les stades. En effet, malgré des prix exorbitants, les supporters vont tout de même au stade, au nom de la passion. Même les équipes de divisions inférieures connaissent des affluences à rendre jaloux bien des clubs de Ligue 1.


Les figures de proue de la capitale

Bien que chaque club ait une histoire à raconter, tous n’ont pas le même rayonnement et la même réussite sportive. En effet, ces dernières années ont mises en lumière des clubs dits principaux. Au début des années 2000, à l’époque du Big Four, deux équipes londoniennes se démarquaient plus que les autres : Arsenal et Chelsea. Au fil du temps et avec l’apparition du Big Six, on en compte maintenant trois : les deux précédentes et Tottenham. Cependant, il serait dommage d’oublier les autres équipes de la ville, sans qui le charme du foot anglais n’aurait pas la même saveur : Fulham, Brentdford, Queens Park Rangers (à l’ouest), Charlton, Millwall, Crystal Palace (au sud), Leyton Orient, West Ham (à l’est).

La place d’Arsenal dans le coeur des londoniens
Le club du Nord de Londres tient une place très particulière dans le coeur des londoniens. Pour s’en rendre compte, rien de tel qu’une promenade aux abords de l’Emirates Stadium. C’est impressionnant de sentir le poids de l’histoire du club sur la ville et ses habitants : les statues des légendes, des citations mythiques, des dates historiques qui en font un lieu chargé d’histoire, frissons garantis ! Cette sensation est largement renforcée par la proximité avec Highbury, situé à seulement 300 mètres à vol d’oiseau de l’Emirates. Le théâtre des Invincibles est la preuve intacte de l’impact du club sur le football anglais.
Souvent considéré comme l’équipe la plus importante de Londres, à tort ou à raison, Arsenal tient notamment ce titre de sa domination du football anglais dans les années 1930 à 1940 avec le légendaire coach Herbert Chapman, qui a très largement participé à l’histoire du club (3 titres majeurs pendant cette époque, il décédera au cours de la saison du 3ème titre, en 1934). Nous devons aussi à cet ancien coach légendaire des Gunners d’avoir fait renommer la station de métro proche du stade au nom d’Arsenal.

Mais comment ne pas parler de l’ère Wenger lorsqu’il s’agit d’évoquer Arsenal. Son nom est pour toujours associé à la réussite du club.
Au début des années 90, George Graham, légendaire coach de l’époque, instaure un schéma tactique basé sur la défense. Les Gunners enchainent alors les courtes victoires ou les matchs nuls, malgré la recrue de notre attaquant vedette Ian Wright. Cette période n’est pas la meilleure au niveau du spectacle pour les fans, c’est l’historique “Boring Arsenal”.
Mais comme un second souffle, à partir de 1996, le manager français a su mener ses troupes à de grands succès avec un jeu léché et une tactique tournée vers l’attaque, et ainsi fédérer tout un peuple derrière son équipe. Le plus marquant étant bien évidemment le titre de Champion de 2004, le sacre des Invincibles avec Henry, Pires, Bergkamp, Vieira, et consorts… Avec un total de 13 trophées nationaux, le club est également le plus titré de la capitale devant Chelsea, qui est toutefois la seule équipe de Londres à avoir remporté la Ligue des Champions.

Souvent décriés, toujours adorés, les Gunners ont su, savent encore et sauront toujours séduire des dizaines de générations, à Londres et dans le monde entier.

#Lucas
#COYG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *