Un petit Arsenal s’impose contre Cardiff (2-1)

Après la déception de l’élimination en FA Cup contre Manchester United vendredi, Arsenal retrouvait la Premier League et donc la nécessité de la victoire pour continuer à lutter dans la course acharnée au Top 4 et à la Ligue des Champions. Pour l’occasion, L’Emirates Stadium accueillait Cardiff, profondément marqué par la disparition d’Emiliano Sala et du pilote de l’avion qui le transportait de Nantes à Cardiff en début de semaine dernière. 

Dans ce contexte particulier, un hommage était rendu avant le coup d’envoi de la part de tous les supporters et des joueurs et entraineurs des deux camps. C’est dans ce contexte de grande émotion et de solidarité qu’était ensuite donné le coup d’envoi.

1ère période:

Sans surprise, ce sont les Gunners qui débutent le mieux ce match. Forcément moins pris par l’émotion que leurs adversaires, les coéquipiers de Mesut Özil, de retour comme titulaire et capitaine pour cette rencontre, se procure une occasion dès la deuxième minute. Guendouzi trouve Kolasinac d’une belle passe entre deux défenseurs, et le centre du latéral arrive jusqu’à Lacazette, dont la frappe est malheureusement sauvée par un défenseur adverse.

Ce bon début ne lance pourtant pas les Gunners dans leur match. Une fois ces premières minutes passées, c’est même Cardiff qui prend le dessus pour le reste de la première période. Les Gallois multiplient les offensives et se procurent même deux situations chaudes, d’abord sur une demi-volée puis sur une tête, mais qui à chaque fois ne trouvent pas le cadre.

De son côté, Arsenal, comme souvent dans ces matchs supposés abordables, a du mal à mettre du rythme et à faire mal à son adversaire. Les Gunners jouent au ralenti et manque d’imagination devant, malgré le retour d’Özil. Guendouzi est le seul à surnager, tandis que Torreira, et Elneny encore davantage, sont très discrets.

SUPER KOLA

Le seul frisson que les Gunners offrent à leur supporter est ainsi l’oeuvre de Lacazette qui juste avant la mi-temps, s’effondre dans la surface. À vitesse réelle, on ne voit pas très bien où se situe le contact, mais l’on découvre au ralenti que le pied d’appui de Lacazette a bien été écrasé et que Mike Dean, historiquement impopulaire chez les fans d’Arsenal, aurait pu ou du désigner le point de penalty.

Mais il n’en est rien et les deux équipes regagnent les vestiaires sur ce score nul et vierge.

2ème période:

Comme on pouvait s’y attendre, Emery procède à un changement dès la reprise. Iwobi remplace Elneny dans ce qui constitue déjà le 20ème changement cette saison à la mi-temps d’Emery (le record sur une saison de championnat est à 29).

Et comme souvent, ce changement va s’avérer inspiré puisque le Nigérian va apporter l’étincelle qui manquait tant à l’attaque des Gunners.

Mais la lumière ne vient pas immédiatement, et Arsenal est mieux dans son match, la première situation est à mettre à l’actif de Cardiff. En bonne position dans la surface de Leno, Niasse est contré au dernier moment par un beau tacle de Mustafi, plutôt convaincant pour son retour.

Mis en danger, les Gunners vont enfin se rassurer. Aux abords de la surface, Iwobi trouve une superbe passe pour Kolasinac dans la surface. Le latéral arrive avant son défenseur et touche le ballon avant de se faire faucher par le tacle d’Ecuele Manga. Mike Dean n’hésite pas et siffle penalty. Aubameyang s’en charge et inscrit son 15ème but de la saison en championnat, le 18ème toutes compétitions confondues.

LACA AUBAM

Ce but libère les Gunners qui multiplient ensuite les offensives. Iwobi encore lui, après un bel échange avec Özil, accélère de manière assez impressionnante sur la gauche avant de frapper, mais le gardien adverse effectue un bel arrêt.

Alors qu’on entre dans les 10 dernières minutes, Arsenal cherche encore ce second but qui soulagerait tout le monde. Il va venir à la suite d’un exploit individuel de Lacazette. L’attaquant français subit un tacle au niveau de la ligne médiane mais il reste debout et accélère. Les défenseurs adverses tergiversent et le laissent ainsi pénétrer dans la surface sur la droite. Lacazette ne se fait alors pas prier pour s’avancer et frapper du droit. Son tir croisé est imparable et offre le break aux Gunners. Arsenal mène alors 2-0 et on pense le match bouclé (83ème).

Les Gunners se procurent d’ailleurs plusieurs occasions d’inscrire un 3ème but mais Ramsey par deux fois ainsi qu’Aubameyang, se montrent trop imprécis pour y parvenir.

Pire encore, c’est Cardiff qui va réduire le score dans le temps additionnel et priver à nouveau Arsenal d’un clean sheet. Après une série de seconds ballons récupérés par Cardiff, Mendez-laing, sur la droite de la surface, déclenche une frappe puissante et légèrement enroulée du gauche sur laquelle Leno ne peut rien. Cardiff marque un but davantage important pour le symbole dans ce contexte si particulier.

GUENDEANZI

Arsenal s’impose donc tout de même et met la pression sur Chelsea, qui se déplace ce mercredi sur le terrain de Bournemouth. C’est également une bonne opération dans la mesure où United a concédé dans le même temps le match nul sur sa pelouse face à Burnley, et ce malgré un retour spectaculaire dans les 5 dernières minutes (2-2). Prochain rendez-vous dimanche avec le déplacement à City.

#AntoineP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *