Arsenal – Liverpool : un rapport de force à inverser

C’est LE choc de cette 10ᵉ journée de Premier League. À 17:30 ce dimanche, Arsenal reçoit Liverpool. Les Reds connaissent un début de saison compliqué et doivent absolument se relancer s’ils veulent remonter dans la première partie du classement. Nous sommes aujourd’hui très loin des situations des années précédentes où Liverpool était en position de force face aux Gunners. Désormais, c’est bien Arsenal qui se dispute la première place du championnat avec Manchester City et distance Liverpool de 11 points au classement de Premier League. Un rapport de force qui peut définitivement tourner en faveur des hommes de Mikel Arteta ce dimanche.

 

Une artillerie inarrêtable

Les supporters peuvent exulter : certains n’avaient peut-être tout simplement jamais vécu un tel départ d’Arsenal. Auteurs de 9 victoires lors de leurs 10 premiers matchs toutes compétitions confondues, les Gunners occupent la seconde place du classement de Premier League (avec deux points de retard et un match de moins que Manchester City) et sont premiers de leur groupe d’Europa League. Mis à part un faux pas face à Manchester United, l’équipe de Mikel Arteta ne laisse aucunes miettes aux équipes adverses. 

Ils n’ont pas encore affronté de grosses équipes“, diront certainement les plus médisants. Pourtant, les Gunners ont remporté des matchs face à des adversaires où d’autres se sont cassés les dents. Une victoire 2-1 face à Fulham qui a tenu en échec Liverpool (2-2) et a battu Brighton, 6ᵉ de Premier League. Une autre victoire 2-1 face à Aston Villa qui a tenu en échec le géant Citizen (1-1). Et surtout une victoire 3-1 face à l’éternel rival du nord de Londres, Tottenham, où les Spurs n’ont pas existé alors qu’ils se situaient à la 3ᵉ place de Premier League. 

Ces victoires sont loin d’être anodines et ce sont des points qui seront extrêmement précieux en fin de saison. C’est aussi cette capacité à gagner ces matchs “casse-pipe” qui définit cette version 2022-2023 de l’Arsenal de Mikel Arteta. Au-delà du jeu collectif somptueux proposé depuis le début de saison par les Gunners, les supporters assistent également petit à petit à la naissance d’une équipe qui peut enfin se permettre de viser haut, très haut. Cependant, le défi qui attend les Gunners ce dimanche s’annonce encore plus conséquent puisqu’ils affrontent Liverpool, un golgoth blessé mais très loin de s’avouer vaincu. 

 

Liverpool n’est plus Goliath

Un défi conséquent effectivement puisque pour la première fois cette saison, Arsenal affronte sa grande bête noire de ses dernières années : Liverpool. C’est simple, Arsenal n’a gagné qu’un seul des 14 derniers matchs de Premier League face à Liverpool. La dernière fois qu’Arsenal s’est imposé face à Liverpool en Premier League, c’était lors de la 36ᵉ journée de la saison 2019-2020, où les Reds étaient déjà sacrés champions et jouaient sans enjeu. Pour avoir une autre victoire face aux Reds en Premier League, il faut remonter au 04 avril 2015 avec cette fameuse victoire 4-1 où les Gunners avaient étrillé les joueurs de Liverpool. Arsène Wenger était sur le banc et les buteurs étaient Bellerin, Ozil, Sanchez et Giroud. Une éternité

De quoi stopper la belle série d’Arsenal et faire peur à des Gunners en pleine confiance ? Oh non, certainement pas. Tout d’abord car cette saison, Liverpool n’a plus l’allure du Goliath des saisons précédentes. Aujourd’hui positionné à la 10ᵉ position du classement de Premier League, Jürgen Klopp et ses hommes déchantent. Avec quatre matchs nuls et une défaite en sept matchs, les Reds subissent une baisse de régime. L’homme fort de cette équipe, Mohammed Salah, n’est plus aussi décisif et compte seulement 2 buts pour 3 passes décisives, soit le même total que Granit Xhaka cette saison. 

Également orphelin d’un Sadio Mané qui pouvait les sortir de situations désespérées, Liverpool a du mal à se remettre dans le sens de la marche. C’est l’occasion parfaite pour Arsenal de renverser une bonne fois pour toute ce rapport de force entre les deux équipes et de battre cette bête noire qui leur a fait si mal ces dernières saisons. Cependant, Liverpool ne s’avouera pas vaincu et il faudra toujours faire très attention à Diogo Jota et Roberto Firmino, qui ont tous les deux marqués 14 buts à eux deux en 14 confrontations face aux Gunners. Ces deux hommes auront à cœur de jouer une fois de plus un mauvais tour aux Gunners de Mikel Arteta. 

 

Le point infirmerie

Sans surprises, Smith Rowe et Elneny, toujours en convalescence, ne seront pas disponibles pour disputer ce match. C’est pour l’instant tout ce qu’on sait officiellement, même si un sérieux doute subsiste quant à la présence ou non de Zinchenko. Le latéral gauche ukrainien n’a pas été aperçu à la dernière session d’entrainement des Gunners. Tierney débutera probablement à sa place demain. 

Côté Liverpool, Andrew Robertson n’a pas l’air totalement remis de sa blessure et rien n’indique qu’il sera de retour face à Arsenal demain. Curtis Jones, Naby Keita et Oxlade Chamberlain seront, eux aussi, absents. 

#Corentin #AFC