Bellerin : “Le ton d’Arteta était tellement paternel…”

Dans une interview au magazine So Foot d’avril 2022, Hector Bellerin a évoqué de nombreux sujets autour de sa carrière de footballeur sans pour autant vraiment parler de jeu, mais de bien-être, de son véganisme, de l’homosexualité dans le foot et bien sur d’Arsenal. Voici des extraits de cet entretien où l’Espagnol évoque son arrivée, la vie londonienne et son avenir…

 

Tu as rejoint Arsenal très tôt, à 16 ans…

“Quand tu es jeune, et ça m’est arrivé, il y a un moment où tu rejettes un peu tout ce qui t’entoure. Tout te paraît petit, tu veux sortir de ta bulle, explorer. J’étais curieux de tout et avide de nouvelles aventures.”

Et justement, à Londres, tu n’as pas fait que jouer au football…

“J’étais jeune, l’équipe jouait super bien, je gagnais bien ma vie et la ville offrait une multitude de distractions. J’allais dans pas mal de soirées, j’allais dîner, je m’achetais toutes les fringues que je voulais. J’ai bien profité de Londres, mais je ne l’ai jamais fait au détriment d’Arsenal. D’ailleurs, personne au club ne m’a jamais grondé ou ne m’a dit : “Tu es en train d’abuser.” À Londres, je sortais avec Monreal, Cazorla et Ospina… C’était possible parce qu’il y avait de la confiance entre nous et les dirigeants. Puis, un jour, Arteta m’a invité chez lui. Il m’y attendait avec son agent. On s’est tous assis à une table, et Mikel m’a demandé: “Hector, tu gagnes combien ? Et quelle partie de cette somme dépenses-tu ?” Son ton était tellement paternel que je n’ai pas considéré ses questions comme invasives ou désagréables. Mikel voulait juste que je fasse attention. Il m’a dit : “Tu crois que je ne sais pas ce que c’est d’être jeune et de gagner plein d’argent ? Je suis passé par là moi aussi, j’ai dépensé mon fric dans plein de choses inutiles, mais on m’a aidé.” D’une certaine manière, cette conversation avec lui a changé ma manière de voir les choses. C’est à partir de là que j’ai commencé à gérer ma carrière différemment. Pour un footballeur, l’argent peut sortir du compte en banque aussi vite qu’il y est entré.”

Tu vas retourner à Arsenal à la fin de ton prêt au Betis ?

“Quand j’ai évoqué ma volonté de départ à Arteta, c’est parce que je considérais que mon étape à Arsenal était finie, Là, je suis enchanté par mon expérience au Betis. Pour le moment, je ne sais pas si je vais devoir retourner en Angleterre, mais je compte bien profiter au maximum des matchs qu’il me reste à jouer ici. On avisera une fois que la saison sera finie.”

Extrait du magazine So Foot n°195 d’avril 2022. Interview à retrouver en intégralité ici.

À noter qu’en 2016, Hector Bellerin s’était déjà exprimé sur Mikel Arteta, qu’il avait côtoyé en tant que joueur : “Arteta était comme un père pour moi,” expliquait-il.

Crédit photo : PA